[O1T] Déprogression

Messagepar Xylophène » 12 Mai 2021, 11:55

Je sais pas, ça devient trop difficile à suivre.
Avant, il n'y avait que la gauche et la droite, les débats étaient globalement binaires. Maintenant, c'est devenu trop compliqué avec la multiplication des chapelles : les gauchistes vegans pro-nucléaires, les suprémacistes noirs, les national-socialistes chrétiens, les trans propalestiniens, les libertariens pro-armes, les identitaires paneuropéens, etc.
"Il est bien difficile de ne pas se dire qu’il y a, entre soi et le monde, une espèce de vieux malentendu."

Alexandre Vialatte
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Mai 2021, 12:50

Sans oublier les bouddhistes lucifériens.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Deub » 14 Juin 2021, 12:54

Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar Giallo » 14 Juin 2021, 12:58

faut le vendre.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Dageek » 14 Juin 2021, 13:03

Ok mais onlasak carrément cette prostipute
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Deub » 14 Juin 2021, 13:57

Ok mais il pourrait avoir un peu d'amour propre et refuser de faire une vidéo pareille.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar Dageek » 14 Juin 2021, 14:41

Et sinon, c'est triste d'avoir un pull Celio quand t'as un revenu de footballeur.
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 14 Juin 2021, 15:08

Je comprends mieux sa mise à l'écart du groupe pour comportement inapproprié il y a quelques semaines.

Edit, putain ce vieil accent belge/ du nord dégueu qu'elle essaie de cacher.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Nougets » 14 Juin 2021, 15:28

Sympa ce nouvel épisode des Deschiens.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar rodolfo » 14 Juin 2021, 17:03

Bon, j'ai tenu 1'15.

Joli sourire, je peux comprendre qu'il veuille lui mettre une cartouche de temps en temps, ca ne mange pas de pain.

Et puis, au moins, la vie ne doit pas être trop compliquée pendant ce temps-là.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar John Holmes » 14 Juin 2021, 20:04

Dommage qu'on ait pas le droit à une nuit de purge par an.
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar gblosc » 14 Juin 2021, 21:02

J'ai tenu jusqu'à la fin ...
Je mérite la Médaille du Mérite non ?
Il sera excusé s'il nous envoie la photo de la reutch de sa grognasse
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Giallo » 14 Juin 2021, 21:10

tu fais le malin jusqu'à ce que tu te réveilles en sueur cette nuit, hanté par ce que tu as vu
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 30 Juin 2021, 09:39

Blanquette de veau et pot-au-feu, repas à table, pain prédominant sur le riz… Et si la cuisine française, en dépit de son art qui lui vaut d’être classée au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, était stigmatisante ?

Dans une conférence vidéo tenue à l’occasion d’un séminaire organisé par l’École de droit de Sciences Po et l’École doctorale Droit et Science Politique de l’université Paris-Nanterre, Mathilde Cohen, chercheuse au CNRS et maîtresse de conférence à l’université du Connecticut, aborde le concept de « blanchité alimentaire dans la culture française ».


La vidéo entière n’est pas visible sans accès au séminaire en ligne, mais la séquence de deux minutes mise en ligne par un internaute (à découvrir ci-dessous) a suffi à déclencher l’ire de certains spectateurs. Que dit vraiment cette vidéo, quelles réactions a-t-elle suscitées et est-elle factuellement irrecevable ? Nous avons tenté de démêler le vrai du faux avec l’aide d’un sociologue de l’alimentation.

Que dit vraiment la vidéo ?

Pour introduire son sujet, Mathilde Cohen présente « l’utilisation de l’alimentation » comme un moyen de « renforcer la blanchité comme identité raciale dominante ». En cause, selon elle : des « habitudes alimentaires (…) façonnées par les normes des classes moyennes supérieures blanches ». « Les contours de la blanchité sont maintenus à travers des pratiques alimentaires quotidiennes », insiste la chercheuse.

Mathilde Cohen établit un parallèle entre « la nourriture halal et la question du voile », qu’elle définit comme « incompatibles avec la francité et son idéologie racialisée de l’universel ». Et la chercheuse d’emprunter en guise d’exemple « la réglementation des cantines scolaires, qui furent établies au XIXe siècle » au moyen selon elle d’un « discours racialisé et eugéniste ».

« Les normes alimentaires chrétiennes et blanches représentent donc la position par défaut, un peu comme la blanchité elle-même est souvent vue comme une forme d’identité neutre et non raciale », estime la chercheuse. Celle-ci prend également l’exemple de l’époque coloniale au cours de laquelle « les administrateurs coloniaux prêtaient attention aux modes de vie des postulants » à la nationalité française, « y compris à leurs habitudes alimentaires ».

« Mangeaient-ils du riz ou du pain ? Mangeaient-ils au sol ou attablés ? » - autant de questions abordées alors qui lui laissent conclure : « Le droit contribue à marginaliser les minorités raciales et ethniques en accordant à la culture alimentaire blanche française le statut de régime alimentaire privilégié et juridiquement protégé. Mais ce n’est pas seulement un problème en France étant donné que la cuisine française est dans de nombreux pays un modèle de technique culinaire et de gastronomie.

Quelles problématiques souligne cette vidéo ?

Pour Jean-Pierre Poulain, sociologue spécialiste de l’alimentation, les propos de Mathilde Cohen mettent en relief « un truisme extraordinaire ». « Toutes les cultures culinaires définissent un ordre du mangeable qui, lui-même, définit un nous et un les autres, fait-il remarquer. C’est d’ailleurs une des fonctions de la cuisine que de définir des cercles de reconnaissance, mais cela est valable pour toutes les cuisines », nuance l’universitaire.

Ainsi la question des interdits dans la cuisine, comme celui du porc évoqué par Mathilde Cohen, se heurte à plusieurs grilles de lecture correspondant à autant de cultures culinaires. « Les cuisines chinoise et française ont très peu d’interdits tandis que les cuisines juives, musulmanes ou indiennes en revêtent beaucoup plus. Cela suppose que des gens dont la culture culinaire comporte un certain nombre d’interdits puissent être mal à l’aise dans une cuisine avec peu d’interdits », analyse Jean-Pierre Poulain.

Les menus sans porc à la cantine ne sont pas contraires à la laïcité, juge le Conseil d'Etat

Le sociologue traite la problématique des cantines à part. « Rendez-vous au Congrès des maires de France, vous verrez que cette question clive la salle de façon considérable bien au-delà des clivages politiques, note Jean-Pierre Poulain. Faut-il nourrir les enfants ou les éduquer ? Être dans un rapport de force ou de séduction ? »
Dernière édition par Giallo le 30 Juin 2021, 10:16, édité 1 fois.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 30 Juin 2021, 09:57

Putain y'en a qui sont bien secoués quand même...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar ursulet » 30 Juin 2021, 10:10

fernando a écrit:Putain y'en a qui sont bien secoués quand même...


Et avec nos impôts...
Toi qui entre au grand Stade, abandonne tout espoir...
Avatar de l’utilisateur

ursulet
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 30 Juin 2021, 13:01

Ils ne font plus de la recherche mais de la politique
I used to be a fan. Now I'm an air conditioner
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

Messagepar gblosc » 30 Juin 2021, 14:14

Encore personne pour se plaindre de la représentation dans les livres des hommes de Cro-Magnon ?
Que des hommes blancs et sans handicap, c'est une honte !
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Xylophène » 04 Juil 2021, 11:39

Image


Ça ne vous est jamais arrivé de vous dire que c'est le monde qui vous entoure qui est fou et que c'est dans les hôpitaux psychiatriques que vivent les gens sains d'esprit ?
"Il est bien difficile de ne pas se dire qu’il y a, entre soi et le monde, une espèce de vieux malentendu."

Alexandre Vialatte
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar gblosc » 04 Juil 2021, 11:49

Faudrait faire une étude interministérielle et demander un rapport avec Ségo, Bayrou et Cohn-Bendit pour le confirmer
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Giallo » 04 Juil 2021, 12:03

Y a vraiment un mec dont la profession est « sociologue des piscines » ?

Il a plié le game des bullshit jobs là
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 04 Juil 2021, 13:10

Giallo a écrit:Y a vraiment un mec dont la profession est « sociologue des piscines » ?

Il a plié le game des bullshit jobs là


Putain c'est clair ^^
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 05 Juil 2021, 17:19

Après l'officialisation du départ de Christophe Galtier à Nice, le 28 juin, le LOSC se devait de lui trouver rapidement un successeur. Ce ne sera pas, finalement, Claudio Ranieri, mais Jocelyn Gourvennec qui devrait prendre les rênes de l'équipe championne de France en titre, après 48 heures de discussions. Il s'engagerait pour une durée de deux ans à la tête des Dogues, qui partent en stage aux Pays-Bas dès ce lundi après-midi.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 05 Juil 2021, 17:23

poste le dans Rachoumade aussi parce que là bordel...
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar gblosc » 05 Juil 2021, 17:52

Vivement le communiqué qui nous le vendra comme le meilleur entrainôr de la planète
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Giallo » 05 Juil 2021, 17:57

Imagine quand ils vont annoncer Ben Arfa dans la foulée
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar gblosc » 11 Juil 2021, 11:11

Tiens, ça faisait longtemps ....
Et si on ne mettait que des gifs de blancos, ils se plaindraient aussi de la suprématie white ...


Lutter contre le «blackface numérique», la nouvelle lubie du mouvement woke
Deux journalistes ont dénoncé la surreprésentation des Noirs dans les images humoristiques partagées sur les réseaux sociaux. Ils voient là une manifestation de «stéréotypes racistes».

«Pourquoi les personnes noires sont-elles surreprésentées dans les gifs ou les mèmes sur Internet ?» se demandent deux journalistes du Bondy blog, dans une vidéo publiée sur Scroll, une plateforme vidéo développée par le site d'information en ligne et dédiée aux contenus portant sur les nouveaux médias numériques. Émilie Duhamel et François Oulac font référence à certaines images devenues virales sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie, souvent extraites de films ou de séquences vidéo puis détournées de façon parodique pour illustrer des émotions ou des réactions par une expression faciale très parlante. Bien connues, certaines d'entre elles sont des photos de personnes noires, comme cette photo de l'acteur Kayode Ewumi, le doigt sur la tempe, qui semble exprimer une idée maline et qui est devenue incontournable sur les réseaux sociaux. Il y en a d'autres, et à coup sûr les habitués des réseaux sociaux les ont bien en tête à la lecture de ces lignes.

Oui mais voilà, pour les deux journalistes, utiliser des images de personnes noires pour faire de l'humour sur les réseaux sociaux, cela s'assimile à du... blackface. C'est-à-dire à une pratique jugée raciste, car elle consiste à exagérer et propager des stéréotypes racistes sur les Noirs. Le «blackface» désigne d'ordinaire le fait de se grimer en Noir lorsqu'on est Blanc : souvent conspué par le mouvement woke sur les réseaux sociaux, il a valu à Gérard Darmon, Antoine Griezmann ou même à une compagnie de théâtre jouant une pièce d'Eschyle au théâtre de la Sorbonne, de s'attirer les foudres de certains antiracistes radicaux.

«Quand on utilise à outrance des images humoristiques avec uniquement des personnes noires, cela s'appelle du blackface digital» expliquent donc les deux journalistes, ajoutant que «les personnes noires, sur Internet ou dans les espaces numériques, souffrent déjà d'un déficit de représentation, c’est-à-dire qu'elles ne sont pas vues comme des êtres humains à part entière, mais souvent réduites à deux ou trois stéréotypes : les Noirs sont vus comme très expressifs, dansent bien, ils font des grimaces marrantes et ils sont drôles».

Selon Eugénie Bastié, «l'idéologie «woke» est plus difficile à contrer que le communisme»

Un concept déjà employé par le New York Times

Dans le viseur, les auteurs de cette vidéo (qui n'ont du reste pas inventé le concept de «blackface digital», que l'on retrouve déjà dénoncé en des termes semblables dans une publication du New York Times de 2017, puis dans de nombreux autres articles de la presse américaine au cours des dernières années) ont également en ligne de mire les «émojis de couleur noire utilisés par des personnes blanches», c'est-à-dire le fait par exemple de poster un pouce de couleur noire alors que l'on a la peau blanche, ce qui est désormais possible puisque les émojis se déclinent, pour certains, en plusieurs couleurs de peau différentes.

Les journalistes dénoncent également la reprise, par exemple dans le jeu vidéo Fortnite, de danses culturelles africaines. Là encore, il s'agit selon eux d'une «appropriation culturelle» qui propage des stéréotypes racistes.

Grands seigneurs, les vidéastes ne plaident pas pour une interdiction formelle de ce genre de pratiques... mais suggèrent néanmoins aux internautes de recourir davantage à des images humoristiques reprenant cette fois les expressions faciales d'acteurs blancs.

Parmi le torrent de réactions négatives à cette vidéo jugée sévèrement par beaucoup d'internautes, plusieurs d'entre eux font remarquer que si les Noirs étaient sous-représentés dans les images virales circulant sur Internet, certains seraient tentés d'y voir une invisibilisation des personnes de couleur... Ainsi va la pensée woke et sa dénonciation d'un «racisme systémique» : face, j'ai raison, pile, tu as tort.
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 11 Juil 2021, 12:46

Faut utiliser un avatar blanc ou noir du coup ?
J'imagine qu'un avatar simiesque serait raciste ?
I used to be a fan. Now I'm an air conditioner
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

Messagepar John Holmes » 11 Juil 2021, 13:19

Dogue-son a écrit:Faut utiliser un avatar blanc ou noir du coup ?
J'imagine qu'un avatar simiesque serait raciste ?

Loul
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar despe » 16 Juil 2021, 10:48

Xylophène a écrit:Image


Ça ne vous est jamais arrivé de vous dire que c'est le monde qui vous entoure qui est fou et que c'est dans les hôpitaux psychiatriques que vivent les gens sains d'esprit ?


Juste à voir les bagarres en départ de triathlon, un mec qui fait du crawl prend justement moins de place qu'un connard qui fait de la brasse (comme moi)
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Deub, fernando, gblosc et 29 invité(s)