[01T] Politix, fonctionnaire et Cie

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 10:04

Giallo a écrit:Bordel le clip de l'insoumis Ugo Bernalicis.. j’étais pas prêt

https://twitter.com/ugobernalicis/statu ... W_yfxCkUGQ


Bordel, ça fait pitié comême o_O
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 10:12

Giallo a écrit:1) faire un alliance avec LR (peu probable)
2) faire des alliances de circonstances en fonction des lois qu'il veut passer (le plus probable au début)
3) jouer de l'immobilisme en victimisant l'opposition qui paralyse le pays et dissoudre au moment opportun (le plus risqué)


Quand on écoute les uns et les autres hier, on n'a vraiment aucunement la culture du compromis dans ce pays.

Macron récolte ce qu'il a semé. Il a écrabouillé les oppositions modérées, il a diabolisé à outrance l'alliance de gauche, et de fait il n'a plus personne avec qui construire une majorité, hormis LR.

Les LR, qui sur nombre de sujets peuvent trouver des accords avec LREM, veulent visiblement dans leur majorité refuser tout compromis, et espèrent une crise de régime dont ils escomptent profiter. C'est un jeu très dangereux.
Peut-être qu'ils vont changer de discours s'ils obtiennent des concessions importantes (remaniement en profondeur du gouvernement en commençant par un changement de PM, et coup à barre à droite sur les thèmes immigration et sécurité).
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Nougets » 20 Juin 2022, 10:50

J'ai lu que LR n'avait pas d’intérêt à former une alliance avec Macron puisqu'il ne pourra pas se représenter en 2027.
Et que, donc, capitaliser sur le naming Macron d'ici là ne les serviraient pas.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 10:56

non c'est pour ça, pas d'alliance globale mais ils peuvent le faire plier sur des dossiers importants comme le dit Fernando, d'où une politique encore plus à droite sur certains sujets (les retraites ou l'immigration).

Pour la NUPES, ça semble se confirmer, l'alliance était électorale, il devrait y avoir plusieurs groupes à l'assemblée (et donc une faille à exploiter pour Macron), ce qui fait du groupe RN le premier groupe d'opposition c'est pour cela qu'ils revendiquent la présidence de la commission des finances....
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 11:25

Nougets a écrit:J'ai lu que LR n'avait pas d’intérêt à former une alliance avec Macron puisqu'il ne pourra pas se représenter en 2027.
Et que, donc, capitaliser sur le naming Macron d'ici là ne les serviraient pas.


Oui, ils pensent au coup d'après, et espèrent se refaire la cerise après... 15 ans dans l'opposition.

Ca semble parti pour que toutes les oppositions à l'assemblée jouent le blocage et le pourrissement en espérant... une dissolution peut-être? Dans ce cas je crains que ce ne soit le RN qui rafle la mise.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Nougets » 20 Juin 2022, 12:45

Giallo a écrit:j'aurais fait pareil sans être pour autant macroniste,je ne conçois pas de donner ma voix aux extrêmes.


Je peux comprendre que la figure de Meluche irrite passablement. C'était le cas pour moi en 2017. J'avais bloqué sur le ni-ni au second tour. Il s'est rattrapé sur ce sujet au soir du 1er tour des présidentielles 2022.

Si son objectif d'être "élu" 1er ministre a pu chagriner des consciences politiques, il a eu au moins le mérite d'apporter un véritable moteur à la gauche.
Je comprends que la formation politique LFI puisse être qualifiée d'extrême. Je dirais plutôt radicale.
En revanche, la LFI a tendu la main et fait des compromis afin de pouvoir bâtir la Nupes. Ben moi, un parti qui fait des compromis, j'ai dû mal à y voir de l’extrême. Pour l'extrême gauche faut aller du côté de FO, du NPA en fait... Là y a zéro de compromis.
Mélenchon présente bien un boulard de l'espace, oui, des idées radicales issues d'LFI, oui MAIS il a réussi a réunir une famille politique autour de valeurs dont on pensait qu'elles avaient disparu depuis l'élection de François Hollande en générale et depuis la déflagration politique du PS liées aux attentats de 2015 en particulier.

La Nupes est un rassemblement politique de gauche basé sur... ben des idées de gauche quoi. Point.
Alors oui, ça fait longtemps qu'on en a pas vu des idées de gauche, donc ça fait un peu bizarre au début.
Quand on vient de se taper 5 ans (voir 10 si on compte FH) de libéralisme à fond de balle et de nivellement par le bas des droits sociaux... Peut être là oui, on peut trouver ça extrême.
Mais en fait non, c'est juste du bon vieux socialisme à papa et ça me fait du bien.

Sur l'objectif principal, c'est un échec et je m'y attendais. Ce que je n'ai pas vu venir c'est les 89 sièges du RN. Au fond de moi, je pensais naïvement que le barrage républicain fonctionnait dans les deux sens... nop.
Et ça c'est le résultat des discours confusants, du sens des mots politiques violés par Blanquer, Darmanin et Macron (j'en oublie plein).
Ces personnages là pourraient être qualifiés d'extrême aussi. Pourquoi pas, après tout ? Ils tordent le jeu politique, entretiennent la confusion des genres et refusent le débat du moment qu'on est pas d'accord avec eux.
Et quand bien même je suis scandalisé par ces personnages, leur dévoiement moral et leur niveau stratosphérique de dédain à l'égard des populations fragiles... ben si je vois un second tour RN/LREM j'hésite un peu mais je finis par voter pour ces gens. Malgré tout. La république d'abord.

Roussel a déjà fait des déclarations dans le sens où il est à deux doigts de partir et hier Manon Aubry a refusé de répondre à la question centrale : "allez vous gouverner en un ou plusieurs groupes ?" pour moi ça va voler en éclats, si pas tout de suite, au premier débat épineux sur des thèmes comme l'Europe, la laïcité ou la police.



1/ Roussel est un con. Il était contre la Nupes, il l'a signé à contre-coeur. Je vois plus de communisme dans le manche de mon marteau que dans la tignasse de Fabien.
J'veux dire si tu trouve que Méluche a le melon et que ça le disqualifie a tes yeux (entre autre), j'imagine que la parole de Roussel doit pas peser bien lourd.
Je pense pas qu'on va entendre beaucoup la Nupes ces prochains jours (sauf pour dire ce qu'ils disent depuis hier soir). Mais je pense qu'en interne ils ont bien compris qu'ils pouvaient peser comme ça. Et qu'ils doivent cimenter au plus vite la formation. Sinon, oui, ça tiendra pas.

2/ Enfin, la laïcité ou la sécurité (puisqu'on c'est ce que j'entends par le terme police ici) ne sont PAS DES PUTAINS DE SUJET DE GAUCHE !
Pour la gauche, la laïcité c'est la loi 1901. Point. Chacun est libre de pratiquer son culte comme il veut. En burkini, avec une Kipa, en toge, à poil. On s'en bat les couilles. En tous cas, moi je m'en bat les couilles très très fort. C'est tout rouge.
La gauche a mis les pieds dans le plat après les attentats de 2015 et c'est VRAIMENT là que le PS est parti en couille (Valls).
Sujet qui a forcément joué sur la politique de sécurité intérieur (Valls). Du coup, tout s'est mélangé, laïcité allant de paire avec le sujet de la sécurité (Valls). Encéphalogramme de gauche du PS plat jusqu'à la Nupes.
Et c'est un point qui me plaisait avec la LFI et donc encore plus avec la Nupes : Ce n'est pas un sujet central du programme. Un peu de vacances sur ces points là que, de toute façon, la gauche ne maitrise pas.
Le délire "la sécurité il en faut plus, le burkini c'est dans son bain" c'est un truc de droite. C'est leur kif. Eclatez-vous les mecs.
Sur le point de la police, puisque je pense que tu veux en venir à la sortie de Mélenchon qui a dit "la police tue", ben j'étais pas choqué en fait.
La police tue, blesse et sûr-réagit. Et je trouve les réactions des ministres assez timorées (euphémisme). J'ai parfois l'impression que l'Etat, sous ces airs de soutien aux forces de l'ordre, flippe de sa police. Ça me met mal à l'aise.

Sur l'Europe, j'en reviens aux compromis réalisés par LFI sous l'impulsion d'EELV et du PS : on touche pas au symbole, à la protection que représente l'EU, on en sort pas. Mais on essaierait pas de mettre un peu de social dedans pour voir ? Parce que la régularisation / homogénéisation des marchés tout ça c'est chouette hein... m'enfin si ça empêche des états de gauche de mener des politiques sociales, c'est un peu ballot.

1) faire un alliance avec LR (peu probable)
2) faire des alliances de circonstances en fonction des lois qu'il veut passer (le plus probable au début)
3) jouer de l'immobilisme en victimisant l'opposition qui paralyse le pays et dissoudre au moment opportun (le plus risqué)


1/ Je suis d'accord
2/ Je suis d'accord mais ça passera pas car RN + Nupes en embuscade (pas d'alliance, juste ils voteront non hein)
3/ Ils faisaient déjà ça avec les pleins pouvoirs et qu'ils avaient le niveau zéro de l'opposition. Et vue les œillères qu'ils ont ça devrait pas changer.

4/ Politique fiction, épisode 1 :

La seule sortie honorable que pourrait avoir Macron, c'est de tourner sa politique vers la gauche.
Certes, ça serait un désaveux sur sa propre politique débutée sous le mandat de FH.
Certes, ça nécessiterait un meaculpa et une contrition douloureuse.
Mais ça permettrait de remettre la politique au service du peuple qui a clairement fait comprendre qu'il fallait se calmer un peu là.
Remettre le peuple au centre du game. Parce qu'il commence clairement à montrer des signes d'impatience et qu'il va pas attendre que le litre du diesel passe à 3€/l (1).
Redonner du pouvoir / de l’intérêt au peuple va nécessiter de mettre les mains dans le cambouis de la Constitution. Et ça, ben y a que des valeurs de gauche pour le faire.


(1) : pendant que j'y pense faites gaffe à Carrefour Wasquehal, jme suis fait facturé le litre de gasoil standard au prix du gasoil premium. Jpeux vous dire que j'ai roulé en mode sport d’énervement.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 13:42

Nougets a écrit:La Nupes est un rassemblement politique de gauche basé sur... ben des idées de gauche quoi. Point.
Alors oui, ça fait longtemps qu'on en a pas vu des idées de gauche, donc ça fait un peu bizarre au début.
Quand on vient de se taper 5 ans (voir 10 si on compte FH) de libéralisme à fond de balle et de nivellement par le bas des droits sociaux... Peut être là oui, on peut trouver ça extrême.
Mais en fait non, c'est juste du bon vieux socialisme à papa et ça me fait du bien.


Ce qui rebute chez LFI, c'est pas les positions économiques et sociales. C'est essentiellement ce qui concerne l'international :

- volonté de bras de fer avec l'UE qui provoquerait, à coup sûr une crise. En a-t-on besoin en ce moment?
- volonté de sortir de l'OTAN : au moment où la Russie envahit un état européen, comment dire, euh...
- détestation des US qui les conduit à être pour le moins complaisants à l'égard de Poutine, de la Chine, et d'autres dictateurs.

Tout cela, c'est autant de lignes rouges pour beaucoup d'électeurs actuels ou passés des Verts et du PS, car ça touche à certaines valeurs fondamentales.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 13:54

Les MILFs Aurore Bergé et Violette Spillebout arrivent à l'assemblée !

Image
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 20 Juin 2022, 14:10

Nougets a écrit:Écouter les soutiens de Macron analyser le scrutin est affolant.
Tellement aveuglés par leur haine de méluche qu'ils l'attaque encore ce matin et dès qu'on les interroge sur le choix des mots et les consignes illisibles qui ont fait péter le barrage républicain, ils buguent.
Aucune remise en question.
Pourtant 3/4 des électeurs macroniste se sont abstenus dans les duels RN/Nupes. Quelle honte.


Les gens ne sont pas aveugles et ont simplement continué à analyser la situation en fonction de l'origine du candidat de la Nupes.
Un PS est un républicain avéré et supportable. Les autres, c'est beaucoup moins évident, notamment pour les PC et les LFI.

On se retrouve avec une AN quasi totalement hostile à Macron, parfaitement ingouvernable.

Totalement hostile, il ne faut pas pousser non plus, il y a 246 députés Ensemble sur 577.
Cela complique le jeu par contre.

Il est temps de remettre en question le fonctionnement de notre institution et surtout de trouver des réponse à l'abstentionnisme. Parce qu'avec ce taux là, que sait on vraiment de la couleur politique du pays ?

Je pense qu'il y a des sujets qu'il faut mettre sur la table pour endiguer ce désintérêt massif. La proportionnelle, le vote blanc ou le vote obligatoire.


La proportionnelle ne ferait qu'aggraver la situation en revenant à un parlementarisme qui n'a jamais fonctionné en France.
Le vote blanc par essence n'élit personne, donc je ne vois pas quelle solution cela apporte.
Quant au vote obligatoire, ça va encore gueuler à la dictature.

J'ai dû mal à comprendre pourquoi on ne cherche pas à ramener les électeurs aux urnes et surtout les jeunes.

C'est effectivement un problème à régler, mais à un moment ou à un autre, c'est aussi à ces populations de se bouger en créant l'offre qui leur convient

Bref, notre République est malade, au bout du rouleau. Cette situation ne profite à personne. Pas plus à la Nupes (dont je ne crois pas à l'explosion), ni auLe RN va buter sur son plafond de verre RN qui va devoir former en vitesse les bas du front élus s'ils veulent pas passer pour des branques.

Le RN va buter sur le même plafond de verre et effectivement certains branques sauteront dans 5 ans.
Quant à la NUPES, je la vois mal perdurer tant le PS et EELV devront montrer leur différence pour éviter de se faire avaler par LFI. Reste le cas du PC s'il a un groupe ou pas.
Dernière édition par Dogue-son le 20 Juin 2022, 19:18, édité 2 fois.
I used to be a fan. Now I'm an air conditioner
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

Messagepar John Holmes » 20 Juin 2022, 15:05

fernando a écrit:Les MILFs Aurore Bergé et Violette Spillebout arrivent à l'assemblée !

Image

Bukkake
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Dageek » 20 Juin 2022, 15:18

Sur aurore bergé c’est plutôt bifle
Connasse
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 16:01

Le Parti socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et le Parti communiste français refusent la proposition de Jean-Luc Mélenchon d’un groupe unique de la Nupes à l’Assemblée nationale

Le Parti socialiste, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et le Parti communiste français ont opposé un refus, lundi, selon l’Agence France-Presse, à la proposition de Jean-Luc Mélenchon de former un groupe Nupes unique à l’Assemblée nationale, estimant que l’accord de coalition signé au début de mai prévoyait des groupes distincts.

« Il n’a jamais été question d’un groupe unique. Il y aura un groupe socialiste à l’Assemblée nationale », a déclaré Pierre Jouvet, porte-parole du PS. « Pas question de se fondre dans un groupe unique », a pour sa part réagi le porte-parole d’EELV Alain Coulombel. « Nous sommes favorables à un intergroupe mais pas un groupe commun », a souligné un proche du chef communiste Fabien Roussel.

Jean-Luc Mélenchon a tenté de préciser sa pensée dans l’après-midi devant la levée de boucliers. « Je n’ai pas proposé la dissolution des partis mais la formation d’un groupe parlementaire commun. Chacun pourra bien-sûr constituer une délégation distincte à l’Assemblée nationale comme nous le faisons déjà chacun au Parlement européen », a-t-il tweeté.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 16:03

Aussi non, Mélenchon qui passe à à peine 150 sièges de la majorité pour devenir 1er ministre, c'est rageant.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 16:33

« Il n’est pas question ni d’un pacte, ni d’une coalition, ni d’un accord de quelque forme que ce soit », affirme Christian Jacob à la sortie du conseil stratégique des Républicains

Le président des Républicains (LR) s’est exprimé devant les journalistes et a tenu à réaffirmer que son parti était « dans l’opposition au gouvernement et à Emmanuel Macron ».

« Il n’est pas question ni d’un pacte, ni d’une coalition, ni d’un accord de quelque forme que ce soit », a dit M. Jacob, faisant valoir « un débat très sain » lors du comité stratégique de LR, qui a permis un choix « quasi unanime, ultra majoritaire ».

« Nous sommes en opposition à En marche, au Rassemblement national et à l’extrême gauche et nous restons sur cette ligne-là », a encore défendu Christian Jacob, qui a par ailleurs annoncé la tenue d’un bureau politique de LR qui se tiendra demain mardi.



OK super! Et on fait quoi maintenant?
Dissolution et on revote? Et rebelote dans 6 mois?
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 16:39

Pour répondre en essayant au max de faire court :

Nougets a écrit:Je peux comprendre que la figure de Meluche irrite passablement. C'était le cas pour moi en 2017. J'avais bloqué sur le ni-ni au second tour. Il s'est rattrapé sur ce sujet au soir du 1er tour des présidentielles 2022.

Si son objectif d'être "élu" 1er ministre a pu chagriner des consciences politiques, il a eu au moins le mérite d'apporter un véritable moteur à la gauche.
Je comprends que la formation politique LFI puisse être qualifiée d'extrême. Je dirais plutôt radicale.
En revanche, la LFI a tendu la main et fait des compromis afin de pouvoir bâtir la Nupes. Ben moi, un parti qui fait des compromis, j'ai dû mal à y voir de l’extrême. Pour l'extrême gauche faut aller du côté de FO, du NPA en fait... Là y a zéro de compromis.
Mélenchon présente bien un boulard de l'espace, oui, des idées radicales issues d'LFI, oui MAIS il a réussi a réunir une famille politique autour de valeurs dont on pensait qu'elles avaient disparu depuis l'élection de François Hollande en générale et depuis la déflagration politique du PS liées aux attentats de 2015 en particulier.

La Nupes est un rassemblement politique de gauche basé sur... ben des idées de gauche quoi. Point.
Alors oui, ça fait longtemps qu'on en a pas vu des idées de gauche, donc ça fait un peu bizarre au début.
Quand on vient de se taper 5 ans (voir 10 si on compte FH) de libéralisme à fond de balle et de nivellement par le bas des droits sociaux... Peut être là oui, on peut trouver ça extrême.
Mais en fait non, c'est juste du bon vieux socialisme à papa et ça me fait du bien.


Tu as totalement raison sur le fait que Mélenchon soit un repoussoir, j'ai lu beaucoup de réactions de gens disant ne pas avoir voté NUPES à cause de lui mais qui l'auraient fait si c'était Quatennens qui avait mené le mouvement par exemple.

Pour ma part bien sûr que c'est un épouvantail, mais LFI en tant que parti franchit pour moi quelques lignes rouges dont les plupart ont été très bien résumées par Fernando (positions vis à vis de l'OTAN, de l'UE, complaisance envers la Russie, la Chine, le Venezuela mais pas que, en ayant des positions et déclarations flirtant avec les limites sur les sujets religieux, sur la police, sur l'antisémitisme...).

Pour moi y a aussi un énorme problème au niveau économique, d'une part dans son raisonnement, quand on lit leur programme, on a l'impression que l'économie n'est jamais globalisée pour eux, la France semble pouvoir prendre toutes les mesures qu'elle souhaite, y compris au détriment de ses partenaires, sans jamais en subir les conséquences, ce qui est totalement utopiste et irréaliste (c'est pareil dans le programme du RN). Mais dans l'économie moderne, aucune décision ne peut être prise unilatéralement sans conséquences parfois dramatiques. On le constate d'ailleurs actuellement avec la crise du conflit ukrainien. Et je ne parle même pas des effets sur l'inflation d'un tel programme.

L'autre problème du programme LFI se situe du point de vue du chiffrage, souvent sous-estimé du côté des dépenses, et sur gonflé du côté des recettes : gestion farfelue de la dette, ou encore laisser penser qu'il suffit de lutter contre la fraude fiscale ou de saigner les riches à blanc pour financer un programme aussi coûteux (spoiler : c'est comme le ruissellement, ça ne marche pas comme ça).

Je vais passer rapidement sur certaines propositions comme celle de taxer à 90% les salaires au delà de 33K mensuels, la réquisition de l'héritage au delà de 12 Millions où là, on est plus dans le socialisme à la papa à mon avis.

Un dernier point qui me semble important, que penser d'un parti politique qui a cru bon de créer son propre outil de propagande avec "Le Média" ? Je pense que ça en dit long sur le risque de dérives que pourrait entrainer l'arrivée au pouvoir d'un tel parti.


Nougets a écrit:Au fond de moi, je pensais naïvement que le barrage républicain fonctionnait dans les deux sens... nop.Et ça c'est le résultat des discours confusants, du sens des mots politiques violés par Blanquer, Darmanin et Macron (j'en oublie plein).

Il n' a fonctionné ni d'un côté ni de l'autre :
62 duels NUPES / RN : 33 victoires du RN.
108 duels ENSEMBLE / RN : 62 victoires du RN.

On est donc dans le même proportion.
Il n'y a pas les méchants macronistes qui refusent de faire barrage au RN et les gentils NUPES qui font barrage de leur corps aux fachos.La réaction a été identique des deux côtés.
Mais ce qui est sûr c'est que ces chiffres sont très préoccupants.

Nougets a écrit:2/ Enfin, la laïcité ou la sécurité (puisqu'on c'est ce que j'entends par le terme police ici) ne sont PAS DES PUTAINS DE SUJET DE GAUCHE !
Pour la gauche, la laïcité c'est la loi 1901. Point. Chacun est libre de pratiquer son culte comme il veut. En burkini, avec une Kipa, en toge, à poil. On s'en bat les couilles. En tous cas, moi je m'en bat les couilles très très fort. C'est tout rouge.
La gauche a mis les pieds dans le plat après les attentats de 2015 et c'est VRAIMENT là que le PS est parti en couille (Valls).

Au contraire la Laicité c'est justement un sujet historiquement de gauche ! La loi de 1905 a d'ailleurs été élaborée par Émile Combes membre de la coalition des blocs de gauche. Ensuite le thème a souvent été repris par la gauche jusque dans les années 70 (bien sûr les autres partis se sont aussi emparés du sujet au fur et à mesure du temps), c'est dans les années 80 que la gauche a commencé à s'écharper sur le sujet, notamment avec l'affaire bien connue des "foulards de Creil" de 1989. C'est seulement à cette époque qu'on commence avoir plusieurs courants de la gauche à ce niveau. Et encore, la vision plus "stricte" de l'application de la laicité restera très longtemps majoritaire, je rappelle quand même que la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques françaises en 2004 a été votée massivement par le PS à l'époque.

Ensuite sur le mélange des thèmes religion/immigration/sécurité on est 100% sur la même ligne.


Nougets a écrit:Sur le point de la police, puisque je pense que tu veux en venir à la sortie de Mélenchon qui a dit "la police tue", ben j'étais pas choqué en fait.
La police tue, blesse et sûr-réagit. Et je trouve les réactions des ministres assez timorées (euphémisme). J'ai parfois l'impression que l'Etat, sous ces airs de soutien aux forces de l'ordre, flippe de sa police. Ça me met mal à l'aise.

Et bien moi je suis choqué, non pas parce qu'il n'y a pas de sujet, il y en a un vrai et c'est bien ça le problème, c'est trop sérieux pour être balayé de la main d'une généralité populiste. Un responsable politique qui prétend à un poste sérieux ne peut décemment pas dire ça, il doit prendre de la hauteur, pas s'abaisser au niveau du caniveau.

Nougets a écrit:Sur l'Europe, j'en reviens aux compromis réalisés par LFI sous l'impulsion d'EELV et du PS : on touche pas au symbole, à la protection que représente l'EU, on en sort pas. Mais on essaierait pas de mettre un peu de social dedans pour voir ? Parce que la régularisation / homogénéisation des marchés tout ça c'est chouette hein... m'enfin si ça empêche des états de gauche de mener des politiques sociales, c'est un peu ballot.

Le problème encore une fois, c'est quand Mélenchon parle de "désobéissance européenne", il n'est pas du tout dans le compromis dont tu parles, et il agit, encore une fois, comme si on pouvait faire ce qu'on voulait, sans conséquences.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 16:53

Pour le point sur le front républicain, il n'a fonctionné ni d'un côté ni de l'autre comme je le disais

la preuve avec ce graphique du Parisien :

Image
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 17:09

Giallo a écrit:Pour moi y a aussi un énorme problème au niveau économique, d'une part dans son raisonnement, quand on lit leur programme, on a l'impression que l'économie n'est jamais globalisée pour eux, la France semble pouvoir prendre toutes les mesures qu'elle souhaite, y compris au détriment de ses partenaires, sans jamais en subir les conséquences, ce qui est totalement utopiste et irréaliste (c'est pareil dans le programme du RN). Mais dans l'économie moderne, aucune décision ne peut être prise unilatéralement sans conséquences parfois dramatiques. On le constate d'ailleurs actuellement avec la crise du conflit ukrainien. Et je ne parle même pas des effets sur l'inflation d'un tel programme.

L'autre problème du programme LFI se situe du point de vue du chiffrage, souvent sous-estimé du côté des dépenses, et sur gonflé du côté des recettes : gestion farfelue de la dette, ou encore laisser penser qu'il suffit de lutter contre la fraude fiscale ou de saigner les riches à blanc pour financer un programme aussi coûteux (spoiler : c'est comme le ruissellement, ça ne marche pas comme ça).


Je pense également que leur programme très dispendieux est complètement infinançable, si on regarde les choses sous l'aspect du possible et pas seulement du souhaitable.

Et bien moi je suis choqué, non pas parce qu'il n'y a pas de sujet, il y en a un vrai et c'est bien ça le problème, c'est trop sérieux pour être balayé de la main d'une généralité populiste. Un responsable politique qui prétend à un poste sérieux ne peut décemment pas dire ça, il doit prendre de la hauteur, pas s'abaisser au niveau du caniveau.


D'accord avec ça, sur la forme c'est vraiment pas un propos digne d'un homme d'Etat.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 17:23

comme prévu :

PS, EELV et PCF refusent la proposition de Jean-Luc Mélenchon d'un groupe Nupes unique à l'Assemblée #AFP #legislatives

source AFP
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 17:31

Merci Snake of ze Deule
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 17:32

oh elle est belle, désolé j'avais juste vu ton post sur les républicains :)

Bon ben le passage de la NUPES à l’assemblée nationale aura été plus rapide que celui de Thauvin au LOSC
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 17:57

Giallo a écrit:Bon ben le passage de la NUPES à l’assemblée nationale aura été plus rapide que celui de Thauvin au LOSC


loul

Ca me rappelle le photoshop de Riddick avec l'armoire à trophées ^^
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 18:17

Apparemment la députée NUPES soutenait Marine Le Pen en 2017, ça ressort des screens de tweets racistes et de partages d’articles de Fdesouche… si c’est confirmé ça va mal se passer pour elle…
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2022, 18:28

Quelle députée?
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2022, 18:35

Rachel Keke celle qu’on voit partout pour avoir été femme de ménage.

Quelques screens (info à confirmer) :

Image

Image
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar nicobungy » 20 Juin 2022, 22:03

John Holmes a écrit:
fernando a écrit:Les MILFs Aurore Bergé et Violette Spillebout arrivent à l'assemblée !

Image

Bukkake

Le marbre va reluire.
Avatar de l’utilisateur

nicobungy
 
Retour

Messagepar Nougets » 21 Juin 2022, 09:56

Giallo a écrit:
Au contraire la Laicité c'est justement un sujet historiquement de gauche ! La loi de 1905 a d'ailleurs été élaborée par Émile Combes membre de la coalition des blocs de gauche. Ensuite le thème a souvent été repris par la gauche jusque dans les années 70 (bien sûr les autres partis se sont aussi emparés du sujet au fur et à mesure du temps), c'est dans les années 80 que la gauche a commencé à s'écharper sur le sujet, notamment avec l'affaire bien connue des "foulards de Creil" de 1989. C'est seulement à cette époque qu'on commence avoir plusieurs courants de la gauche à ce niveau. Et encore, la vision plus "stricte" de l'application de la laicité restera très longtemps majoritaire, je rappelle quand même que la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques françaises en 2004 a été votée massivement par le PS à l'époque.


Je me suis mal exprimé sur ce sujet de la séparation d'Eglise et de l'Etat. De nombreuses avancées sociales sont de gauche.
J'ai l'impression qu'il n y a plus de nuance à gauche (Nupes) sur la laïcité et que ça permet de se libérer sur des sujets plus en adéquation avec notre époque.


Et bien moi je suis choqué, non pas parce qu'il n'y a pas de sujet, il y en a un vrai et c'est bien ça le problème, c'est trop sérieux pour être balayé de la main d'une généralité populiste. Un responsable politique qui prétend à un poste sérieux ne peut décemment pas dire ça, il doit prendre de la hauteur, pas s'abaisser au niveau du caniveau.


Il n'est pas question de balayer ou de généralité.
Il est question de savoir pourquoi la Police jouit d'une forme de bienveillance de l'Etat sur ses actions et qu'on ne parle pas de formation des agents et de sa politisation qui me pose un sérieux problème.
L'épisode de la finale de la LDC est un exemple soft.

Le problème encore une fois, c'est quand Mélenchon parle de "désobéissance européenne", il n'est pas du tout dans le compromis dont tu parles, et il agit, encore une fois, comme si on pouvait faire ce qu'on voulait, sans conséquences.


Pourquoi est-ce problématique de désobéir vis à vis du programme économique et sociale de JLM ? Qu'on soit d'accord ou non avec ses ambitions, elles vont, par nature, à l'encontre des règles économiques actuelles de l'UE. Forcément ça induit la désobéissance.
Est-ce à dire que l'UE est figée dans son orientation libérale ? Ne s'agit-il que d'un outil de régulation économique ?
Cela doit être plus que ça.
S'il s'agit d'obéir ou de se soumettre perpétuellement à des règles qui accroissent les inégalités en favorisant le capitalisme (et inversement)... La remise en cause m'apparait nécessaire.
Et puis l'UE n'a t-elle jamais désobéi ?
https://www.lalibre.be/debats/opinions/ ... T4JXFI3LY/

Les nations, états, régimes se sont rarement ré-inventés dans l'obéissance (y a eu un ou deux couacs quand même).

Attention, hein, je partage pas du tout la lecture de JLM sur l'Otan ou la militarisation de l'Allemagne.
Par contre c'est quoi cette histoire d’antisémitisme ? J'en entends parler mais j'ai jamais rien lu sur le sujet.

Je pense qu'on s’agite beaucoup trop sur la figure de JLM aujourd'hui et moins sur la création d'une véritable force de gauche capable d'apporter des avancées sociales et de comment ramener les brebis égarées du FN à la raison.
La NUPES, quelle que soit sa durée de vie, représente un espoir pour ma personne.
La NUPES représente(ait) un garde-fou pour les idées les plus clivantes de JLM.
La NUPES respecte les institutions, la République et l'Union Européenne. Mais se permet de poser des questions sur ce qu'elles sont devenues et qui elles servent. Si possible.

Aujourd'hui, la bataille s'est faire reculer le plus vite possible le RN.
Quand j'entends les responsables LREM commencer à faire du pied à MLP j'me dis qu'on arrive à un niveau de mouise totale. Il n y a plus de digue.
https://www.leparisien.fr/elections/leg ... 4F7UPE.php

Et ça, c'est parfaitement fact-checké.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar Nougets » 21 Juin 2022, 10:11

9h50 : Elisabeth Borne a remis sa démission à Macron, qui l’a refusée
Le président a justifié cette décision en assurant que le gouvernement devait « demeurer à la tâche et agir en ces jours ».

https://www.20minutes.fr/elections/3312 ... este-tache

Ça panique un peu là.
Il a refusé sa démission. Ok.
Mais du coup, fallait peut être pas communiqué sur ça non ?
Vous voulez continuer à bosser à côté de votre collègue qui a voulu se barrer ?
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar Dageek » 21 Juin 2022, 11:58

C’est assez classique de façon de procéder, c’est une remise de démission pour la forme , pour conforter son choix et appuyer la confiance que l’assemblée est sensée lui apporter .
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Giallo » 21 Juin 2022, 12:05

Nougets a écrit:Il n'est pas question de balayer ou de généralité.
Il est question de savoir pourquoi la Police jouit d'une forme de bienveillance de l'Etat sur ses actions et qu'on ne parle pas de formation des agents et de sa politisation qui me pose un sérieux problème.
L'épisode de la finale de la LDC est un exemple soft.


Concernant la police je pense qu'au fond on est d'accord mais c'est la forme de Mélenchon qui me pose problème, j'aurais préféré qu'il s'insurge sans outrance et qu'il demande l'ouverture d'une enquête par une commission indépendante sur le sujet ou quelque chose du genre. Son "la police tue" me fait le même effet que "les fonctionnaires sont des fainéants" sincèrement.

Nougets a écrit:Pourquoi est-ce problématique de désobéir vis à vis du programme économique et sociale de JLM ? Qu'on soit d'accord ou non avec ses ambitions, elles vont, par nature, à l'encontre des règles économiques actuelles de l'UE. Forcément ça induit la désobéissance.

Disons que pour l'UE il n'y a pas 36 choix pour faire bouger les choses, soit tu vas à la table des négociations (stratégie assumée par Macron), soit tu passes en force en sortant des traités européens qui ne te plaisent pas, voire, tu quittes l'UE, c'est ce qui est écrit noir sur blanc dans le programme de Mélenchon :

« Le plan A, c’est la sortie concertée des traités européens par l’abandon des règles existantes pour tous les pays qui le souhaitent et la négociation d’autres règles. Le plan B, c’est la sortie des traités européens unilatérale par la France pour proposer d’autres coopérations. L’UE, on la change ou on la quitte. »

Inutile de dire que ce passage en force c'est la roulette russe avec une très forte probabilité d'en sortir isolé et sous les sanctions ou représailles d'autres pays. Et je ne vais même pas évoquer le plan B qui serait évidemment catastrophique.

Deux exemples :

Quand JLM nous dit qu'il veut baisser des prix sur des produits essentiels par exemple. Prenons des produits alimentaires, c'est déjà compliqué à mettre en place pour des produits français mais imagine que tu dises aux espagnols qui sont des grands producteurs de fruits et légumes "ok on vous achète à un prix inférieur maintenant". Tu penses vraiment que ça ne va pas coincer et qu'ils vont accepter sans problème ? qu'il n'y aura pas de répercussion sur nos exportations de produits agricoles vers l'Espagne ?

Deuxième exemple et autre point de son programme : la France cessera «d’appliquer unilatéralement les normes incompatibles avec nos engagements écologiques et sociaux telles que la directive sur le détachement des travailleurs, les règles budgétaires, les règles de la concurrence, la libre circulation des capitaux» . Encore une fois, on fait ce qu'on veut ? Prenons le point précis des travailleurs détachés, sachant que Mélenchon est pour leur interdiction.
On fait quoi ? on refuse des travailleurs détachés en France mais les pays européens vont accepter d’accueillir des français ?
ou bien on supprime tous les travailleurs détachés et on annonce donc à plus de 135 000 français qu'ils vont devoir se démerder et à des milliers d'entreprises qu'elles vont devoir faire face à une pénurie de main d'oeuvre ? (+ de 200 000 emplois hors transport routier)

Alors certes réformer l'Europe par la négociation et dans le respect des traités et des institutions est une stratégie beaucoup plus longue mais c'est la seule solution pour garantir à la France de conserver sa place de choix au sein de l'UE et de maintenir la stabilité du pays mais également au sein de l'Europe.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Nougets » 22 Juin 2022, 21:57

Elle est presque annoncée depuis la signature de l’union de la gauche, la fin de la Nupes. Et lundi, les observateurs ont bien cru la tenir, quand Jean-Luc Mélenchon a proposé que les quatre composantes de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale ne forment qu’un seul groupe à l’Assemblée nationale. Histoire de ne pas se faire chiper le titre de premier groupe d’opposition par le RN. Les réactions des socialistes, communistes et écologistes ont été aussi rapides que négatives.

De toute part on s’est empressé de rappeler que ce n’est pas ce que prévoit le texte d’alliance signé, et que pour des raisons politiques mais aussi organisationnelles, la pertinence du projet peut être largement questionnée. En effet, si le symbole d’avoir le premier groupe de l’opposition peut s’entendre, avec un seul groupe au lieu de quatre, la gauche « diviserait par quatre [ses] droits de tirage de commission d’enquête et d’ordre du jour, divise par deux leur financement des groupes et par trois leur temps de parole », indiquait lundi le journaliste parlementaire Pierre Januel.

Circulez, y’a rien à voir
Mais la Nupes n’est pas tombée, pas du tout même. Chez les partenaires de l’alliance, l’ambiance était à surtout minimiser ce désaccord et ménager le leader insoumis. « Franchement, je ne comprends même pas comment on peut faire la une avec cette question purement administrative », soufflait, très relativiste, Sandra Regol, nouvelle députée écologiste de Strasbourg. « On est quelques heures après le scrutin, tout le monde doit se caler », temporisait aussi Pierre Jouvet, le responsable des élections au PS. Et pour bien souligner qu’il n’y avait pas de malaise, Olivier Faure, le patron des socialistes, est venu partager la photo de famille des insoumis devant l’Assemblée nationale.

Côté insoumis, justement, on a bien compris qu’on avait un peu brusqué tout le monde. Raquel Garrido, députée de Bobigny, met ça sur le compte de la fougue insoumise. « On apprend encore à travailler ensemble ! Il n’y a pas lieu d’être inquiet », relativise-t-elle. « On ne veut forcer personne, indique, un peu plus loin, Alexis Corbière, qui insiste sur les biens faits de la campagne commune : « Un mec comme Olivier Faure, je l’ai découvert positivement, par exemple. »

Un résultat qui valide la stratégie
Sincères ou pas, toutes ces papouilles montrent quand même une volonté partagée de ne pas casser l’outil Nupes, d’autant qu’il paraît évident qu’on n’attendra pas cinq ans avant les prochaines législatives. Même si Jean-Luc Mélenchon a admis une déception sur les résultats de dimanche, chez les membres de l’alliance, les législatives valident sa stratégie. Certes, la Nupes obtient moins que les meilleures projections des instituts de sondage (au-dessus de 200 sièges). Mais c’était un énorme défi : elle n’avait que 60 sortants et sortantes, avec autour de 150 sièges, elle fait plus que doubler sa force. La gauche n’a pas fait que du surplace pendant ces législatives, malgré plusieurs défaites de justesse qui ont rapetissé son score.

Il a en fait manqué 16.504 voix à la gauche dans 57 circonscriptions pour avoir une majorité relative. Un souffle. « Le rassemblement a créé l’espoir, si on le déçoit ça sera vraiment terrible, on sera dans les poubelles de l’histoire », assure, tranchant, Benjamin Lucas, élu député écolo des Yvelines.

Le défi de la structuration face au RN
Depuis dimanche, et chez EELV et au PS on semble toujours s’en tenir au programme partagé de la Nupes. Seul Fabien Roussel, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), a continué de donner un son de cloche un peu différent, comme pendant la campagne. Il s’est montré ouvert à un gouvernement d’union nationale, contrairement à Julien Bayou, le patron d’EELV, et Olivier Faure, mais cela ne paraît pas être l’hypothèse la plus crédible pour la suite. Le problème de la Nupes, c’est moins son résultat ou les tensions qui pourront naître ici où là, mais l’explosion inattendue du nombre de députés et députées RN à l’Assemblée nationale. C’est ce score qui fait passer les 150 députés Nupes au second plan et peut mettre à mal l’ambition de contraindre la Macronie à un vrai débat gauche-droite à la chambre basse.


« On ne doit pas rester inactif devant les évènements », à savoir l’entrée de 89 députés et députées d’extrême droite, prévient Corbière. « Dans la gravité de ce moment, on doit se parler. » Ça doit être le but, à défaut de groupe unique, de l’intergroupes prévu par l’accord de la Nupes. Cette instance, même si elle ne supprime pas l’indépendance de vote de chaque groupe, se veut une instance de dialogue permanent, mais pas seulement.

Pour Julien Bayou, désormais député de Paris, « vouloir autant travailler en cohésions c’est inédit. On va travailler par thèmes, par régions… On sera complémentaire ! » Si elle veut continuer, la Nupes, créée à la va-vite début mai, devra de toute façon de se structurer. Avant une éventuelle dissolution mais aussi avant les congrès des différents partis. PS, PCF et EELV doivent en tenir un avant la fin de l’année. On saura là plus clairement si la Nupes est partie pour durer.


https://www.20minutes.fr/elections/legi ... e-ca-passe
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot], John Holmes et 23 invité(s)