Les Noiches - 01T

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 16:08

Non content de nous piquer des emplois, d'empoisonner nos enfants avec la peinture de leurs jouets et cramer nos mamies à cause de l'anti-humidité sur les fauteuils Everstyl, ils sont devenus forts en natation. Comme quoi, ils en veulent vraiment à la France.

Ye Shiwen, si tu me lis, je te vois, je te noie. Salpute.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 16:14

+ Image
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 16:30

Double-championne olympique à Londres, cette salope Ye Shiwen a notamment établi un record du monde sur le 400m 4 nages, en ayant nagé plus vite que Ryan Lochte sur les 50 derniers mètres de l’épreuve masculine.

Tout va bien.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 16:31

tant qu'elle se met pas au cyclisme elle risque rien...
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 19:31

Bah elle a 16 ans..... fin de carrière dans 2
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 19:49

http://londres-2012.sport24.com/jeux-olympiques/londres-2012/actualites/le-badminton-en-eaux-troubles-573781

Tiens, encore de la triche à Londres... et qui retrouve t-on en première ligne ? D'la Xao Bing de merde! D'la Deng Tchong de salope !
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 01 Août 2012, 19:50

J'ai vu les images sur France 2...C'était grotesque...
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 02 Août 2012, 09:54

ghostrida! a écrit:Double-championne olympique à Londres, cette salope Ye Shiwen a notamment établi un record du monde sur le 400m 4 nages, en ayant nagé plus vite que Ryan Lochte sur les 50 derniers mètres de l’épreuve masculine.

Tout va bien.


Encore une qui a sucé Amstrong
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 10 Août 2012, 00:12

une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 10 Août 2012, 00:22

méloul... Les Corrée-graphies sont toujours blufflantes. Heureusement on a Takabro pour contrer le tsunami.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 10 Août 2012, 01:12

Les noiches ou rockéennes comme celles du clip du dessus se font pardonner tous leurs compatriotes.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 10 Août 2012, 01:24

ghostrida! » 01 Août 2012, 17:08

Non content de nous piquer des emplois, d'empoisonner nos enfants avec la peinture de leurs jouets et cramer nos mamies à cause de l'anti-humidité sur les fauteuils Everstyl, ils sont devenus forts en natation. Comme quoi, ils en veulent vraiment à la France.

Ye Shiwen, si tu me lis, je te vois, je te noie. Salpute.


Ils savaient à peine nager aux JO d'Atlanta ...

Sinon pourquoi les indiens sont nuls dans 95% des sports ? Sortis du cricket, du hockey sur gazon et du bouffage de curry épicé, ils apparaissent nulle part. Une analyse socio-économique made in PL serait la bienvenue.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 10 Août 2012, 02:59

parceque les indiens cultivent moins la culture du sport que les chintoks.

si demain le BMX devient le sport le plus populaire en europe et aux Usa, tu peux être sur de voir un programme lancé en chine pour concurrencer les européens et états uniens !!
ils veulent la gloire, tout rafler, ne laisser que des miettes, quelque soit le moyen d'y arriver.

c'est un état d'esprit particulier.

les indiens se contentent de ce qu'ils savent bien faire.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 10 Août 2012, 03:17

et en france on a le même discours "on aurait pu gagner, on aurait du gagner, mais on a perdu"
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 14 Août 2012, 16:19

Joue-la comme DSK

Emoi en Chine après des photos de « débauche en groupe » de cadres locaux

Image

C'est un scandale qui rappelle, toutes proportions gardées, celui provoqué en 2008 par les diffusions de photos pornographiques de starlettes de Hong Kong en compagnie du chanteur Edison Chen. Cette fois, il concerne des "vedettes" politiques locales de la province de l'Anhui, dans le centre de la Chine. Depuis plusieurs jours, des photos d'une partie fine entre trois couples échangistes circulent sur le web. Lancés dans une recherche frénétique, des internautes ont affirmé que s'y trouvaient notamment le secrétaire du parti communiste chinois (PCC) du district de Lujiang, dans l'Anhui, Wang Minsheng, ainsi que son numéro deux.

Interrogé par un journaliste du Quotidien du Peuple, Wang Minsheng a répondu que les photos étaient fausses et avaient été "photoshopées". Il a également expliqué être la cible de personnes impliquées dans des affaires de corruption, qu'il dérangeait. Le compte Weibo officiel de Lujiang a aussi nié, jeudi 9 août, que le secrétaire du parti soit l'un des partouzeurs, évoquant une "calomnie envers notre camarade responsable" et menaçant ceux qui les diffusaient de poursuites judiciaires.

Cependant, le vice-secrétaire de la ligue de la jeunesse communiste de l'Université du Hefei, la capitale de l'Anhui, Wang Yu, a reconnu être l'un des hommes sur les clichés, tout en démentant la présence du secrétaire du PCC de Lujiang et de son numéro deux. Lundi 13 août, le site du Quotidien du peuple a annoncé que M. Wang avait été limogé de son poste et faisait l'objet d'une enquête. Les photos, où figure sa femme, auraient été prises il y a cinq ans, selon le site, alors que le couple venait de se marier. En Chine, le crime de "débauche en groupe" peut aller jusqu'à cinq ans de prison.

Les critiques, moqueries, plaisanteries et détournements n'ont pas tardé, comme il est d'usage lorsqu'il est question de responsables du parti communiste soupçonnés, à tort ou à raison, de double langage. Selon le site China Digital Times, les autorités ont ordonné à tous les sites d'enlever les photos.

Sur son blog, le journaliste Chen Jieren, juge, de son côté, que la loi qui punit de cinq ans de prison la "débauche en groupe" doit être abrogée, car la société a évolué et doit permettre à des adultes libres et consentants de choisir leur sexualité. "Une Chine harmonieuse ne doit pas choisir un modèle pour la sexualité individuelle et ne doit pas chercher à interdire et à réprimer", écrit-il.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 14 Août 2012, 16:42

W a écrit:


=D
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 17 Août 2012, 14:01

Et dire qu'ils sont amenés à diriger le monde.....

Le face-kini, le bikini qui protège le visage

En Chine, avoir la peau diaphane est signe de beauté. Le bronzage et les rayons U.V. ne sont donc pas toujours bien perçus. Certains ont trouvé la solution: le face-kini, indique France télé Infos.

Les Chinois de Quingdao portent ce masque waterproof, ressemblant à un bonnet de bain énorme, pour nager ou être au soleil sans que la peau du visage ne soit exposée aux rayonnements U.V.

Image
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 17 Août 2012, 14:05

Image
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 17 Août 2012, 14:08

Loul Nando'
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 17 Août 2012, 14:12

Non seulement ils sont très laids, mais en plus leur vie est trop moche. J espere en defoncer un ou deux avant de périr sous leurs chars
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 17 Août 2012, 14:29

+1.
Je défoncerai bien une chinoise.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 17 Août 2012, 16:15

Doivent ressembler à des pendants avec leurs marques de bronzage autour des yeux :-)
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 08 Sep 2012, 21:11

c'est une technique que l'on pourrait appliquer au cinéma noiche !

Image

Une mère de famille chinoise a rasé les cheveux de ses enfants afin d'inscrire un numéro sur leur crâne pour permettre à leurs professeurs de les différencier.
Il faut dire qu'il est presque impossible de différencier ces quadruplés âgés de six ans et qui résident à Shangwu, en Chine. Pour leur rentrée scolaire, leur maman a donc décidé de faciliter la tâche des instituteurs en les numérotant.

Après avoir rasé les cheveux des bambins, leur maman a inscrit un chiffre sur leur crâne. Le chiffre 1 correspond au premier né tandis que le chiffre 4 définit l'enfant qui est né en dernier.

Pour le directeur de l'établissement scolaire, l'initiative de cette maman est très appréciable. "Ces enfants ont les mêmes manières, le même sourire et la même voix", explique-t-il. "Il est très difficile de les différencier".

Pour faciliter davantage la vie des professeurs, les quatre enfants ont également été séparés. Chacun étudiera dans une classe différente et ce avec l'accord de leurs parents.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 08 Sep 2012, 21:28

Malin !
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 08 Sep 2012, 21:29

Mais comment feront-ils lorsqu'ils seront vieux et chauves ?
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 08 Sep 2012, 21:58

otto a écrit:Mais comment feront-ils lorsqu'ils seront vieux et chauves ?

Collage de perruque puis rasage
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 09 Sep 2012, 07:59

du bétail ces gamins..
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 09 Sep 2012, 08:35

Nan mais Bichon, aux pieds quoi...
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 28 Sep 2012, 17:34

Des usines d'insectes pour nourrir les Chinois

Image

Elevage de scorpions destinés à la consommation humaine à la Yunnan Insect Biotechnologies, basée à Kunyang, en Chine.

Li Jinsui ne manque pas d'ambition. Il fait fièrement visiter l'usine d'insectes pour laquelle il a déposé sept brevets et investi l'équivalent de 250 000 euros de sa poche. Sur les hauteurs de Kunyang, cité satellite de Kunming, la capitale de la province du Yunnan (sud-ouest), la production a réellement débuté en 2009.

Aucun de ses invités n'échappe à un plat de vers de bambou, affichés à son catalogue. La liste ne s'arrête pas là. Son entreprise, Yunnan Insect Biotechnologies, propose larves séchées, poudre de protéine extraite d'exosquelettes d'insectes et insectes en entier, le tout destiné à la consommation humaine et animale.

Li Jinsui, un précurseur ? Fort probable. De plus en plus d'experts de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) voient dans le développement de l'entomophagie un substitut à la viande ou au poisson. Et une alimentation meilleur marché pour les élevages animaliers, notamment les fermes aquacoles.

Les qualités nutritionnelles – protéines, minéraux, etc. – des insectes sont importantes. Qui plus est, ils présentent un bien meilleur rendement que le bétail traditionnel. Ils ont également besoin de beaucoup moins d'eau. Actuellement, 70 % environ des terres arables et 9 % de l'eau douce sont consacrés à l'élevage, responsable en outre de 18 % des émissions de gaz à effet de serre.

PÉNURIE DE PROTÉINES EN CHINE

M. Li a travaillé douze ans pour lancer son usine. Il est à l'avant-garde d'une industrie chinoise balbutiante et a reçu l'aval des autorités locales. "Le marché est prêt", dit-il. "Il y a pénurie de protéines dans le pays. Il faut en passer par l'importation de poissons du Chili ou du Pérou, explique cet homme de 45 ans. Et pour les humains, le savoir manque sur le potentiel des insectes comme source de nutrition."

Ses recherches l'ont conduit à se focaliser sur une espèce : la mouche. "C'est la clé", lance-t-il. Elle est particulièrement répandue, pas nocive pour son environnement, comestible par l'homme et l'animal et peut même servir dans l'industrie pharmaceutique. Sa chitine, composant principal de la carapace des crustacés et des arthropodes, renforce ainsi les défenses immunitaires.

Li Jinsui n'est pas le seul à avoir fait tous ces calculs. Il a des concurrents, par exemple dans la province du Shandong, à 2 000 kilomètres au nord-est. Mais il prend un malin plaisir à expliquer pourquoi ces éleveurs d'insectes ne parviendront pas à produire à plus grande échelle si un marché de masse apparaît : "D'un point de vue technologique, ils vivent encore dans les années 1970, ils ne produisent que 50 à 100 kg par jour, ils seront incapables de passer à la vitesse supérieure."

Pour le moment, M. Li dit pouvoir livrer quotidiennement 150 kg de vers de mouche, mais il promet que la "phase 3" du développement de l'usine l'amènera à 10 tonnes chaque jour, dès 2015, car tout ce qu'il vend est acheté d'emblée, précise-t-il, en entrant dans une pièce où volent deux millions de mouches.

NOURRIES DE DÉJECTIONS ANIMALES

Reste toutefois à peaufiner ses recherches et à parvenir à nourrir les mouches de son de riz et non de déjections animales, comme c'est le cas à présent, ce qui les rend impropres à la consommation humaine.

Il faudra par ailleurs réussir à convaincre le consommateur de déguster ces repas qui inspirent jusqu'à maintenant plus de dégoût que d'envie. Si les palais chinois semblent se faire aux vers de bambou, c'est loin d'être le cas pour les larves. "Les voir dans son assiette suscite une réticence psychologique difficile à dépasser", reconnaît M. Li. Comment la combattre ? Il faut investir dans l'éducation et convaincre de la valeur nutritionnelle des insectes ; "c'est un travail ardu, mais nous devons nous en charger", ajoute l'entrepreneur.

L'utilisation des insectes relève des traditions culinaires dans cette province peuplée de minorités. Sur le marché de Mangshi, une ville modeste à deux heures de route de la frontière birmane, on vend toujours des nids de guêpes, à 160 yuans la livre (20 euros). L'acheteur extraira une à une les larves vivantes de leur alvéole, avant de les faire frire au wok.

MONTÉE DU COURS DES LARVES D'ABEILLE

"Les conditions économiques sont dures pour les habitants de la région, tous ne peuvent pas acheter du boeuf. Même élever un porc nécessite de le nourrir et de patienter pendant deux ans, c'est long et, à leur échelle, onéreux", explique Guo Yunjiao, professeur de biologie à l'institut de recherche sur les insectes de l'université locale. Dans les villages de la région, cet expert explique aux habitants comment développer durablement une exploitation d'insectes, ce qui nécessite des compétences techniques précises. Ici, la méthode la plus répandue consiste à brûler le nid de guêpes, quitte à tuer la reine. M. Guo se rend dans les villages pour enseigner l'enfumage.

La montée du cours des larves d'abeille suscite des vocations. Depuis cinq ou six ans, des habitants des plaines se mettent à leur tour à la culture d'insectes autour de Mangshi. Guo Yunjiao raconte aussi, peut-être avec une légère emphase, avoir reçu "10 000 lettres ou e-mails de demandes de conseils" lorsque la télévision nationale s'est penchée sur son enseignement, signe de l'intérêt de paysans déshérités pour ces bestioles nourrissantes.

Li Jinsui, lui, se félicite que les habitants de ces régions reculées perpétuent les traditions, mais il pense qu'il est grand temps pour la Chine de passer à la production d'insectes à échelle industrielle. Plus de 200 espèces sont comestibles, or seule une poignée peut être élevée à l'échelle familiale. Et les dénicher en milieu sauvage requiert une importante main-d'oeuvre.

Ne reste donc qu'à ouvrir des usines et développer de nouveaux procédés techniques, ce qu'il continuera de faire sur les 27 hectares de terrain qu'il a acquis. Si la consommation d'insectes venait un jour à se banaliser, il pense avoir ses chances de devenir le leader mondial sur ce marché, avec à la clé 60 % de retour sur investissement.
une des fakes de Der
 
Retour

Messagepar une des fakes de Der » 22 Jan 2013, 11:47

Protestations en Chine contre la censure du dernier James Bond


De nombreux Chinois critiquaient mardi les coups de ciseaux de la censure dans Skyfall, le dernier James Bond qui vient de sortir sur les grands écrans du deuxième marché du box-office mondial.

«C’est énervant! A chaque fois c’est pareil!», dénonçait Niccilee sur le principal site de microblogs du pays, «nous avons attendu (ce film) pendant si longtemps et voilà qu’on le coupe et qu’on le recoupe!»

La superproduction où Daniel Craig tient la vedette est sortie à l’automne dans la plupart des salles obscures de la planète. Mais les autorités chinoises, par protectionnisme culturel, ont repoussé sa diffusion à 2013. Le film n’est sorti que lundi, dans une version modifiée à plusieurs endroits.

Parmi les scènes tombées sous le couperet des censeurs figure celle dans laquelle un tueur à gages français (Ola Rapace) élimine un garde de sécurité chinois dans un gratte-ciel de Shanghai. Des dialogues de Skyfall ont en outre été retouchés, les sous-titres en chinois ne correspondant pas avec ce que disent réellement les acteurs. Une allusion que fait Bond à la prostitution à Macao est ainsi escamotée. Tout comme une phrase dans laquelle Javier Bardem raconte la torture qu’il a subie aux mains des forces de sécurité chinoises

«A-t-on peur d’un effet d'émulation auprès d’autres criminels?», s’interrogeait Leslie Zhuang, une spectatrice déçue, «si de telles images sont coupées, alors autant ne pas importer le film!».

«Autant regarder le DVD piraté», s’est emporté Li Xiaotian, un autre internaute, en référence aux copies illégales du film qui sont en vente un peu partout en Chine.

Le sort du dernier 007 «suscite des appels à réformer le système de supervision du cinéma», a rapporté mardi l’agence Chine nouvelle, en montrant ainsi que les critiques contre la censure ne sont plus taboues dans la presse officielle.

Les règles de la censure en Chine sont opaques et jamais justifiées. Mais, à moins qu’un film donne une image particulièrement flatteuse du peuple chinois, il est rare qu’il passe sans dommage sous les fourches caudines de la puissante Administration d’Etat de la radio, du cinéma et de la télévision.
une des fakes de Der
 
Retour

Suivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], despe, pepito_banzaï, ursulet, Xylophène et 5 invité(s)