[Mr] Cinéma

Messagepar gblosc » 06 Sep 2017, 18:07

Encore un beau Chef d'Oeuvre franssé
Regaladez vous !

gblosc
 
Retour

Messagepar pfff... » 06 Sep 2017, 22:13

Le pitch est fun.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar John Holmes » 07 Sep 2017, 06:17

Ya Serge le mytho
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Sep 2017, 06:40

Seven Sisters : L'idée était bonne, le film est moyen et prévisible. J'avais deviné la fin au bout d'un quart d'heure, du coup les 1h45 restantes étaient forcément longues
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Sep 2017, 07:44

Corporate, ché pu si quelqu'un en a parlé ici.

Bon film franssais, sorte de thriller social en entreprise, c'est réussi et efficace.
"François [Fillon], c'est la classe à l'état pur."
Rodolfo, 05/01/2017
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 11 Sep 2017, 07:56

En parlant de social, je suis tombé sur une nuit d' insomnie sur "Chouf" de Karim Dridi qui passait sur C+. Une bonne plongée sur les bas fond du Marseille et de la vie dans les quartiers rongés par le deal de drogues.
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Der » 11 Sep 2017, 08:53

John Holmes a écrit:En parlant de social, je suis tombé sur une nuit d' insomnie sur "Plus Belle la Vie" qui passait sur France3. Une bonne plongée sur les bas fond du Marseille et de la vie dans les quartiers rongés par le deal de drogues.

Un peu gros ton bluff.
Putain, 10ans déjà!
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar John Holmes » 11 Sep 2017, 13:11

lol salaud
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Giallo » 18 Sep 2017, 10:50

Wind River : J'ai adoré ! Un de mes films préférés de l'année. Le trailer fait penser à Fargo, en fait à part le fait que ça se passe dans la neige, ça n'a que peu de rapports. Si je dois le rapprocher de quelque chose ce serait plutôt de certains films neo-western. Ça m'a pas mal fait penser à Mystery Road et Goldstone pour ceux qui connaissent, mais j'ai encore plus aimé Wind River. Taylor Sheridan était déjà scénariste de Sicario et Comancheria, c'est dire si le type est doué pour raconter des histoires mais aussi pour raconter l'Amérique. Et ici il nous plonge bien au delà d'une histoire de meurtre mais aussi dans l'amérique des inégalités et l'univers des améridiens. Certes le message est aussi politique mais cela est amené avec finesse. Elizabeth Olsen et Jeremy Renner plutôt habitués aux seconds rôles se complètent ici parfaitement et jouent très juste. Un super film.

Mother! : Pendant la première partie du film, on a droit à un thriller horrorifique angoissant plutôt réussi tel qu'il est présenté dans la bande annonce, ça a même une petite saveur de Rosemary's Baby pas dégueulasse. Passés les 3/4 d'heures on commence quand même à trouver le temps long et à se dire qu'on a bien compris qu'on avait à faire un couple sans-gêne qui ne reculait devant rien pour squatter la maison et toute l'attention du personnage joué par Javier Bardem mais que l'histoire avance franchement pas beaucoup. Passé une heure de film, on bascule dans la deuxième moitié où Darren Aronofsky à décidé de nous ramener des caisses de symbolisme avec ces gros sabots. Ce qui donne donc un assemblage de scènes totalement WTF (franchement à certains moments, David Lynch à côté c'est Luc Besson... ok j'exagère mais vous voyez l'esprit) pendant à peu près une heure qui s'articulent globalement autour de 3 thèmes : une réflexion sur la maternité, une autre sur le sacrifice des femmes pour le bien de la vanité masculine et enfin le dernier thème : la religion, avec des références tartinées à la truelle un peu partout. Indigeste au possible, Aronofsky aime rajouter des couches comme s'il noyait un gateau (ou plutôt un macaron vu le contenu du film) sous une tonne de chantilly, le tout avec la subtilité et l'élégance d'un tacle de Vitakic. Alors certes, Jennifer Lawrence tient le film à bout de bras, mais peut-on gagner un oscar en étant bonne dans un film médiocre ?
Dernière édition par Giallo le 18 Sep 2017, 13:07, édité 1 fois.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Sep 2017, 11:18

Wind River on m'en a déjà du bien. Et Elizabeth Olsen est sévèrement poutrable par ailleurs. Je le mets donc sur ma liste.
"François [Fillon], c'est la classe à l'état pur."
Rodolfo, 05/01/2017
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar gblosc » 18 Sep 2017, 11:46

fernando a écrit:Wind River on m'en a déjà du bien. Et Elizabeth Olsen est sévèrement poutrable par ailleurs. Je le mets donc sur ma liste.

Plus que ses soeurs anorexiques, c'est vrai.
gblosc
 
Retour

Messagepar Der » 18 Sep 2017, 14:06

fernando a écrit:Wind River on m'en a déjà du bien. Et Elizabeth Olsen est sévèrement poutrable par ailleurs. Je la mets donc sur ma bite.

Un peu de tenue, j'te prie!
Putain, 10ans déjà!
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar pfff... » 25 Sep 2017, 20:55

Vu le "American made" de Tom Cruise. Bien!
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar Dageek » 29 Sep 2017, 17:14

Attention les yeux, d'après les premiers retours de la presse , Denis Villeneuve aurait réussi le tour de force de faire un excellent Blade Runner 2049 LA suite casse gueule par excellente... surtout à une époque ou ce type de projet donne systématiquement lieu à une bouse
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar fernando » 29 Sep 2017, 17:52

Denis Villeneuve rulz!
"François [Fillon], c'est la classe à l'état pur."
Rodolfo, 05/01/2017
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 29 Sep 2017, 18:25

fernando a écrit:Denis Villeneuve d'Ascq rulz!


ça roxxx
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar pfff... » 29 Sep 2017, 20:39

Chaud d eviter tous les spoilers.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar pfff... » 02 Oct 2017, 15:39

Sinon, le Majestic a Lille repasse le Blade Runner original au cinéma. Peut être une bonne séance de rattrapage pour ceux qui ne l ont pas vu depuis longtemps.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar Der » 02 Oct 2017, 16:37

Quelle version?
Putain, 10ans déjà!
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar John Holmes » 02 Oct 2017, 19:17

C'est vrai ça director's cut ou classique, c'est important !
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar guinness » 02 Oct 2017, 19:23

Blade runner est passé la semaine dernière à la tv
Avatar de l’utilisateur

guinness
 
Retour

Messagepar pfff... » 02 Oct 2017, 20:19

John Holmes a écrit:C'est vrai ça director's cut ou classique, c'est important !


Ouh la... bonne question.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar isidore » 03 Oct 2017, 12:11

vu Ca ... bah, c'est pas raté du tout, mais comment a-t-on pu en faire un tel foin ? extrêmement codifié, et totalement dans le respect des standards d'écriture actuels des studios
Avatar de l’utilisateur

isidore
 
Retour

Messagepar fernando » 03 Oct 2017, 12:35

"Ca" j'ai pas le sentiment qu'on en fasse un foin.

C'est une honnête série B pour ce que j'en ai lu.
"François [Fillon], c'est la classe à l'état pur."
Rodolfo, 05/01/2017
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Der » 03 Oct 2017, 12:38

Disons que c'est vendu (par la bande-annonce) comme un film d'horreur, alors que c'est pas vraiment ça, plus un film sur l'enfance et ses peurs. C'est d'ailleurs plutôt fidèle à l'esprit du bouquin.(enfin tel que je m'en souviens, j'ai lu ça ya plus de 20ans)
Putain, 10ans déjà!
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar isidore » 03 Oct 2017, 13:02

bah, non seulement c'est markété horreur effectivement, mais on nous saoule avec depuis qques qd meme ; entre la presse US (+fr après) dithyrambique , et les sorties comme celle de Dolan comme quoi c'est le meilleur film depuis le début du siècle ... bref, petit film correct, adaptation plutôt sympa du bouquin, rien de plus
Avatar de l’utilisateur

isidore
 
Retour

Messagepar fernando » 07 Oct 2017, 16:45

Un peu déçu par Blade Runner. C'est mieux que le tout venant, c'est pas déplaisant, mais...

Spoiler:
Putain que c'est long, 2H45 vu la minceur du scénario, c'est beaucoup trop. 2H auraient amplement suffi
C'est réussi visuellement, sans surenchère numérique, mais pour l'essentiel ça reprend l'esthétique du 1er en l'actualisant avec davantage de moyens. Peu de vraies trouvailles, hormis la gonzesse-hologramme plutôt bien exploitée, et j'ai bien aimé le passage dans le Vegas post-nuke
Au final en sortant j'ai eu davantage l'impression de voir un hommage, une relecture (trop) respectueuse du 1er, et que cette suite n'apporte pas grand chose. L'héritage était peut-être un peu écrasant pour Denis Villeneuve. Un film plutôt bien, mais pas vraiment utile. Cette suite n'aura pas du tout l'importance qu'a eu le 1er volet lors de sa sortie.
En SF du même Denis Villeneuve, j'avais bcp plus été emballé par Premier Contact.
"François [Fillon], c'est la classe à l'état pur."
Rodolfo, 05/01/2017
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar pfff... » 08 Oct 2017, 21:50

Bon bah vu les 2 Blade Runner. Au sujet du premier, au Majestic, c est bien le director's cut:

Spoiler:
Mais du coup, Deckard passe pour un replicant gay avec ses reves de poney.
Image


Au sujet du second...putain que c'est long. Déjà le premier était bien long de par son rythme. La, on a et le rythme et de la longueur. Et du blabla métaphysique. Par contre, pourquoi diable montrer ces scènes cliniques ou tout est sous contrôle? Cette façon précieuse de montrer que quand dans les grandes corporations, tout est sous contrôle dans un environnement aseptise avec cette façon délicate de manipuler chaque objet.
Spoiler:
Il semble que Ridley Scott se soit un peu moque des fan boys en faisant de l investigator un replicant des les premiers plans; sa force herculeenne le trahit tout de suite et nous fait penser que dans le premier, Deckard , lui, souffrait quand les replicants pouvaient mettre leur main dans de l eau bouillante. La baston ou ils passent a travers le mur est un hommage evident au premier du nom. Et les saignements de Joe au niveau des oreilles font échos aux saignement de Rutger Hauer dans le premier.
Le second film est ultra soigne. Et constitue un bel hommage au premier, une belle "mise a jour". Les intelligences artificielles y sont plus humaines que les humains. Amusant de voir la commissaire faire du rentre dedans a "Joe". Echo au robot objet de plaisir du premier? Et l histoire d amour avec une IA occupera tous les philosophes de comptoir pour au moins une soirée.
Mais l ensemble est trop rentre "dedans" et manque singulièrement d ambiguïté. Et no comment sur le retour de l’Élu et du peuple Elu qui va se révolter façon Matrix. Du mal a croire qu ils veulent en faire une franchise.
Et Harrisson Ford qui distribue des beignes pour montrer qu il est toujours en bonne santé, c est juste pathétique.

Dieu merci, Atari still rules!
Image
Image
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar fernando » 09 Oct 2017, 08:53

pfff... a écrit:Au sujet du second...putain que c'est long. Déjà le premier était bien long de par son rythme. La, on a et le rythme et de la longueur. Et du blabla métaphysique. Par contre, pourquoi diable montrer ces scènes cliniques ou tout est sous contrôle? Cette façon précieuse de montrer que quand dans les grandes corporations, tout est sous contrôle dans un environnement aseptise avec cette façon délicate de manipuler chaque objet.
Spoiler:
Il semble que Ridley Scott se soit un peu moque des fan boys en faisant de l investigator un replicant des les premiers plans; sa force herculeenne le trahit tout de suite et nous fait penser que dans le premier, Deckard , lui, souffrait quand les replicants pouvaient mettre leur main dans de l eau bouillante. La baston ou ils passent a travers le mur est un hommage evident au premier du nom. Et les saignements de Joe au niveau des oreilles font échos aux saignement de Rutger Hauer dans le premier.
Le second film est ultra soigne. Et constitue un bel hommage au premier, une belle "mise a jour". Les intelligences artificielles y sont plus humaines que les humains. Amusant de voir la commissaire faire du rentre dedans a "Joe". Echo au robot objet de plaisir du premier? Et l histoire d amour avec une IA occupera tous les philosophes de comptoir pour au moins une soirée.
Mais l ensemble est trop rentre "dedans" et manque singulièrement d ambiguïté. Et no comment sur le retour de l’Élu et du peuple Elu qui va se révolter façon Matrix. Du mal a croire qu ils veulent en faire une franchise.
Et Harrisson Ford qui distribue des beignes pour montrer qu il est toujours en bonne santé, c est juste pathétique.



Spoiler:
La baston avec H.Ford fait pitié en effet.

Et la scène "Matrix" ne fonctionne pas du tout.

On est d'accord que c'est long, bcp trop long. Villeneuve passe bcp de temps à filmer ses (superbes) décors, mais la matière du film ne justifie pas une telle durée.
"François [Fillon], c'est la classe à l'état pur."
Rodolfo, 05/01/2017
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar pfff... » 09 Oct 2017, 09:00

On est d'accord que c'est long, bcp trop long. Villeneuve passe bcp de temps à filmer ses (superbes)

Il paraît qu'ils sont réels. Joli en effet.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], John Holmes, manulosc et 15 invité(s)