[Mr] Cinéma

Messagepar John Holmes » 11 Sep 2020, 09:56

pepito_banzaï a écrit:Ca a l'air chouette, mais il y a clairement le matériel pour faire une série "atmosphérique" qui prendrait le temps de bien développer les personnages et l'intrigue. Me souvient j'avais vu la version de Lynch que j'avais bien aimée puis j'avais lu le bouquin et halluciné sur le nombre d'éléments laissés de côté dans le film.


Y'a eut un début de série début 2000
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar bijams » 11 Sep 2020, 10:52

Ça à l'air de déglinguer !!

Même si je trouve que le nouveau jedi à l'air un peu jeune. Mais bon.
DubbyDumb a écrit:
Ce midi au Casino Barrière, un mec connu dont j'ai jamais réussi à remettre qui c'était. Je l'ai vu, il a vu que je l'avais vu, j'lai regardé, il m'a regardé, j'lai regardé, il m'a regardé, j'lai snobé! Et ouais, batèèèère!
Avatar de l’utilisateur

bijams
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Sep 2020, 10:11

Giallo a écrit:si j'y vais sans trop réfléchir et en essayant autant que possible de me limiter à un film par réalisateur... (parce que sinon après tu veux toujours en rajouter)

Le Parrain (toute la saga en fait)
La nuit du chasseur
Suspiria (l'original évidemment)
Le bon, la brute et le truand
Les Affranchis
Mullholland Drive
L'armée des ombres
Le tombeau des lucioles (putain de poussière dans l'oeil)
There will be blood
The Shining
Evil Dead (là aussi tout la saga, madeleine de Proust)
8 1/2
La mort aux trousses
Pulp Fiction
Sacré Graal
Impitoyable
Terminator 2
Vol au dessus d'un nid de coucou
Zombie (Dawn of the dead)
Le masque du démon (parce qu'il fallait que je mette un Mario Bava)


8 1/2 dans tes films préférés, alors là respect. J'ai lutté pour aller jusqu'au bout, malgré quelques fulgurances dont la très belle scène d'ouverture dans l'embouteillage. J'ai beaucoup aimé les 15 premières minutes mais l'enthousiasme est vite retombé.

Fellini c'est pas fait pour moi, du cinéma trop bavard et cérébral. J'en resterai là.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 12 Sep 2020, 10:21

J'ai bien aimé Palm Springs avec Andy Samberg. Une sorte de Jour sans fin modernisé et mêlé à de la comédie romantique. Film sans prétention mais qui passe tout seul.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Giallo » 12 Sep 2020, 10:50

fernando a écrit:
Giallo a écrit:si j'y vais sans trop réfléchir et en essayant autant que possible de me limiter à un film par réalisateur... (parce que sinon après tu veux toujours en rajouter)

Le Parrain (toute la saga en fait)
La nuit du chasseur
Suspiria (l'original évidemment)
Le bon, la brute et le truand
Les Affranchis
Mullholland Drive
L'armée des ombres
Le tombeau des lucioles (putain de poussière dans l'oeil)
There will be blood
The Shining
Evil Dead (là aussi tout la saga, madeleine de Proust)
8 1/2
La mort aux trousses
Pulp Fiction
Sacré Graal
Impitoyable
Terminator 2
Vol au dessus d'un nid de coucou
Zombie (Dawn of the dead)
Le masque du démon (parce qu'il fallait que je mette un Mario Bava)


8 1/2 dans tes films préférés, alors là respect. J'ai lutté pour aller jusqu'au bout, malgré quelques fulgurances dont la très belle scène d'ouverture dans l'embouteillage. J'ai beaucoup aimé les 15 premières minutes mais l'enthousiasme est vite retombé.

Fellini c'est pas fait pour moi, du cinéma trop bavard et cérébral. J'en resterai là.


t'es un atmosferix toi...

sinon bravo pour le déterrage j'avais complètement oublié ce post.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Sep 2020, 13:34

Je dirais pas que c'est atmosphérique. Ca m'a au contraire fatigué car ça parle quasiment tout le temps pendant 2h10...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 15 Sep 2020, 07:40

vus ces derniers temps :

#Alive : Film de zombies coréen dont le scénario n'est pas sans rappeler "La nuit a dévoré le monde" ou le très bon "Rammbock", c'est plutôt bien fait même si le niveau baisse dans le dernier quart du film (souvent le souci avec les films de zombies). En tous cas c'était mieux que l'horrible Peninsula.

An American Pickle : L'hibernatus américain, une bonne comédie pour le dimanche après-midi sans prétention, sympa et sans trop de "bons sentiments". Quelques moments très drôles.

Host : Film d'horreur qui se déroule uniquement à travers l'écran de la personnage principale (on a déjà vu ce concept plusieurs fois dans Unfriended par exemple). Mais c'est court et plutôt bien fait. L'histoire : pendant le confinement, des amis réalisent une séance de spiritisme virtuelle par zoom mais évidemment rien ne se passe comme prévu. Sympa, et en plus ils conservent les gestes barrières même lorsque la pression est forte, ils sont forts, très forts.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Sep 2020, 18:11

Giallo a écrit:The Lighthouse : Réalisé par Robert Eggers à qui on doit The Witch qui avait beaucoup divisé. Celui-là en fera autant. S'il est indéniable que le film est une réussite sur le plan technique, son contenu va beaucoup diviser. Pour le premier point, c'est très bien filmé, avec un noir et blanc un peu crado (ils ont utilisé de vieilles lentilles des années 30), une lumière qui est très bien utilisée (et qui est d'ailleurs un point central du film), les décors sont aussi bien réussis, je crois avoir lu que le phare a d'ailleurs été construit pour les besoins du film. Les dialogues sont très bien travaillés, avec un vieil anglais sans doute proche de l'époque (fin du XIXè) et des monologues assez puissants. Les acteurs jouent remarquement bien. Robert Pattinson (je maintiens que ce gars aura une carrière très intéressante au vu de ses choix et de ses qualités sur ses derniers films) joue un jeune gardien de phare débutant qui lutte pour ne pas sombrer dans la folie. Il se plie malgré lui aux exigences de Willem DaFoe qui est quant à lui un gardien aussi expérimenté que glauque. Peu à peu la folie imprègne le film et c'est sans doute là que beaucoup seront perdus car il y a beaucoup de moments WTF où on alterne entre poésie totale et scènes sordides. Bien que le film ait une vraie fin, il ne donne pas toutes les réponses et laisse plusieurs interprétations possibles à ce qui s'y est passé. J'ai plutôt bien aimé mais il faut reconnaître que c'est un des films les plus barrés de l'année avec Midsummer.


Regardé hier et j'ai kiffé. Superbe photo, gros travail sur l'ambiance visuelle et sonore, et belles performances des deux acteurs qui ont l'air d'avoir pris du plaisir à interpréter ce huis-clos ultra-glauque. On a l'impression de partager la promiscuité des personnages.
J'avais bien aimé The Witch également, réalisateur à suivre.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Sep 2020, 20:49

C’est au moins 50 points au challenge atmosferix celui-là
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Sep 2020, 21:51

Me suis pas fait chier une seconde, suis bien rentré dans l'ambiance.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 22 Sep 2020, 10:45

Image
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 22 Sep 2020, 10:59

ils savent pas ce qu'ils ratent.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar pepito_banzaï » 22 Sep 2020, 11:00

Loul l'adresse
La vie est une pute qui te veut pas que du bien.
Avatar de l’utilisateur

pepito_banzaï
 
Retour

Messagepar Dageek » 22 Sep 2020, 11:04

Bien tenté le fake
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar fernando » 22 Sep 2020, 11:28

pepito_banzaï a écrit:Loul l'adresse


m'a bien fait marrer aussi ^^
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 22 Sep 2020, 17:24

Bordel
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Précédent

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 11 invité(s)

cron