[01T] Glorification de la région

Messagepar Freddy » 31 Oct 2022, 11:49

Giallo a écrit:
Baratte a écrit:Je crois que c'est sa femme de ménage .Freddy qui côtoie le couple de près confirmera que la meuf de Manu n'est pas blanche .

Freddy les connaît en profondeur.

Surtout manu.
Freddy
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Nov 2022, 14:55

Lille : deux immeubles s’effondrent en plein centre-ville, aucune victime à déplorer

Les immeubles avaient été évacués par précaution. « Un jeune est rentré à 3 heures du matin et il s’est rendu compte que le mur était gondolé », a déclaré la maire de Lille.

Deux immeubles mitoyens se sont effondrés samedi 12 novembre, au matin, dans le centre-ville de Lille. Selon la maire de la ville, Martine Aubry, il n’y a pas de victime, le bâtiment ayant été évacué dans la nuit par précaution. Les pompiers sont toujours en « reconnaissance » en vue de retrouver « d’éventuelles victimes », ont-ils fait savoir.

Des ambulances du SAMU sont également sur place. Un immeuble de la rue Pierre-Mauroy s’est effondré vers 9 heures, entraînant le bâtiment voisin dans sa chute. Ils étaient situés dans une rue commerçante centrale de Lille, mais l’effondrement s’est produit avant l’ouverture des magasins.


« Un jeune est rentré à 3 heures du matin et il s’est rendu compte que le mur [du bâtiment] était gondolé », a expliqué la maire de Lille. Il a alors prévenu la police municipale et les pompiers, qui ont décidé d’évacuer l’immeuble, estimant « qu’il y avait un vrai risque », selon Mme Aubry. Le bâtiment attenant semblait vide, a précisé la municipalité.

Des travaux à l’arrière du bâtiment

La maire de Lille a précisé avoir pris « un arrêté de péril imminent ». Les bâtiments avoisinants ont eux aussi été évacués samedi matin « par précaution ». Des pompiers sont déployés pour déblayer les gravats, accompagnés de policiers qui ont sécurisé le périmètre.

Les causes de l’effondrement sont encore inconnues. « Il n’y avait pas d’alerte particulière sur cet immeuble, ce n’était pas un immeuble frappé d’insalubrité », a affirmé le ministre délégué au logement, Olivier Klein. Les riverains n’ont entendu aucune explosion, ce qui infirme l’hypothèse d’une fuite de gaz. Des travaux avaient en revanche lieu à l’arrière du bâtiment. « On a entendu un bruit de quelques secondes, tout doucement au début. On a pensé que c’était l’échafaudage qui tombait », a raconté un riverain, qui travaille dans un immeuble mitoyen.

« Quand on s’est rendu compte que c’était tout l’immeuble qui était en train de s’effondrer, on est tous partis en courant », a-t-il ajouté. Hélène, qui habite à vingt mètres des deux immeubles effondrés, a raconté au Monde avoir « senti des vibrations, comme si un énorme camion roulait sur des rails ». Elle a confié avoir vérifié que les fissures qu’elle avait déjà rebouchées sur ses murs ne s’étaient pas rouvertes, craignant « un effet domino », d’autant que « les bâtiments de la rue ont l’air nickel de l’extérieur, mais ils ne sont plus tout jeunes ».

« J’en tremble encore. On a échappé au pire », a réagi Mme Aubry. « Sans la présence d’esprit de cet habitant qui a alerté la police, on aurait pu avoir une véritable catastrophe », a-t-elle salué. La rue Pierre-Mauroy est habituellement bondée de monde le samedi après-midi.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Nov 2022, 14:55

Image
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Nov 2022, 15:49

Comme de par hasard, ça arrive dans la ville de Martine Aubry. C'est la faute aux 35h!
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Yusuf Akbar » 12 Nov 2022, 16:29

Avec Spillebout ça tiendrait encore debout.
Mes propos n’engagent que ceux qui en apportent une certaine crédibilité.
Avatar de l’utilisateur

Yusuf Akbar
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Nov 2022, 16:37

Coupet l'aurait arrêté.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar gblosc » 12 Nov 2022, 18:29

C'est le bâtiment qui a provoqué
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar John Holmes » 12 Nov 2022, 19:16

ça va trop loin la gueguerre Lens - Lille
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Nov 2022, 21:54

John Holmes a écrit:ça va trop loin la gueguerre Lens - Lille


Kilékon ^^

Aussi non, deux immeubles qui s'effondrent dans l'hypercentre (le loyer des apparts devait être bien élevé), ça fait vraiment Tiers-Monde, genre Bengladesh ou Marseille.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar nicobungy » 12 Nov 2022, 22:32

L'avenir de l'humanité s'exprimera hors des villes.
Lieux denses et concentrés tributaires de l'énergie abondante.........qui décline.
Avatar de l’utilisateur

nicobungy
 
Retour

Messagepar John Holmes » 12 Nov 2022, 22:44

nicobungy a écrit:L'avenir de l'humanité s'exprimera hors des villes.
Lieux denses et concentrés tributaires de l'énergie abondante.........qui décline.


Barjavel like this.
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar nicobungy » 12 Nov 2022, 23:37

John Holmes a écrit:
nicobungy a écrit:L'avenir de l'humanité s'exprimera hors des villes.
Lieux denses et concentrés tributaires de l'énergie abondante.........qui décline.


Barjavel like this.

Ouais mec, c'est l'avenir.
Avatar de l’utilisateur

nicobungy
 
Retour

Messagepar rodolfo » 13 Nov 2022, 15:17

fernando a écrit:Comme de par hasard, ça arrive dans la ville de Martine Aubry. C'est la faute aux 35h!


Ce qui est incroyable, c’est que rien n’a été fait pour securiser la rue le le demain matin.

Et le médecin qui est retourné dans le bâtiment comme ci de rien était.

Il y a des responsabilités qui se perdent du côté delà mairie il me semble bien
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 27 Nov 2022, 15:14

A Lille, trois immeubles évacués dans la nuit de samedi à dimanche pour un risque d’« effondrement »

Ces évacuations interviennent quinze jours après l’écroulement de deux bâtiments qui a causé la mort d’une personne dans le même secteur. Trois autres immeubles avaient également été évacués par la mairie cette semaine dans une autre rue, à quelques centaines de mètres.

Trois immeubles, où se trouvaient dix-sept personnes, ont été évacués dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 novembre dans le centre de Lille en raison d’une « menace d’effondrement », ont annoncé les pompiers, deux semaines après l’écroulement de deux bâtiments qui a causé la mort d’un homme dans le même secteur.

Trois autres immeubles avaient également été évacués par la mairie cette semaine dans une rue située à quelques centaines de mètres.

Samedi soir, les secours ont été appelés aux alentours de minuit rue Lepelletier, une artère commerçante au cœur du Vieux-Lille, rapportent les pompiers dans un communiqué. « Un périmètre de sécurité a été [mis en place] et un arrêté de mise en péril a été rédigé par la mairie de Lille », ont-ils également précisé.

« Des bruits de craquements »

En début de matinée, des barrières de sécurité interdisaient l’accès à une partie de la rue, a constaté une journaliste de l’Agence France-Presse (AFP). Elles fermaient ainsi l’entrée de ces trois immeubles, d’un restaurant et de deux boutiques situées au rez-de-chaussée, ainsi que d’une bijouterie et d’un opticien situés en face.

Les secours « ont constaté des fissures au niveau du mur mitoyen » entre les numéros 28-30 et 32, explique la municipalité dans son arrêté placardé sur place. « Selon les employés du restaurant l’Orange bleue, la fissure, qui existait déjà (…), a évolué en s’agrandissant les dernières quarante-huit heures avec chute de torchis » et « des bruits de craquements ont été entendus » en fin de soirée, précise le texte. La mairie a donc jugé nécessaire de « faire interdire l’accès » aux trois immeubles, qui comptent une quarantaine d’appartements, et aux deux boutiques situées en face jusqu’à ce que des expertises soient menées, selon l’arrêté.

Lire aussi : Effondrement de deux immeubles à Lille : le ministre du logement annonce une mission d’étude
Mercredi, la municipalité avait fait évacuer deux immeubles de la rue de la Monnaie, à quelques centaines de mètres. « Alertés par le syndic » de « l’existence de problématiques structurelles » sur l’un des deux bâtiments, les services municipaux avaient pu constater « des fissures inquiétantes », a expliqué la mairie à l’AFP.

Après une expertise, un troisième immeuble, mitoyen, a dû être évacué vendredi. Au total, « une quinzaine de personnes » ont dû être relogées avec l’aide des services, dans des hôtels ou auprès de proches, a-t-on précisé de même source. Trois boutiques situées aux rez-de-chaussée des bâtiments ont dû être fermées.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Précédent

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : bhnsedcvb657, Bing [Bot], krouw2 et 8 invité(s)