[01T] Glorification de la région

Messagepar Dageek » 12 Juin 2019, 18:17

Et ouais les enfants. Plus moyen d'avoir du bon sable, de la bonne brique, de la bonne ferraille, bâtiment FDP
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Xylophène » 12 Juin 2019, 18:32

Depuis que les Portugais ont délaissé l'industrie du bâtiment pour faire du trading de joueurs de football, ce secteur ne tient plus ses promesses.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar Xylophène » 14 Juin 2019, 16:02

Pour éteindre la «suspicion», Damien Castelain rembourse à la MEL ses 20 000€ de notes de frais

Le président de la MEL a remboursé en avril l’intégralité des notes de frais critiquées, dans son rapport de décembre, par l’Agence française anticorruption. La démarche n’a rien d’un « aveu de culpabilité », mais vise à couper court aux suspicions, selon l’avocate de Damien Castelain.

https://www.lavoixdunord.fr/598393/arti ... 0-000eu-de



Image
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fanofmonk » 14 Juin 2019, 21:58

Tain le mec il rembourse 20 000e comme ca? Sont si bien payés à la MEL?
fanofmonk
 
Retour

Messagepar Dageek » 14 Juin 2019, 22:12

le mec est un seigneur, il a fait un cetelem par pur désintéressement, pour faire taire les haters
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar John Holmes » 15 Juin 2019, 07:37

Un sans couille jusqu'au bout
Quel fdp
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar fernando » 19 Juin 2019, 21:14

Lille verte : une rêverie sans expertise

FÊTE LA FRICHE·MARDI 18 JUIN 2019

Communiqué de presse du 18 juin 2019

Prix Capitale Verte Européenne : comment les « experts européens » fantasment notre ville.

Nous avons lu pour vous le rapport des « experts » qui expliquent comment ils ont retenu trois villes, dont Lille, pour la finale du Prix Capitale Verte Européenne (1).
Reconnaissez-vous cette ville, décrite depuis Bruxelles par les « experts » ?

Cette ville pastorale ayant « développé d’intéressante politiques agricoles (…) dont un bon exemple témoignant du succès de cette politique est le retour au pastoralisme dans la ville » (2).
Cette ville qui a « développé sa forêt urbaine » par son « approche innovante » basée sur le principe « deux arbres replantés pour un arbre abattu » (3).
Cette ville championne du vélo avec « 118 km de nouvelles pistes cyclables ».
Cette ville hyper nature, puisqu’elle a planifié de nombreuses « actions pour développer son réseau vert ce qui montre ses aspirations élevées » en la matière, notamment une « planification de développement local pour les espaces verts et les zones végétales » (4).
Cette ville de grande randonnée à partir de laquelle vous avez directement accès aux « grands espaces naturels intégrant l’eurométropole française et belge, avec plus de 5000 km de chemins le long des berges. » (5)
Cette ville qui a « évolué de la densification urbaine vers le paysagisme formel » (sic) avec « une renaturation et une naturalisation » (sic) , qui « excelle dans le pilotage à long terme de sa nature » (sic) et où « la vie sauvage a un futur positif » (sic) (6).
Cette ville qui « a priorisé la création d’un environnement urbain sain pour ses citoyens » (7), cette ville si saine à l’air si pur, puisque « les données montrent de bonnes valeurs sur la qualité de l’air » ce qui témoigne que « l’air y est sain » (8) ; cette ville où, « finalement, l’utilisation de concepts reliés à la santé pour répondre à la qualité de l’air est très intéressant puisque cela suggère que la ville est dans sa dernière phase de management » (sic) (9).
Cette ville championne de la démocratie puisqu’elle a « d’excellents dispositifs de participation citoyenne », et même les dispositifs « les plus sophistiqués », gage de « bonne pratique », même si, c’est vrai « le dossier manque malheureusement un peu de données concrètes » sur ce point (10).
Cette ville dans laquelle la décision préfectorale du 9 avril 2019 (11) de mise en « alerte sécheresse » du fait de l’assèchement de la nappe phréatique est tout à fait alarmiste puisque nos « experts » la classent première dans la gestion de l’eau, la quantité et la qualité de l’eau.

Vous ne la reconnaissez toujours pas?
Allez, on vous donne un indice : c’est la ville où la braderie est un « projet innovant » en matière de « croissance verte et d’éco-innovation » (12). Ca y est, vous y êtes ?
Cette éblouissante démonstration de l’éco-compatibilité de la Ville de Lille avec la vision européenne du « développement urbain durable » et de la « croissance verte » nous a été offerte par : le jury du « European Green Capital ».
Dans le rôle du candidat : la Ville de Lille.
Dans le rôle du rédacteur de son propre dossier : la Ville de Lille.
Dans le rôle du jury : douze spécialistes, qui n’ont lu chacun qu’un douzième du dossier et visiblement ne connaissent pas la ville.
Dans le rôle des contre-experts ou des contradicteurs : personne.
Dans le rôle de la validation scientifique : personne.

>>> Etonné.e, émerveillé.e, ébloui.e ? ENTREZ dans la mascarade et PARTICIPEZ à la Grande Cérémonie du Parpaing Vert ce vendredi 21, à 17h, Place de l’Hôtel de Ville! https://www.facebook.com/events/347926659218343/
-------------------------------------------------------
il est ici : http://ec.europa.eu/environment/europeangreencapital/wp-content/uploads/2019/Website_EGCA%202021%20Synopsis%20Technical%20Assessment%20Report.pdf

“Lille has developed interesting farming policies related to the urban and surrounding areas, as these make up about 46% of its land share. A good example of how this has succeeded is the return of pastoralism in the city”. (p.27)
“The ‘two trees planted per fallen tree’ is an innovative approach to enhancing the urban forest” (p.27)
“More actions to expand its green network are planned and described clearly showing the high aspirations of the city.” “local development planning for green spaces and vegetative areas” (p.25)
“Lille benefits from being part of the large natural space in the wider metropolis which is developing large natural areas by integrating the French and Belgian Eurometropolis, with walking paths along more than 5,000 km of the water network” (p.26)
« The city’s evolution from urban densification to formal landscaping, and more recently, renaturing and naturalisation, is typical of many historic cities. Lille excels in long‐term monitoring of its nature” “Lille’s wildlife has a positive future” (p.27).
“Lille has prioritised creating a healthy urban environment for its citizens and is performing huge industrial rehabilitation and ecological depollution within the city to achieve this goal.” (p.26)
“Data shows good air quality values. (…) Therefore, the air in Lille is quite healthy.” (p.27)
“Finally, the use of health‐related concepts when addressing air quality is very interesting because it suggests the city is in the last stage of management.” (p.28)
“The City has excellent citizen participation arrangements (…). This is very good practice and probably the most sophisticated arrangement seen in this year’s applicants. (…) Despite the comprehensive citizen engagement system, unfortunately the application does not explicitly show how this system was used to engage stakeholders in the development of the vision, plans or strategies.” (p.32)
http://www.nord.gouv.fr/content/downloa ... 202019.pdf
P.31.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 20 Juin 2019, 08:01

Magnifique.
La langue de bois des technocrates a toujours de beaux jours devant elle depuis la glorieuse époque de la Pravda.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2019, 08:37

Enéfé. A la lecture de cette prose, on voit que les caciques socialistes ont encore quelques vieux réflexes staliniens.

Dommage que Schtroumpf de droite se soit auto-banni, il aurait kiffé.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 20 Juin 2019, 09:16

Le plus marrant, c'est la manière dont ils calibrent leur novlangue en fonction des publics visés tout en étant obligé de faire le grand écart.
Lorsqu'ils visent un public d'investisseurs, ils prétendent être un carrefour européen, une turbine tertiaire, etc.
Lorsqu'ils ont une cible écolo (journalistes, ONG, etc.), ils se vantent d'avoir 3 ruches sur le toit de l'Opéra, un troupeau de moutons qui broute l'herbe de la Citadelle, etc.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar Giallo » 20 Juin 2019, 14:25

Au niveau des pistes cyclables on est pas trop mal desservis comparé à certaines régions de France ou d'Europe... dommage que beaucoup soient si mal entretenues qu'elles soient inutilisables
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2019, 14:58

C'est effectivement pas la pire ville de France pour circuler en vélo, loin de là. Pas mal d'efforts sont faits dans ce domaine là.

Mais pour tout ce qui concerne la place de la nature en ville et les espaces verts, comment dire, hmmm...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 20 Juin 2019, 20:46

Ils doivent comptabiliser les poubelles sur les trottoirs et les
Détritus comme des composantes végétales ou organiques.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Juin 2019, 21:08

“Lille’s wildlife has a positive future”

Ils parlent sans soute des roms.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 20 Juin 2019, 21:13

Ou des poules à la sortie « gares” de la rocade est.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 21 Juin 2019, 09:27

Lille Lille ne sera pas capitale verte européenne

Avec Strasbourg et Lahti en Finlande, Lille faisait partie des trois villes finalistes pour le titre de capitale verte européenne en 2021. Espoirs déçus. Pour cette fois.

C’est au terme d’une longue journée de suspense à Oslo que le titre de capitale verte européenne a été décerné à la ville finlandaise de Lahti par le commissaire européen Maltais Karmenu Vella.

Martine Aubry a fait le voyage en Norvège avec une délégation resserrée mais pléthore d’arguments. Dans la délégation : Audrey Linkenheld, conseillère municipale déléguée à la mixité et à l’innovation sociale, et Damien Castelain, président de la MEL.

Face au jury de la Commission européenne, c’est Martine Aubry et Damien Castelain qui ont pris la parole ce matin pour défendre le dossier lillois. Un oral de trois quarts d’heure pour convaincre et faire de Lille une ambassadrice des villes durables. Ce ne sera pas pour cette fois.

« Nous savions que nous partons de loin, comme capitale d’une grande région industrielle qui a laissé des traces aussi bien dans les friches délaissées, que dans la part de notre population en difficulté. Mais les actions que nous menons montrent que la volonté peut nous faire avancer fortement dans la transition écologique et contre le réchauffement climatique » indique la ville dans un communiqué. Et de rappeler les motivations de cette candidature : « un moyen d’aller plus loin et plus fort, et une possibilité supplémentaire de mobiliser la population à Lille et au-delà, et d’entraîner de multiples engagements de la part de tous. »

Première candidature pour la capitale des Flandres retenue en avril dernier avec Strasbourg, qui avait déjà tenté sa chance en 2016, et Lahti, concurrente la plus redoutée. La ville finlandaise était finaliste pour la troisième année consécutive. Un élément qui a sans doute fait basculer le jury.

Une ville fidèle à son utopie
Une compétition que les élus d’Europe Écologie Les Verts de Lille et de la métropole envisageaient ces derniers jours comme « une chance à saisir pour faire progresser l’écologie » là où certains militants étaient plus circonspects ou définitivement détracteurs. Jugeant la mariée trop belle.

« Nous étions confiants et sereins mais on savait que la compétition était rude » confie Audrey Linkenheld. « On savoure d’avoir été en finale. L’accueil réservé à nos propositions par le jury est une reconnaissance et un bel encouragement. »

La ville candidatera-t-elle à nouveau l’an prochain ? « C’est trop tôt pour le dire » répond l’élue.

« Comme annoncé, quels qu’aient été les résultats, nous ferons ce que nous avons dit et nous préparons dès maintenant une année écologique et culturelle à travers une saison appelée Utopia Lille 21 » annonce la ville en faisant référence à René Dumont et son ouvrage L’Utopie ou la mort. Depuis 2004 et la capitale européenne de la culture, Lille n’a pas à rougir de son utopie.

Capitale verte, c’est quoi?
Les critères
Le volume d’espaces verts n’est évidemment pas le critère de cette compétition. Elle se joue sur des enjeux bien plus complexes : la politique de mobilité, la préservation de la biodiversité, la qualité de l’air, la gestion des déchets, du bruit, les économies d’énergie, la gouvernance.

Trois finalistes
Le titre de capitale verte, créé par la Commission européenne, est ouvert depuis 2010 aux villes de plus de 100 000 habitants. Neuf villes étaient candidates cette année pour décrocher le titre en 2021. La candidature de Lille a été retenue le 11 avril dernier avec celle de Strasbourg et Lahti en Finlande.

À la clé
Après Oslo cette année, c’est Lisbonne qui s’est vu décerner le titre de Green capital pour 2020. À la clé : un chèque de 350 000 euros mais surtout de belles retombées en termes d’image et d’attractivité.

Des militants remettront un «parpaing vert» à la ville ce vendredi
En avril dernier, dix associations avaient envoyé leur contre-dossier à la Commission européenne : PARC, ASPI, Fête de la Friche, Entrelianes, Amis de la terre, Les Pieds sur terre, Les Sapros, Planteurs volontaires, Nord Nature Environnement et Attac. En démontant un à un les arguments de la candidature lilloise, jugée « malhonnête » et même « cynique ». Dans un mémoire de trente pages, et en pleine polémique autour de la friche Saint Sauveur, ces associations avaient dressé leur propre état des lieux.

Absence de contradicteur et de validation scientifique
Les militants environnementalistes n’ont pas attendu la proclamation des résultats à Oslo pour faire un communiqué très critique à l’égard des experts de Bruxelles sous le titre : « Prix capitale verte européenne : comment le jury fantasme Lille... » Il commente le rapport du jury européen - traduit de l’anglais - avec beaucoup d’ironie évoquant la dimension d’une « ville pastorale », « hyper nature », où la braderie est un « projet innovant » en matière de « croissance verte et d’éco-innovation. » Le collectif regrette par ailleurs « l’absence de contradicteurs et de validation scientifique » dans cette compétition.

Ils ont prévu de remettre symboliquement « un parpaing vert » à la ville ce vendredi à 17h, devant l’hôtel de ville.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Giallo » 21 Juin 2019, 09:30

laurentlille1 a écrit:Les critères
Le volume d’espaces verts n’est évidemment pas le critère de cette compétition.

Du coup c'est vrai que finalement, on avait nos chances...
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 21 Juin 2019, 09:33

Surtout quand tu regardes une vue aérienne de Lahti où il n'y a presque que des forêts et des lacs...

Suffit de voir qu'on envoie la "conseillère municipale déléguée à la mixité et à l’innovation sociale" à un concours sur l'écologie plutôt que le responsable des espaces verts.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Giallo » 21 Juin 2019, 09:54

laurentlille1 a écrit:Surtout quand tu regardes une vue aérienne de Lahti où il n'y a presque que des forêts et des lacs...

Suffit de voir qu'on envoie la "conseillère municipale déléguée à la mixité et à l’innovation sociale" à un concours sur l'écologie plutôt que le responsable des espaces verts.

"on a pas d'arbres, mais on a des arabes et des pauvres"

génie
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 21 Juin 2019, 11:04

Personne n'est dupe de cette fumisterie, et je pense que ce greenwashing institutionnel va revenir dans la tronche d'Aubry aux municipales.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 21 Juin 2019, 12:00

En tout cas j'ai hâte de vivre cette année Utopia Lille 21 qui rendra la ville plus écologique grâce à des mecs sur des échasses, des concerts gratuits et un défilé rue faidherbe.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar fernando » 21 Juin 2019, 12:41

J'ai cru déceler comme une pointe de sarcasme dans cette phrase.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar bijams » 21 Juin 2019, 14:39

Nous savions que nous partons de loin, comme capitale d’une grande région industrielle qui a laissé des traces aussi bien dans les friches délaissées, que dans la part de notre population en difficulté


Autant je comprends le 1er argument mais le 2ème...
C'est un problème de riche d'être économe ?

Sinon, outre la dotation, y a vraiment des retombées économiques qui en découlent d'être capitale verte ?
Armenteros, pauvre mais tos
Avatar de l’utilisateur

bijams
 
Retour

Messagepar fernando » 21 Juin 2019, 15:00

Les touristes affluent par millions, à 99.9%.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 21 Juin 2019, 15:33

C'est la faute de Damien, c'est un chat noir ce type.
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar krouw2 » 21 Juin 2019, 16:46

Linkeheld...content d' apprendre quelle continue la politique normalement en ayant perdu la 2eme circo comme une merde
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar gblosc » 21 Juin 2019, 18:46

John Holmes a écrit:C'est la faute de Damien, c'est un chat noir ce type.

Pas touche à Damien !!!

Image
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar John Holmes » 22 Juin 2019, 07:03

Wot? ??
Il me manque la référence
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Der » 22 Juin 2019, 07:32

On se fait des bisous et on s'encule.
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar fernando » 22 Juin 2019, 08:58

Tain la détresse dans le regard
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot], manulosc, Xylophène et 8 invité(s)

cron