belgique

Messagepar krouw2 » 24 Mars 2016, 23:53

pas sympa pour les manchots
Balkany 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar Deub » 24 Mars 2016, 23:56

Les Kerguelen, c'est pas vraiment au large de la Bretagne.
Ou alors très au large.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar John Holmes » 25 Mars 2016, 08:48

Ils sont gentils avec leurs îles Kenavo, moi j'dis ré-ouvrons le bagne de Cayenne pour ces fdp's.
Papillon Crou !
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar manulosc » 25 Mars 2016, 10:41

7 arrestations depuis hier soir a bruxelles
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar Giallo » 25 Mars 2016, 10:55

Apparemment les deux frères étaient dans les fichiers de renseignement américains....

DAESH pense global, tant que l'information ne circulera pas ou ne sera pas traitée correctement on s'en sortira pas.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 25 Mars 2016, 12:04

Comment Ibrahim et Khalid El Bakraoui ont-ils réussi à échapper à la justice ?

Le Monde | 24.03.2016 à 17h11 • Mis à jour le 25.03.2016 à 10h10


Parmi les trois kamikazes des attentats de Bruxelles identifiés mercredi 23 mars par les enquêteurs figurent Ibrahim et Khalid El Bakraoui. Les deux frères se sont fait exploser la veille à une heure d’intervalle, à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek, à Bruxelles. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à la cavale de Salah Abdeslam. Tous deux avaient déjà été condamnés par la justice, et, surtout, ils étaient tous deux recherchés dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis. Deux jours après les attaques terroristes de Bruxelles, qui ont fait 31 morts et 300 blessés, selon le dernier bilan provisoire, le débat sur la capacité des services de sécurité et des autorités judiciaires belges à endiguer la menace djihadiste est relancé.

Pourquoi Ibrahim El Bakraoui n’était-il plus en prison ?

Ibrahim El Bakraoui, né en 1986 et de nationalité belge, a été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles à neuf ans de prison pour avoir tiré en 2010 à la kalachnikov sur des policiers lors d’un braquage chez un agent de change. Mais, au début de 2015, il bénéficie d’une libération conditionnelle, sur décision du tribunal d’application des peines, alors que la direction de la prison où il séjournait y était opposée. En liberté conditionnelle, il réussit à convaincre la justice qu’il veut ouvrir un magasin et apprendre l’arabe « pour faire des affaires à l’étranger ».

Ibrahim El Bakraoui est néanmoins soumis à certaines contraintes : il lui est interdit de se rendre plus d’un mois à l’étranger, et il doit s’entretenir tous les mois avec l’assistant de justice.

Ibrahim El Bakraoui, expulsé de Turquie en 2015

En juin 2015, Ibrahim El Bakraoui est arrêté à Gaziantep, tout près de la frontière avec la Syrie, puis expulsé aux Pays-Bas, le 14 juillet. Selon Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie, les autorités belges auraient alors été informées qu’il pouvait s’agir d’un combattant étranger, mais elles ont ignoré les avertissements d’Ankara et l’ont par la suite relâché. Ces propos alimentent la controverse au sujet des failles des autorités judiciaires belges.

Koen Geens, le ministre de la justice de la Belgique, s’est empressé de se défendre, et a assuré qu’Ibrahim El Bakraoui était alors « un criminel de droit commun en liberté conditionnelle ». Cependant, l’arrestation de l’intéressé à la frontière avec la Syrie fragilise beaucoup son argument. De plus, si les autorités belges en ont été informées, pourquoi Ibrahim El Bakraoui, avec ou sans lien avec le terrorisme, n’a-t-il pas été renvoyé en prison en Belgique, étant donné qu’il ne respectait pas les termes de sa libération conditionnelle ?

Khalid El Bakraoui, visé par deux mandats d’arrêt

Son frère cadet, Khalid El Bakraoui, était lui aussi connu des services de police : il avait été condamné à cinq ans de prison en février 2011 pour des vols de voiture avec violence. Le parquet fédéral de Belgique a précisé jeudi 24 mars qu’un mandat d’arrêt international et un mandat d’arrêt européen avaient été décernés à son encontre le 11 décembre 2015 par le magistrat d’instruction spécialisé en matière de terrorisme chargé de l’enquête sur attentats du 13 novembre. Il était suspecté d’avoir loué, à l’aide d’une fausse carte d’identité belge au nom d’Ibrahim Maaroufi, une habitation rue du Fort, à Charleroi, qui aurait servi de planque au groupe terroriste impliqué dans les attentats de Paris et de Saint-Denis et qui a été perquisitionnée le 9 décembre 2015.

Face à la mise en évidence des failles des autorités belges, plusieurs membres de la gauche du Parlement de Belgique ont réagi jeudi, notamment ceux du Centre démocrate humaniste (CDH), qui réclament une commission d’enquête parlementaire. « Les autorités turques ont-elles effectivement contacté la Belgique ? quels services ? Qu’ont répondu ces services ? », demande notamment, cité sur RTBL.be, le député Georges Dallemagne, qui « veut aussi savoir si la Turquie a signalé à la Belgique le cas d’autres personnes arrêtées à la frontière avec la Syrie et ce qu’elles sont devenues ». En clair, y a-t-il des individus dans la nature dont le profil est semblable à celui d’Ibrahim El Bakraoui ?

Cible de nombreuses critiques, en particulier au sujet d’Ibrahim El Bakraoui, Jan Jambon, le ministre de l’intérieur, et Koen Geens, le ministre de la justice, ont présenté leur démission dès le lendemain des attentats, mais Charles Michel, le premier ministre, l’a refusée. M. Jambon précise au Soir : « Il y a eu deux sortes d’erreur. Au niveau de la justice et au niveau de l’officier de liaison en Turquie. » Finalement, même si la démission des ministres a été refusée, l’affaire El Bakraoui sera évoquée à la Chambre, note le quotidien, qui précise notamment qu’une réunion de la commission terrorisme est programmée pour vendredi à midi.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar RAGUNE » 25 Mars 2016, 12:09

Je décolle ce soir de Bruxelles.

J'vous dis Adieu
J'ARRIVE EN JET-SKI A TA SQUIRT-PARTY !
Avatar de l’utilisateur

RAGUNE
 
Retour

Messagepar John Holmes » 25 Mars 2016, 12:19

Je t'aime bATOU
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar manulosc » 25 Mars 2016, 12:34

Un policier avait l’adresse de Salah Abdeslam à Molenbeek depuis le 7 décembre

Le renseignement, obtenu à Malines, n’a pas quitté Malines et n’a pas été communiqué pendant trois mois à Bruxelles.
Selon nos informations, un policier de Malines avait, dès le 7 décembre dernier, dans un rapport confidentiel destiné à la cellule antiterrorisme de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, donné l’adresse du 79 rue des Quatre Vents à Molenbeek où fut trouvé Salah Abdeslam vendredi passé. Le rapport confidentiel (ce qui, dans le jargon, s’appelle un RIR - Rapport Informatief Rapport) n’a pas été transmis. Il a été retenu et est resté coincé trois mois à la police de Malines.

En apprenant l’arrestation de Salah Abdeslam à l’adresse qu’il avait communiquée en décembre, le policier a entrepris des démarches. Résultat: le Comité P est saisi d’une enquête. Logique, quand on sait qu’à l’époque toutes les polices d’Europe cherchaient Salah après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts. L’adresse qui se révèlera être la bonne, se trouvait depuis décembre dans un rapport à transmettre à la DR3, qui ne l’a jamais reçu.

Le 7 décembre, ce policier de Malines était informé par un collègue d’origine allochtone se trouvant en congé de maladie. Ce dernier a appris, dans la communauté, que le fils d’un certain D’Jamilla Mohamed, Abid, a beaucoup de contacts avec Salah Abdeslam. Le RIR ajoute que le jeune homme se déplace à bord d’une Citroën noire et habite au 79 rue des Quatre Vents.

D’autres précisions figurent dans le rapport confidentiel de la recherche locale de la police de Malines, attendant, selon la procédure interne en vigueur, que le responsable désigné le transmette à la DR3, à Bruxelles.

Lorsque Salah Abdeslam a été capturé vendredi passé avec Abid - comme renseigné en décembre - au 79 rue des Quatre Vents - comme indiqué le 7 décembre - l’info était toujours coincée à la police de Malines.

Le Comité P confirme l’ouverture d’une enquête. "Qu’a-t-on fait exactement de l’information ? Quand cela aura été déterminé, faut-il chercher des responsabilités ?"


la dh.be
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar RAGUNE » 25 Mars 2016, 12:47

John Holmes a écrit:Je t'aime bATOU



J'te lègue ...euh....j'te lègue...TOUT !
J'ARRIVE EN JET-SKI A TA SQUIRT-PARTY !
Avatar de l’utilisateur

RAGUNE
 
Retour

Messagepar fernando » 25 Mars 2016, 13:26

manulosc a écrit:Un policier avait l’adresse de Salah Abdeslam à Molenbeek depuis le 7 décembre

Le renseignement, obtenu à Malines, n’a pas quitté Malines et n’a pas été communiqué pendant trois mois à Bruxelles.
Selon nos informations, un policier de Malines avait, dès le 7 décembre dernier, dans un rapport confidentiel destiné à la cellule antiterrorisme de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, donné l’adresse du 79 rue des Quatre Vents à Molenbeek où fut trouvé Salah Abdeslam vendredi passé. Le rapport confidentiel (ce qui, dans le jargon, s’appelle un RIR - Rapport Informatief Rapport) n’a pas été transmis. Il a été retenu et est resté coincé trois mois à la police de Malines.

En apprenant l’arrestation de Salah Abdeslam à l’adresse qu’il avait communiquée en décembre, le policier a entrepris des démarches. Résultat: le Comité P est saisi d’une enquête. Logique, quand on sait qu’à l’époque toutes les polices d’Europe cherchaient Salah après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts. L’adresse qui se révèlera être la bonne, se trouvait depuis décembre dans un rapport à transmettre à la DR3, qui ne l’a jamais reçu.

Le 7 décembre, ce policier de Malines était informé par un collègue d’origine allochtone se trouvant en congé de maladie. Ce dernier a appris, dans la communauté, que le fils d’un certain D’Jamilla Mohamed, Abid, a beaucoup de contacts avec Salah Abdeslam. Le RIR ajoute que le jeune homme se déplace à bord d’une Citroën noire et habite au 79 rue des Quatre Vents.

D’autres précisions figurent dans le rapport confidentiel de la recherche locale de la police de Malines, attendant, selon la procédure interne en vigueur, que le responsable désigné le transmette à la DR3, à Bruxelles.

Lorsque Salah Abdeslam a été capturé vendredi passé avec Abid - comme renseigné en décembre - au 79 rue des Quatre Vents - comme indiqué le 7 décembre - l’info était toujours coincée à la police de Malines.

Le Comité P confirme l’ouverture d’une enquête. "Qu’a-t-on fait exactement de l’information ? Quand cela aura été déterminé, faut-il chercher des responsabilités ?"


la dh.be


Chapeau. Du beau boulot.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 25 Mars 2016, 13:35

En même temps il s'est retrouvé là après avoir fuit en urgence suite à la perquisition de l'appart de Forest donc en décembre ils ne l'auraient sûrement pas trouvé.

Par contre ils auraient pu suivre le mec qui habite là, c'est sûr.

Enfin bon, entre ça et les autres histoires (les frères dégagés en Turquie qui reviennent tranquillement, Abdeslam qui n'a été interrogé que 2h depuis son arrestation...) ils sont forts les belges
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar boban » 25 Mars 2016, 18:13

Et Abaaoud qui passe trinkil les frontières Européenne...
Avatar de l’utilisateur

boban
 
Retour

Messagepar ruitos » 25 Mars 2016, 18:23

abdeslam qui se fait controler le lendemain matin des attentats à Paris mais les flics ne tiltent pas alors qu'il est classé S (comme la Mercedes)
Avatar de l’utilisateur

ruitos
 
Retour

Messagepar King Kong » 25 Mars 2016, 18:42

On nous ment? Manipule? Mais non..
"Je pars avec le sentiment d'avoir bien fait mon travail" françois rebsamen
King Kong
 
Retour

Messagepar manulosc » 25 Mars 2016, 19:00

apparament le numero 2 de daech a etait abattu
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar fanofmonk » 25 Mars 2016, 19:06

laurentlille1 a écrit:En même temps il s'est retrouvé là après avoir fuit en urgence suite à la perquisition de l'appart de Forest donc en décembre ils ne l'auraient sûrement pas trouvé.

Par contre ils auraient pu suivre le mec qui habite là, c'est sûr.

Enfin bon, entre ça et les autres histoires (les frères dégagés en Turquie qui reviennent tranquillement, Abdeslam qui n'a été interrogé que 2h depuis son arrestation...) ils sont forts les belges

c'est peut être pour cela qu'ils ont une réputation de rigolo en gelbique. sinon c'est vrai ct'histoire de "interrogé que 2 heures depuis vendredi dernier"??
fanofmonk
 
Retour

Messagepar Dageek » 25 Mars 2016, 19:42

manulosc a écrit:apparament le numero 2 de daech a etait abattu


Des news du numero 10 ? C est lui le danger
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar manulosc » 25 Mars 2016, 19:59

Les Etats-Unis ont tué le numéro 2 de Daech

Les Etats-Unis ont tué Abdelrahmane al-Qadouli, qu'ils considèrent comme le numéro 2 du groupe Daech, lors d'un raid aérien, selon la chaîne de télévision NBC.

La mort d'al-Qadouli dans une opération américaine en Syrie doit être confirmée par le secrétaire à la Défense Ashton Carter et le chef d'état-major inter-armées, le général Joe Dunford, lors d'une conférence de presse vendredi dans la matinée au Pentagone.

Le site d'informations Daily Beast a également rapporté la mort d'al-Qadouli, qui selon lui était seulement sur le point de devenir numéro 2 de Daech.
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar boban » 25 Mars 2016, 20:15

Qu'ils s'occupent surtout d'Abu bakr Al-baghdadi, radicalisé dans leurs prisons en Irak lors de cette putain guerre qui n'a servi à rien. Il l'avait nommé médiateur en plus de ça.
Avatar de l’utilisateur

boban
 
Retour

Messagepar fernando » 25 Mars 2016, 21:36

fanofmonk a écrit:c'est peut être pour cela qu'ils ont une réputation de rigolo en gelbique. sinon c'est vrai ct'histoire de "interrogé que 2 heures depuis vendredi dernier"??


Personne de dispo pour l'interroger. Faut solder les congés 2015 avant fin mai.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar guinness » 25 Mars 2016, 22:26

c'est une spécialité des journalistes français de critiquer la Belgique ou pas ?
parce que là c'est quand même flagrant cette façon de les dénigrer ... faudrait peut être balayer devant sa porte avant, nan ?
Avatar de l’utilisateur

guinness
 
Retour

Messagepar fernando » 25 Mars 2016, 23:06

Les anglais font pareil avec nous, faut bien se défouler sur quelqu'un.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 26 Mars 2016, 10:14

Perso je suis le premier a de zinguer le professionnalisme Français, surtout avec francois Najat et feu Christiane au pouvoir.
Mais la, les belges.....

Nous aussi on e des Molenbeeck en puissance mais ca n'a jamais été jusque la...
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 26 Mars 2016, 11:35

Tiens rodolfo t'étais pas du côté de la rue de douai jeudi soir?

J'ai entendu des mecs bourrés qui beuglaient "aux armes! nous sommes les boulonnais" à 2h du mat. Hitotoo a du les entendre aussi...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 26 Mars 2016, 12:27



Chéto pas mi z'ote.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 26 Mars 2016, 14:05

Quelle belle reprise!
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar manulosc » 26 Mars 2016, 20:39

Fayçal Cheffou a été inculpé et serait l'homme au chapeau, Abderahmane Ameroud interpellé hier à Schaerbeek

Fayçal Cheffou a été inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste. Une perquisition a été menée chez lui. Aucune arme ni explosif n’a été trouvé.

Le parquet fédéral a fait savoir que Fayçal Cheffou avait été inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste, assassinats terroristes et tentative d’assassinats terroristes. "Dans le cadre de l’enquête ouverte à la suite des attentats de l’aéroport de Bruxelles National (Zaventem) et de la station de métro Maelbeek (Bruxelles), ce vendredi le juge d’instruction a délivré un mandat d’arrêt à l’encontre de Fayçal C. Une perquisition a été menée chez lui. Aucune arme ni explosif n’a été trouvé."


L'homme au chapeau


Le Soir affirme que Fayçal Cheffou a été identifié comme étant le 3ème homme, celui au chapeau, présent lors des attentats à Brussels Airport. Selon nos confrères, il a été identifié par le chauffeur de taxi qui a conduit les kamikazes à l'aéroport.

Fayçal Cheffou est un journaliste indépendant bruxellois qui a notamment dénoncé dans des vidéos postées sur le Net le fait que des personnes en séjour illégal détenues au centre fermé 127 bis recevaient leur repas du soir avant la rupture du jeûne en période de Ramadan.

L'homme neutralisé ce vendredi à Schaerbeek est Abderahmane Ameroud


L’homme qui a été maîtrisé ce vendredi à l’arrêt du tram à Schaerbeek est Abderahmane Ameroud, un Algérien qui avait été condamné à 7 ans de prison pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud. La privation de liberté du suspect a été prolongée par le juge d’instruction d’une période de 24 heures.

Rabah N. interpellé à Saint-Gilles

Le suspect Rabah N., interpellé vendredi rue de Mérode à Saint-Gilles dans le cadre de l'enquête ayant conduit à l'arrestation de Reda Kriket à Argenteuil (France), a été placé sous mandat d'arrêt et inculpé du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste.

L'autre suspect blessé à la jambe et interpellé vendredi à Forest, rue de Belgrade, Tawfik A., a, lui été remis en liberté par le juge d'instruction après audition approfondie.

Le Français arrêté à Argenteuil, Reda Kriket, né le 17 janvier 1982, était activement recherché depuis le 17 août 2015, date à laquelle un mandat d'arrêt européen avait été émis. Reda Kriket avait été condamné également par défaut à Bruxelles en juillet 2015 avec Abdelhamid Abaaoud lors du procès en Belgique d'une filière djihadiste vers la Syrie.

Selon le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, Reda Kriket, 34 ans, a été interpellé jeudi pour un projet d'attentat en France "à un stade avancé".



D'après l'AFP, des fusils d'assaut et des explosifs ont été retrouvés jeudi dans un appartement de la région parisienne occupé par Reda Kriket. Outre une petite quantité de TATP prêt à l'emploi, de l'acétone et de l'eau oxygénée, ingrédients entrant dans la composition de cet explosif, ont été retrouvées à Argenteuil, en région parisienne. Cet explosif est utilisé fréquemment par les djihadistes du groupe Etat islamique.

Aboubakar A., interpellé à Forest, a également été mis sous mandat d’arrêt et inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste. La personne qui l’accompagnait dans la voiture, a été remise en liberté après avoir été auditionnée.

la dh
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar gblosc » 26 Mars 2016, 20:46

Good job Manu
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Dageek » 26 Mars 2016, 20:47

blow job manu
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Baratte, Deub, fernando, guinness et 46 invité(s)