Ecologix Krew: un monde sans Bhauvin est possible

Messagepar fernando » 30 Jan 2018, 13:47

Des singes et des hommes, cobayes pour le diesel allemand

29 janvier 2018| Par Thomas Schnee


Entre 2013 et 2014, une fondation financée par l’industrie automobile allemande a commandé des tests respiratoires sur des singes et des hommes pour prouver la “propreté” du diesel. Le patron de son conseil scientifique, le toxicologue Helmut Greim, est l'un des experts “indépendants” favoris du Bundestag, où il a notamment défendu l’innocuité du glyphosate…


Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Des tests respiratoires réalisés sur des singes puis des hommes, commandités par les grands noms de l’automobile allemande afin de prouver que le diesel est inoffensif. Les révélations du New York Times 3 et du quotidien régional allemand Stuttgarter Zeitung 3 occupent la une des médias allemands, comme une pièce accablante supplémentaire au dossier déjà lourd du « dieselgate ».

Nourri par les documents mis à la disposition de la justice américaine par Volkswagen, l'article du New York Times dévoile qu'en 2014, une fondation allemande financée par Volkswagen, Daimler, BMW et Bosch, nommée EUGT (Association de recherche européenne pour l’environnement et la santé dans le secteur des transports), a commandé une étude sur les effets de la respiration des échappements d’un moteur diesel. Objectif : prouver l’innocuité de ces gaz sur l’organisme humain. C’est le Lovelace Respiratory Research Institute d’Albuquerque (Nouveau-Mexique) qui a réalisé l’expérience, en enfermant dix singes dans une pièce où tournait le moteur d’un Beetle de Volkswagen. Et c’est la même fondation EUGT qui a commandé une étude similaire, publiée en 2016 3, auprès d’un des instituts du centre hospitalier d’Aix-la-Chapelle. Mais cette fois-ci, les dix singes ont été remplacés par 25 cobayes humains.

Au bout du compte, les résultats du Albuquerque Monkey Test n’ont jamais été publiés. Mais ils auraient été de toute façon faussés puisque, sans le dire aux scientifiques qui ont mené l’expérience, le véhicule fourni par Volkswagen était déjà équipé du logiciel trompeur qui enclenche le nettoyage des gaz d’échappement, mais seulement quand la voiture se trouve en situation de test. Quant à l’étude allemande, elle a conclu que l’absorption de gaz d’échappement pendant trois heures ne déclenchait pas de réaction forte de défense de la part des organismes testés. Interrogé par le Stuttgarter Zeitung, Thomas Kraus, l’un des responsables de l’étude, reconnaît que celle-ci ayant été effectué sur un panel trop limité, les résultats ne sont pas probants.

.Bien qu’elles soient inopérantes, la révélation de ces études a déclenché une vague d’indignation en Allemagne. D’abord parce que, même avec la meilleure volonté du monde, il est difficile de ne pas penser à certaines expériences et méthodes d’extermination aux gaz d’échappement mises en œuvre par les nazis. Ensuite parce qu’elle vient éclairer un peu plus les méthodes que peuvent utiliser certaines grandes entreprises, prêtes à tout pour couvrir leurs fautes et garantir leur réussite commerciale, au détriment de la santé publique et de la protection de l’environnement. Motif d'indignation supplémentaire, le gouvernement fédéral allemand n’est pas épargné par l’affaire.


Car la fameuse fondation EUGT, qui a mis la clé sous la porte depuis l’été dernier, disposait d’un conseil scientifique présidé par un éminent toxicologue, le professeur Helmut Greim. « Il est toujours là quand des intérêts industriels et la limitation de l’utilisation de certains produits sont en jeu », expliquait il y a peu le vice-président du groupe parlementaire écologiste, Oliver Krischer. Helmut Greim est en effet de tous les combats pro-industrie depuis plus de vingt ans. Il a ainsi dirigé plusieurs études sur le glyphosate pour le compte de l’entreprise germano-américaine Monsanto. Et c’est en tant qu’expert “indépendant” que le professeur Greim a été amené à disserter sur les bienfaits du pesticide au Bundestag. Sur invitation des députés de la CDU/CSU, le parti d'Angela Merkel…

Que valent les excuses des constructeurs automobiles, mais aussi celles de la chancelière allemande, dans cette histoire ? Daimler a expliqué qu’une enquête interne ne tarderait pas à être ouverte : « Nous considérons l’expérimentation animale pratiquée pour l’étude comme inutile et repoussante », explique-t-on au siège de Daimler.

Quant à Volkswagen, la direction du groupe a fait savoir qu’elle était convaincue « que la méthode scientifique employée à l’époque était fausse. Il aurait été préférable de renoncer à cette expérience », explique un communiqué, avant de préciser que l’entreprise s’excuse « pour cette erreur et pour les erreurs de jugement d’éléments isolés ». Le manager américain de Volkswagen Oliver Schmidt, qui a avoué les agissements de son entreprise devant la justice américaine et a écopé pour cela de sept ans de prison 3 assortis d’un licenciement sec pour faute grave, appréciera sans doute la fin du communiqué de son ancien employeur. Celui-ci maintient la ligne de défense suivie jusqu’à présent en Europe. À savoir qu’au-delà du dérapage de quelques groupes d’employés, le groupe dans son ensemble n’est pas coupable et n’a rien fait d’illégal.

Dans ce concert d’indignation, la réaction du gouvernement fédéral en la personne de Steffen Seibert, porte-parole d’Angela Merkel, est à l’unisson : « Les tests sur des singes et même des hommes ne peuvent être éthiquement justifiés… L’indignation de nombreuses personnes est tout à fait compréhensible », a-t-il déclaré lors de la traditionnelle conférence de presse du début de semaine.

Si cette réaction est peut-être sincère, personne au gouvernement n’étant directement impliqué dans l’affaire, les liens étroits et incestueux entre le gouvernement allemand et la première industrie du pays ne sont plus à prouver et sont, pour beaucoup, responsables de ce sentiment d’impunité généralisée qui semble régner dans les états-majors des grands constructeurs, Volkswagen en tête. « Cette affaire montre que la relation entre l’industrie automobile allemande et notre gouvernement va au-delà du lobbying », explique à Mediapart Christine Deckwirth, la représentante de l’ONG allemande LobbyControl : « Il est urgent que le pouvoir change son attitude, prenne ses distances et cesse de concevoir sa politique des transports comme une politique commerciale au service de l’industrie automobile. »
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 30 Jan 2018, 14:42

ah les Allemands et leur savoir faire pour des expériences un peu fofolles
ta mère c'est Tony Chapron
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 30 Jan 2018, 15:36

Gaswagen
Un chien géant c'est comme un chien mais en plus grand
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

Messagepar Baratte » 30 Jan 2018, 16:02

Je me doutais bien qu'ils n'avaient pas arrêté les tests avec le gaz en 45 .
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar pfff... » 30 Jan 2018, 16:07

Rooh putain ces allemands....
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar rodolfo » 30 Jan 2018, 17:01

Les mêmes allemands qui s'entêtent à appuyer la thèse du cholesterol dans les infractus.....

http://www.arte.tv/fr/articles/cholesterol
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 27 Fév 2018, 15:49

Allemagne : la justice ouvre la voie aux interdictions des vieux véhicules diesel en ville

La décision a été mal accueillie en Bourse de Francfort, où Volkswagen, numéro un européen du secteur automobile, perdait près de 1,8 % à la mi-journée.

Le tribunal administratif fédéral de Leipzig a jugé, mardi 27 février, que les grandes villes avaient le droit d’interdire la circulation des voitures diesel polluantes, un jugement qui pourrait concerner 12 millions de véhicules en Allemagne.
Les juges de Leipzig avaient été saisis par les autorités du Bade-Wurtemberg et de la Rhénanie du Nord-Westphalie, deux Länder où l’industrie automobile est très présente, contre des interdictions imposées par des juridictions locales aux villes de Stuttgart et Düsseldorf.

Délais d’application, exceptions

L’arrêt de la Cour administrative fédérale prévoit des délais d’application, des exceptions pour les artisans et une mise en place progressive de telles interdictions. Ainsi, à Stuttgart elles ne pourront pas entrer en vigueur avant septembre 2019 pour les voitures diesel de norme Euro 5, commercialisées jusqu’en 2015.

La décision a été mal accueillie en Bourse de Francfort, où Volkswagen, numéro un européen du secteur automobile, perdait près de 1,8 % à la mi-journée. Au même moment, BMW cédait 0,91 % ; à Paris, Renault abandonnait 0,4 % et PSA réduisait ses gains à 0,19 %.

Interdiction des voitures non conformes en cas de forte pollution

L’association de protection de l’environnement Deutsche Umwelthilfe (DUH) était à l’origine de ces interdictions, soulignant que les niveaux de particules enregistrés dans ces villes n’étaient pas conformes aux normes européennes d’émissions d’oxyde d’azote (NOx).

Les tribunaux locaux avaient ordonné aux municipalités concernées d’interdire les voitures diesel non conformes aux dernières normes les jours de forte pollution, une décision que contestaient les constructeurs automobiles car une interdiction totale pourrait entraîner une décote sur le marché de l’occasion et une hausse du coût des contrats de location, qui sont indexés sur la valeur résiduelle des véhicules.

Depuis que Volkswagen a reconnu, en septembre 2015, avoir faussé ses tests antipollution, les voitures diesel font l’objet d’une attention accrue en raison de leurs émissions de NOx, jugées responsables de maladies respiratoires.

Améliorer les filtres de traitement des gaz d’échappement

Pour éviter des interdictions totales de leurs véhicules, les constructeurs ont mis à jour leurs systèmes de gestion du moteur afin d’améliorer les filtres de traitement des gaz d’échappement. Mais cette initiative n’est possible que sur les véhicules équipés de systèmes de gestion s’appuyant sur des logiciels.

Les associations écologistes ont toutefois jugé insuffisantes les mises à jour logicielles et font pression pour que les voitures aux normes d’émissions Euro 6 et Euro 5 reçoivent des mises à jour matérielles de leurs systèmes de traitement des gaz d’échappement, ce qui représente un coût d’au moins 1 500 euros par véhicule.

Quelque 15 millions de véhicules diesel circulent en Allemagne, premier marché automobile d’Europe, et seulement 2,7 millions d’entre eux seraient équipés de la dernière technologie Euro 6 en date.

Quelque 70 villes allemandes présentaient encore en 2017 des taux de dioxyde d’azote supérieurs au seuil annuel moyen de 40 microgrammes/m3 édicté par l’Union européenne, d’après l’Office fédéral de l’environnement. Munich, Stuttgart et Cologne sont les plus touchées.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 01 Mars 2018, 15:21

ta mère c'est Tony Chapron
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar Dageek » 01 Mars 2018, 15:36

cheurrr l'ami des chasseurs fils de pute
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar gblosc » 01 Mars 2018, 15:36

Sacré déprogression pour un raton laveur de finir autour de Wauquiez ...
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Baratte » 01 Mars 2018, 17:41

Burne Poisson , la ministre qui n'a jamais d'avis , et qui répète , sur tous les sujets , qu'ils vont en discuter ( le leit-motiv des moutons qui marchent ) ... elle est payée combien pour aussi peu ?
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar Baratte » 15 Mars 2018, 16:12

On peut être un footballeur correct mais sans plus et devenir plus riche que le portugais gominé , le nain aux hormones ou encore le spice-boy ! Sachant que le fofo aime les success-stories et est sympathisant écolo sauf le schtroumpf qui hait tout le monde ...

http://www.sports.fr/football/divers/ar ... e-2111492/
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar ruitos » 15 Mars 2018, 16:16

baratteofthedeule
Avatar de l’utilisateur

ruitos
 
Retour

Messagepar Baratte » 15 Mars 2018, 16:22

ruitos a écrit:baratteofthedeule

Sérieux ? Déjà posté ? Quel topoc ?
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar ruitos » 15 Mars 2018, 16:44

pas récemment mais oui ça a déjà été évoqué ici ;-)


(évoqué dans ce topic même, par le KaptN le 16 Nov 2015, 09:40)
Avatar de l’utilisateur

ruitos
 
Retour

Messagepar fernando » 15 Mars 2018, 17:02

Et Plestan, il n'est pas devenu milliardaire après avoir créé sa marque de tongs?
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar gblosc » 15 Mars 2018, 17:07

Nan, y'a été embauché par Trump pour assurer la sécurité sur les autoroutes des US ...
Gun un jour, gun toujours.
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 15 Mars 2018, 17:18

L'interview de Plestan où il explique qu'il a quasiment découvert la tong en allant en Thailande ou je ne sais plus où et qu'il va lancer sa marque de tong à la fois classe et décontractée...c'était beau comme du Elizabeth Holmes.
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour


Messagepar despe » 15 Mars 2018, 17:27

"Mon déménagement en Thaïlande a été un bouleversement complet dans ma vie. Il m'a donné de nouvelle perspectives, avec un esprit plus ouvert, je pouvais voir clairement les nouvelles exigences pour une sandale.

A partir de là, avec mes pieds dans l'eau, je cherchais des sandales qui étaient confortable, car je n'arrive pas à porter les tongs en forme de Y. En regardant sans cesse, je ne trouvais jamais de sandales appropriées. C'étaient soit trop sportive ou trop laid, trop formel et pas bien adapté à la mer et le soleil ou tout simplement des sandales ne sont pas durables ou résistantes à la transpiration.

De mes voyages en Asie, je remarque que je ne suis pas le seul dans cette situation.

Par conséquent, je décide de créer ma propre marque de sandales où le confort, la qualité et le style sont réunis. Payukan est né: urbain, beachy, propre et élégant

Maintenant, je les portent, de New York à Miami, St Tropez, Ibiza et Tokyo.

J'espère que vous les apprécierez comme je les apprécie!"
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar guinness » 15 Mars 2018, 18:05

75 boules les tongs !!!
Avatar de l’utilisateur

guinness
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 15 Mars 2018, 18:10

Oui, mais c'est "urbain, beachy, propre et élégant".
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour

Messagepar gblosc » 15 Mars 2018, 19:08

C'est pas plutôt "Pudeur, Fierté, Élégance" ?
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar John Holmes » 16 Mars 2018, 08:02

gblosc a écrit:C'est pas plutôt "Pudeur, Fierté, Élégance" ?


valeur sure
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar fernando » 16 Mars 2018, 09:13

kaptn_kvern a écrit:Oui, mais c'est "urbain, beachy, propre et élégant".


Un peu comme ta barbe en somme.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 16 Mars 2018, 13:12

Maintenant que tu le dis, je trouve que ça correspond assez bien.
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour

Messagepar Deub » 17 Mars 2018, 18:36

Lille candidate pour être capitale verte européenne 2019

Objectif juin 2019. La nouvelle capitale verte européenne sera alors désignée. Lille a décidé de se porter candidate au label. Elle déposera sa candidature en octobre prochain auprès de l’Union Européenne qui présélectionnera, en avril 2019, les villes retenues pour le grand oral.

« Notre défi est d’être au moins dans ce groupe de finalistes, sachant qu’aucune ville candidate pour la première fois n’a jamais été lauréate », remarque Audrey Linkenheld, conseillère municipale déléguée à la mixité et à l’innovation sociale. De quoi permettre d’envisager le challenge avec beaucoup de motivation mais aussi de sérénité !
Mobiliser les habitants

Aux côtés de Lise Daleux, adjointe au maire chargée du développement durable et des espaces verts, et de Walid Hanna, adjoint au maire chargé de la citoyenneté, Audrey Linkenheld s’attelle donc à préparer ce dossier de candidature. Et affirme : « une candidature partenariale est l’une des conditions de la réussite, avec les acteurs de la société civile que sont l’État, la Région, le Département, la Métropole ou encore les associations mais aussi avec l’ensemble de la population ».

Ce label européen valorise les villes de plus de 100 000 habitants qui mènent une politique ambitieuse en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable.

Lille n’en est pas à son coup d’essai en la matière. Elle est engagée, notamment depuis une dizaine d’années, sur de nombreux dossiers : création d’espaces verts , normes bâtiments basse consommation, permis de végétaliser, création de pistes cyclables, agriculture urbaine, diminution de ses consommations d’énergie, développement durable dans l’ensemble des opérations d’aménagement urbain, pour n’en citer que quelques-uns.
Enjeu : le réchauffement climatique

« Pour cette candidature, l’idée est d’intégrer nos projets déjà engagés et d’en inventer d’autres », ajoute Audrey Linkenheld. « En nous y mettant tous et encore plus fort, nous voulons apporter notre pierre à l’édifice face aux enjeux du réchauffement climatique. Nous sommes convaincus que de mobiliser toutes les bonnes volontés peut être plus efficace que des négociations internationales parfois sinueuses ».

L’évaluation des candidatures sera conduite sur la base de douze indicateurs comme l’atténuation des changements climatiques, la gestion de l’eau ou des déchets, les espaces verts et la biodiversité, les transports ou encore la performance énergétique.

On vise le top 5.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar gblosc » 17 Mars 2018, 18:44

Enfin un argument pour réussir à garder nos merveilleux jouors à la fin de la saison ...
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar fernando » 17 Mars 2018, 21:13

C'te blague...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 17 Mars 2018, 21:18

Même pas en va dominer la compétitions
ta mère c'est Tony Chapron
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)