les valeurs du rugby

Messagepar Giallo » 29 Nov 2017, 12:12

fernando a écrit:Bref maintenant on est derrière toutes les équipe britanniques, les 3 gros de l'hémisphère sud évidemment et l'Argentine.

On est maintenant au coude à coude avec l'Italie, le Japon voire bientôt les Fidji et les Tonga pour défendre une 10ème (12ème?) place dans la hiérarchie mondiale.

Comment en est-on arrivé là? C'est le top 14 qui a tué l'équipe de Fransse?


franchement ce n'est même pas dit qu'on ne finisse pas derrière l'Italie au tournoi des 6 nations

ce qui se passe pour le XV de France c'est le même que ce qui se passe en sélection anglaise au foot. Un championnat très relevé qui plombe l'éclosion de joueurs français.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar manulosc » 27 Déc 2017, 15:36

jacques brunel nouveau selectionneur de la France
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar gblosc » 27 Déc 2017, 15:46

Cool, Benzema va donc être sélectionné ?
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar ruitos » 27 Déc 2017, 16:10

manulosc a écrit:jacques brunel nouveau selectionneur de la France



Le chanteur?
Avatar de l’utilisateur

ruitos
 
Retour

Messagepar Baratte » 27 Déc 2017, 16:34

manulosc a écrit:Jean-jacques burnel nouveau selectionneur de la France


C'est bien de l'avoir fait sortir de sa retraite Manu mais faut que tu rappelles Hugh Cornwell aussi .
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar despe » 13 Avr 2018, 08:44

Dimanche 15 avril, c’est le grand rendez-vous du rugby régional, celui des finales territoriales qui décerneront huit champion des Flandres. Voici le détail de cette journée particulière qui se déroule à Anzin.
Entrée: 6€
Programme:
9 h 30 : Terrain 2 : 4ème Série : Lens – Flesselles 3.
10 h : Terrain 1 : 3ème Série : Gravelines – Rethel.
11 h : Terrain 2 : 2ème Série : Thiérache – Chauny.
11 h 30 : Terrain 1 : 1ère Série : Marquette – Bailleul.
13 h : Terrain 2 : Promotion Honneur Réserve : Valenciennes – Cambrai.
13 h 30 : Terrain 1 : Honneur Réserve : Villeneuve d’Ascq – Lille.
14 h : Terrain 2 : Promotion Honneur : Tourcoing – Valenciennes.
15 h 30 : Terrain 1 : Honneur : Roubaix – Lille.
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar despe » 13 Avr 2018, 08:52

Le LORC Marquettois organise un bus supporters pour sa finale de 1re Série contre Bailleul.

Départ 10h et retour 16h au Stade du Haut Touquet, Chemin de Wervicq, 59520 Marquette-lez-Lille.
Si intéressés, MP.
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar despe » 17 Avr 2018, 10:12

Palmarès de ces finales régionales:
http://rugbyamateur.fr/hautsdefrance/regional-voici-vos-champions-des-flandres/

Les résultats régionaux du week-end :
Honneur :
Rugby Club Roubaix 18–13 Lille Rugby Club (07-13 et 13-13 à la fin du temps réglementaire).

Honneur Réserve :
Lille Métropole Rugby Club Villeneuvois 18–32 Lille Rugby Club.

Promotion Honneur :
Rugby Olympique Club Tourcoing 17–35 Rugby Club Valenciennes.

Promotion Honneur Réserve :
Rugby Club Valenciennes 40–36 Rugby Olympique Cambrai (21-10).

1ère Série :
L’Ovale Racing Club Marquette 16–19 XV Bailleulois.

2ème Série :
Rugby Club Thiérache 18–12 Rugby Club Chauny (00-07).

3ème Série :
Gravelines Rugby Club Maritime 17–18 Rethel Sportif Rugby XV (07-09).

4ème Série :
Rugby Lensois 27–15 Rugby Olympique Flesselles 3 (5-8).
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar rodolfo » 19 Avr 2018, 13:32

Tu vas aux matchs de l'Olympique Marcquois des fois ?
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar despe » 19 Avr 2018, 14:47

J'ai été au premier de la saison, pas depuis. Vont-ils garder le nom d'Olympique Marcquois avec leur décentralisation complète (équipe première et école de Rugby au stadium)
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar rodolfo » 19 Avr 2018, 17:55

Ouep , j’ai su. Ils passent à n budget de près de 1M d’euros.

Quelques ex joueurs de pro D2 qui viennent pour renforcer ...

Wait and see
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar manulosc » 29 Oct 2018, 17:49

en federale 2 marcq en baroeul est leader de sont groupe
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar rodolfo » 12 Déc 2018, 23:06

RIP Nicolas Chauvin.

Quelle tristesse.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Giallo » 13 Déc 2018, 07:25

19 ans putain...
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar despe » 13 Déc 2018, 09:47

Sport de merde
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar despe » 13 Déc 2018, 09:50

Si y en a qui veulent tater le ballon ovale, sans les plaquages, y a le rugby à 5.

5v5 sur moitié de terrain sans contact donc.

Entraînement au Stade du Haut Touquet, 9 chemin de Werwicq à Marquette le samedi matin, 10h30.
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar despe » 29 Mars 2019, 16:22

Up pour les entrainements à 5 ça tient toujours (enfin pas demain, entrainement annulé) Pour voir ce que ça donne: Tournoi à Anzin dimanche de 10 à 13h

Sinon, pour parler Rugby, Marcq nous fait déjà une LMR bis, ils n'auront pas le droit de jouer les phases finales pour l'accession en fédérale 1.

http://lavdn.lavoixdunord.fr/559861/article/2019-03-29/l-olympique-marcquois-prive-de-phases-finales
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar manulosc » 29 Mars 2019, 19:08

45 000 euro deficite
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Sep 2019, 08:25

Jamais le XV de France n’a paru si loin de remporter la Coupe du monde

La professionnalisation du rugby français pervertit depuis des années le développement du jeu des Bleus, qui entament la compétition au Japon sans réels espoirs d’une sortie de crise prochaine.



Analyse. Des années et des années que ces Bleus ont des idées noires. Noires, comme le maillot des Néo-Zélandais qui, il y a quatre ans, avaient infligé aux joueurs du XV de France un score inouï (62-13), pour un quart de finale de Coupe du monde. Noires, surtout, comme une nuit sans fin. Il y a quelque chose de désolé, de désolant, à feuilleter la chronique ovale. A relire toujours les mêmes maux. Cet automne, les Français auront les ambitions de leurs moyens : éviter de devenir le premier XV de France de l’histoire à se faire évincer dès le premier tour du Mondial, qui s’ouvre vendredi 20 septembre au Japon. Juste avant d’en accueillir eux-mêmes, en 2023, la dixième édition.

Jamais les Bleus n’ont paru si loin de soulever le trophée Webb Ellis – du nom du Britannique, enterré à Menton (Alpes-Maritimes), à qui la légende prête l’invention du jeu. Jamais ils n’ont semblé si loin du compte, depuis que des hommes d’affaires ont officiellement transformé ce sport de loisir en une activité professionnelle, à l’été 1995.


La France, plus qu’une autre nation, souffre « des effets pervers du professionnalisme ». Marc Lièvremont le disait au Monde, il y a un an. Son avis est autorisé : il reste le dernier sélectionneur à avoir remporté un Tournoi des six nations (grand chelem en 2010) avec les Bleus et à avoir bien figuré en Coupe du monde (finale en 2011, perdue 8-7 contre les All Blacks). Entre autres dégâts, la professionnalisation a fait passer l’intérêt général du XV de France après celui des clubs. Ces mêmes clubs qui rémunèrent désormais les joueurs toute l’année et qui attendent un retour sur investissement, au moins lors des vingt-six matchs de la saison régulière du championnat, le Top 14, plutôt que pour la dizaine de rendez-vous de la sélection nationale.

La question se pose autrement pour les deux meilleures nations dans la hiérarchie actuelle : dans le cas de la Nouvelle-Zélande, double championne du monde en titre, comme de l’Irlande, victorieuse de l’avant-dernier Tournoi des six nations, c’est à chaque fois la fédération nationale qui passe contrat avec les joueurs. Et qui maintient les All Blacks et le XV du Trèfle comme priorités absolues, plutôt que les clubs ou les provinces.

L’enjeu a perverti le jeu

Il y a bientôt trois ans, Bernard Laporte promettait « l’instauration de contrats fédéraux » pour employer directement les joueurs du XV de France. Aujourd’hui, comme pour d’autres de ses annonces électorales, la promesse du président de la Fédération française de rugby (FFR) – toujours sous le coup d’une enquête du Parquet national financier pour suspicion de conflits d’intérêts – est restée lettre morte. Surtout face à l’opposition de la Ligue nationale de rugby, qui veille aux intérêts des clubs. En attendant un très hypothétique chamboulement, la professionnalisation a déjà imposé au rugby français sa logique de tiroir-caisse, de rentabilité sportive à court terme. L’enjeu a perverti le jeu. « Avec la pression des résultats, l’important pour [la France] est devenu de gagner, et non plus de développer du jeu. » Le jugement vient de Steve Hansen, l’entraîneur néo-zélandais, en novembre 2018, dans un entretien au Monde.

Soit les clubs esquintent les meilleurs joueurs du pays à force de les utiliser, et tant pis pour le XV de France d’aujourd’hui. Soit ils rechignent à donner du temps aux jeunes talents locaux – même aux Bleuets, champions du monde des moins de 20 ans –, leur préférant des recrues venues de loin, et tant pis pour le XV de France de demain.

Le problème, systémique, dépasse le cas personnel des sélectionneurs. Après Philippe Saint-André, il y eut Guy Novès, dont les prud’hommes ont jugé abusif le licenciement pour « faute grave », en décembre 2017. Son remplaçant, Jacques Brunel, proche de M. Laporte, a déjà obtenu le pire bilan comptable : sept succès, douze défaites. Le 30 août, le XV de France a quitté le pays sur une victoire face à une faible équipe d’Italie (47-19). C’était pitié, ce soir-là, de voir les tribunes plus qu’à moitié vides du Stade de France : à Saint-Denis, à peine quelque 30 000 spectateurs avaient jugé opportun d’assister au dernier match de préparation des Bleus avant le Japon.
Désaffection du public

Après tant de contre-performances, la désaffection du public peut aussi se quantifier autrement : en novembre 2018, la défaite contre l’Afrique du Sud, diffusée sur France 2, intéressait moins de téléspectateurs que les aventures du Commissaire Magellan, sur France 3.

La décrue se mesure, enfin, par la baisse du nombre de pratiquants licenciés. Selon les chiffres communiqués au Monde, la FFR revendique 245 000 joueurs et joueuses lors de la saison écoulée, contre 289 000 lors de l’exercice 2015-2016. Cette perte significative s’observe dès les écoles de rugby. Elle peut aussi s’expliquer par le débat actuel sur les commotions cérébrales et, au-delà de la France, par l’évolution destructrice de ce sport. Pour la seule année 2018, le décès de trois jeunes joueurs a ému le pays. Tous morts à la suite d’un plaquage : le professionnel Louis Fajfrowski (Aurillac), l’espoir du Stade français Nicolas Chauvin, ainsi que le junior Adrien Descrulhes (Billom).
Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’opposition à Bernard Laporte se met en place à la Fédération française de rugby

La FFR élira son prochain président en octobre 2020. M. Laporte connaît déjà au moins un concurrent : Florian Grill, responsable de la Ligue Ile-de-France, qui dénonce « une crise inédite ». Seul le secteur féminin, encore largement minoritaire, affiche une hausse de licences enregistrées. Il faut dire que les femmes du XV de France, désormais semi-professionnelles, ont justifié leur nouveau statut en 2018 grand chelem au Tournoi des six nations, en mars, puis victoire de prestige sur la Nouvelle-Zélande, en novembre. Deux réalités aujourd’hui hors de portée de leurs collègues masculins.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 20 Sep 2019, 08:37

PRemier grand test demain matin face à l'Argentine.

9h15, pile poil pour le petit Dej.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Mrjo » 20 Sep 2019, 13:27

6h45 Australie-Fidji (mise en bouche réveil tonique)
9h15 France-Argentine (pdj copieux)
11h45 NZ-Af. Sud (déjeuner 3 étoiles)
Mrjo
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 20 Sep 2019, 15:34

Ya du niveau ici.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar ursulet » 20 Sep 2019, 20:51

Je suis expert en rugby depuis plus de 35 ans et j’peux vous affirmer que cette annee, c’est la bonne. On va tous leur rouler dessus, je l’ai entendu dans le moscato show.
Toi qui entre au grand Stade, abandonne tout espoir...
Avatar de l’utilisateur

ursulet
 
Retour

Messagepar rodolfo » 20 Sep 2019, 21:38

Tain, cet avatar....
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 20 Sep 2019, 21:59

loul cet avatar
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar ursulet » 21 Sep 2019, 06:30

Nadine vous emoustille vous aussi hein.
Toi qui entre au grand Stade, abandonne tout espoir...
Avatar de l’utilisateur

ursulet
 
Retour

Messagepar rodolfo » 21 Sep 2019, 10:07

Bio match des Français !!! C’est passé à ras du cul mais c’est passé
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Giallo » 21 Sep 2019, 10:12

bonne première mi-temps mais horrible seconde mi-temps, comme d'hab sauf qu'à la fin on gagne pour une fois.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Xylophène » 21 Sep 2019, 10:17

Nadine Morano, c'est la tronche de Gargamel avec la perruque de la schtroumpfette.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 21 Sep 2019, 10:34

laurentlille1 a écrit:Ya du niveau ici.


Et voilà, quand on s'y connait un minimum en rugby, cette victoire était évidente!

Tsé, j'ai d'ailleurs parié 2000€ ce matin en me levant sur une victoire de la France avec 2 points d'écart.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Deub, gblosc, pepito_banzaï, Xylophène et 15 invité(s)