Quel livre allez-vous lire cet été sur la plage ensoleillée?

Messagepar pfff... » 06 Juil 2018, 15:40

krouw2 a écrit:Je vous conseille le livre de François Hollande


Et celui de Trierweiller?
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar fernando » 31 Juil 2018, 12:50

SAV a écrit:Y'a un gros buzz autour de "My absolute darling" en ce moment.
Quelqu'un a une analyse juste du bouquin ?


Je viens de le terminer. Livre pas dénué de qualités et auteur à suivre assurément. Il a du style. Y'a des choses vraiment intéressantes, par moments j'étais bien accroché à ma lecture, mais j'ai été un peu fatigué par la surenchère de gore/glauque/violence dans le dernier tiers du bouquin. J'ai trouvé que ça n'apportait rien au propos.
Au final je dirais bon livre, mais qui pêche par excès de sensationnalisme sur la fin, ça aurait pu être mieux. Personnellement je trouve que ça ne mérite pas ce buzz de dingue. Toutes les critiques sont dithyrambiques. Ce livre a des qualités incontestables mais aussi des défauts.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 31 Juil 2018, 14:30

c'est bien écrit le livre de notre ancien président
Macron est libéral et social, quand il t'encule les points de suture sont remboursés par la sécu
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar fernando » 31 Juil 2018, 14:44

krouw2 a écrit:c'est bien écrit le livre de notre ancien président


On te croit sur parole, personne n'ira vérifier.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 31 Juil 2018, 16:52

Ce message ne t'était pas destiné Nando, c'était un appeau à schtroumpf débilos. Il doit être sur le point orgue en train de débattre inutilement sur le mercato
Macron est libéral et social, quand il t'encule les points de suture sont remboursés par la sécu
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar pfff... » 31 Juil 2018, 17:06

krouw2 a écrit:Ce message ne t'était pas destiné Nando, c'était un appeau à schtroumpf débilos. Il doit être sur le point orgue en train de débattre inutilement sur le mercato


On te croit.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar krouw2 » 31 Juil 2018, 17:20

m'en tape je te lis pas mouhahaha
Macron est libéral et social, quand il t'encule les points de suture sont remboursés par la sécu
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar Xylophène » 01 Août 2018, 16:03

fernando a écrit:Je viens de le terminer. Livre pas dénué de qualités et auteur à suivre assurément. Il a du style. Y'a des choses vraiment intéressantes, par moments j'étais bien accroché à ma lecture, mais j'ai été un peu fatigué par la surenchère de gore/glauque/violence dans le dernier tiers du bouquin. J'ai trouvé que ça n'apportait rien au propos.
Au final je dirais bon livre, mais qui pêche par excès de sensationnalisme sur la fin, ça aurait pu être mieux. Personnellement je trouve que ça ne mérite pas ce buzz de dingue. Toutes les critiques sont dithyrambiques. Ce livre a des qualités incontestables mais aussi des défauts.


C'est à peu près ce que je pense de Sukkwan Island de David Vann.
Il faudrait un jour se pencher sur les enflammades médiatiques autour de la littérature américaine. J'aime bien la littérature américaine, ils savent souvent bien raconter des histoires mais au final, est-ce bien sérieux de prétendre qu'un chef d'oeuvre sort tous les 3 mois chez eux ?
En même temps, il y a une telle surproduction...un texte sympathoche passe pour un chef d'oeuvre parmi 30 textes insipides.
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 01 Août 2018, 19:28

Xylophène a écrit:C'est à peu près ce que je pense de Sukkwan Island de David Vann.


C'est un peu dans la même veine, mais j'ai trouvé my absolute darling plus trash dans un sens. Plus de complaisance dans la description de scènes violentes, alors que par ailleurs le reste du bouquin est sans doute plus intéressant que Sukkwan Island (que j'ai bien aimé par ailleurs, mais c'est d'une noirceur absolue).
Essaie Aquarium de David Vann, une histoire triste et belle à la fois, qui ne tombe pas dans les mêmes excès que les 2 livres pré-cités. Un récit plus humain, moins de sensationnalisme. Plus touchant au final.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 01 Août 2018, 19:33

Xylophène a écrit:Il faudrait un jour se pencher sur les enflammades médiatiques autour de la littérature américaine. J'aime bien la littérature américaine, ils savent souvent bien raconter des histoires mais au final, est-ce bien sérieux de prétendre qu'un chef d'oeuvre sort tous les 3 mois chez eux ?


Exact. Un exemple récent pour moi : City on fire. Sacrément surcôté à mon sens dans la presse.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar ChevalierBlanc » 01 Août 2018, 19:46

fernando a écrit:
Xylophène a écrit:Il faudrait un jour se pencher sur les enflammades médiatiques autour de la littérature américaine. J'aime bien la littérature américaine, ils savent souvent bien raconter des histoires mais au final, est-ce bien sérieux de prétendre qu'un chef d'oeuvre sort tous les 3 mois chez eux ?


Exact. Un exemple récent pour moi : anus on fire. Sacrément surcôté à mon sens dans la presse.


+1
"les gens du nord ont dans leurs cœur le soleil qui non pas dehors" Manu le 4 avril 2016
Avatar de l’utilisateur

ChevalierBlanc
 
Retour

Messagepar fernando » 01 Août 2018, 20:04

Prince PD, tu confonds pas avec "change de trou ça fume"? Anus on fire c'est le remake américain, largement aseptisé.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 01 Août 2018, 20:19

fernando a écrit:C'est un peu dans la même veine, mais j'ai trouvé my absolute darling plus trash dans un sens. Plus de complaisance dans la description de scènes violentes, alors que par ailleurs le reste du bouquin est sans doute plus intéressant que Sukkwan Island (que j'ai bien aimé par ailleurs, mais c'est d'une noirceur absolue).
Essaie Aquarium de David Vann, une histoire triste et belle à la fois, qui ne tombe pas dans les mêmes excès que les 2 livres pré-cités. Un récit plus humain, moins de sensationnalisme. Plus touchant au final.


Merci du conseil. J'essaierais d'y jeter un oeil et de donner une autre chance à cet auteur qui ne m'avait pas trop convaincu.

Exact. Un exemple récent pour moi : City on fire. Sacrément surcôté à mon sens dans la presse.


Oui, mais il n'y a pas que City on Fire. Plus j'y réfléchis et plus je me dis qu'il y a tout de même beaucoup de livres américains surcotés depuis une quinzaine d'années. Mais je pense que c'est encore pire côté français.
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar ChevalierBlanc » 01 Août 2018, 20:31

fernando a écrit:Prince PD, tu confonds pas avec "change de trou ça fume"? Anus on fire c'est le remake américain, largement aseptisé.


Merci du conseil. J'essaierais d'y jeter un œil et de donner une autre chance à cet auteur qui ne m'avait pas trop convaincu.
"les gens du nord ont dans leurs cœur le soleil qui non pas dehors" Manu le 4 avril 2016
Avatar de l’utilisateur

ChevalierBlanc
 
Retour

Messagepar SAV » 01 Août 2018, 20:49

Aussi non j'aime bien Joël Dicker, il écrit vachement bien ce p'tit suisse.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar SAV » 01 Août 2018, 20:53

fernando a écrit:
SAV a écrit:Y'a un gros buzz autour de "My absolute darling" en ce moment.
Quelqu'un a une analyse juste du bouquin ?


Je viens de le terminer. Livre pas dénué de qualités et auteur à suivre assurément. Il a du style. Y'a des choses vraiment intéressantes, par moments j'étais bien accroché à ma lecture, mais j'ai été un peu fatigué par la surenchère de gore/glauque/violence dans le dernier tiers du bouquin. J'ai trouvé que ça n'apportait rien au propos.
Au final je dirais bon livre, mais qui pêche par excès de sensationnalisme sur la fin, ça aurait pu être mieux. Personnellement je trouve que ça ne mérite pas ce buzz de dingue. Toutes les critiques sont dithyrambiques. Ce livre a des qualités incontestables mais aussi des défauts.

OK merci, je le laisse "comme même" dans ma liste.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar fernando » 01 Août 2018, 21:44

Dans tous les cas ça vaut le coup de le lire, même si ce n'est pas forcément le "chef d'oeuvre" annoncé.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 02 Août 2018, 06:42

SAV a écrit:Aussi non j'aime bien Joël Dicker, il écrit vachement bien ce p'tit suisse.


C'est aussi un excellent acteur de boules.
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Précédent

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Dogue-son, Google [Bot], manulosc, ursulet, vieuxsage et 9 invité(s)