Quel livre allez-vous lire cet été sur la plage ensoleillée?

Messagepar John Holmes » 24 Août 2017, 16:58

Putain la madeleine de Proust !
Toute mon enfance Les livres dont vous êtes le héros...
C'te vague de nostalgie.... j'avais même le jeu de plateau.
Je l'ai usé à jouer les WE avec mes potes.
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar fernando » 09 Jan 2018, 11:15

Une suggestion lecture pour les amateurs de SF :

Image

"Et si voir était un crime ?" A Mégapolis, tous naissent aveugles. Les habitants dépendent de capteurs électroacoustiques, et le verbe "voir" ne fait plus partie du vocabulaire. Jusqu'au jour où Gabr recouvre la vue... Terrifié par ce qu'il prend pour des hallucinations, il se rend au ministère du Contrôle où on lui diagnostique une psychose de l'"espace lointain". Mais Gabr est saisi par le doute : et si ce qu'il percevait était en fait la réalité?

C'est de la SF ukrainienne. Ca fait évidemment penser à 1984, on sent que l'auteur a eu la chance de grandir dans un pays soviétique, et qu'il en garde une tendresse particulière pour les sociétés totalitaires.
Ca part d'une bonne idée, c'est court (300 pages), intelligent et efficace.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 09 Jan 2018, 18:33

Bonne idée de remonter ce topic puisque j'ai terminé de lire ce week-end un livre que j'ai adoré : Tous les hommes du roi de Robert Penn Warren.
Un livre formidable qui brasse pas mal de thèmes : pouvoir et corruption, hérédité et héritage, péché et rédemption, etc.
Ce n'est pas vraiment une histoire linéaire puisqu'il y a pas mal de flash-backs mais ça tourne en gros autour du milieu politique de la Louisiane dans les années 30.
Mais pourquoi s'embêter alors que d'autres se sont chargés de parler avec talent de cet ouvrage d'exception :
http://www.lejdd.fr/culture/livres/tous ... te-3511028
Pour moi, c'est un livre qui doit figurer en bonne place dans toute bibliothèque d'un homme de goût (donc si vous êtes loscistes, vous en êtes).
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 09 Jan 2018, 20:55

Quelqu'un a lu "City on fire"?

Ce livre a obtenu un grand succès critique et commercial, j'avoue que ça m'a globalement pas mal fait chier. Quitte à se farcir 1200 pages, vaut mieux lire le conte de Monte Cristo ou le seigneur des anneaux.
C'est trouvé ça interminable et boursouflé.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 09 Jan 2018, 21:09

Oui, je l'ai lu il y a quelques mois.
J'avais bien aimé mais c'est vrai qu'il y a quelques longueurs. C'est parfois le problème avec ce genre roman choral, parfois certains personnages sont moins intéressants que d'autres et comme l'auteur ne peut pas laisser un personnage sur la touche pendant 200 pages, il est forcé d'allonger la sauce. Marche aussi pour certains livres de Jonathan Franzen (Les Corrections ou Freedom).
C'est vrai que resserrer l'intrigue pour faire 600-700 pages au lieu de 1000 ne serait pas du luxe pour certains livres américains "à la mode".
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 09 Jan 2018, 22:04

Exactement tous les personnages ne sont pas intéressants, loin de là, mais toutes les histoires sont longuement développées. T'as l'impression que le gars a voulu absolument faire un roman fleuve mais sans avoir la matière pour.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 09 Jan 2018, 22:47

Heureusement, le roman américain événement sorti lors de la dernière rentrée littéraire (Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill) ne fait que 700 pages. Pas encore acheté, j'attends qu'il sorte en poche d'ici 6 mois, pour avoir un avis éclairé malgré des critiques dithyrambiques.
Un autre roman événement automnal sorti il y a 2-3 ans, c'était Six jours de Ryan Gattis, et là, malgré pléthore de personnages, on ne s'ennuie pas une seconde. Si tu veux te réconcilier avec le roman américain contemporain, je te le conseille (surtout si tu as aimé la série TV The Wire, ça devrait te plaire) :
http://www.encoredunoir.com/2016/09/six ... attis.html
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 10 Jan 2018, 09:04

Merci pour les conseils.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 10 Jan 2018, 14:04

+1 pour Six jours, très bon.
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour

Messagepar rodolfo » 03 Fév 2018, 21:27

Allez, je viens de finir le Rouge et le noir.

J'enchaîne sur "Face au Styx" de Dimitri Bortnikov.

Le Ruskof qui ecrit direct en franszuski cousin.

Un peu comme si Ribery décidait d'écrire un roman en allemand.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar SAV » 10 Fév 2018, 10:19

Aussi non, quelqu’un lit sur une liseuse « électronique » ?
Plutôt celle de la Fnac ou celle d’Amazon ?
Vozavi ?
Ça me tente bien.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar rodolfo » 10 Fév 2018, 10:59

Je suis sous Kindle, SAV

Je trouve ça sympa, c'est d'ailleurs grâce à ça que j'ai repris goût à la lecture
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar SAV » 10 Fév 2018, 13:00

Ok merci, quel modèle ?
Ma femme qui lit beaucoup emprunte bcp en médiathèque, mais moi ça me gave.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar rodolfo » 10 Fév 2018, 18:45

Celle qui est rétro-éclairée et qui permet de lire d'in l'noir.

Pratique, un plaisir pour les yeux.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 19 Mars 2018, 09:09

Xylophène a écrit:Un autre roman événement automnal sorti il y a 2-3 ans, c'était Six jours de Ryan Gattis, et là, malgré pléthore de personnages, on ne s'ennuie pas une seconde. Si tu veux te réconcilier avec le roman américain contemporain, je te le conseille (surtout si tu as aimé la série TV The Wire, ça devrait te plaire) :
http://www.encoredunoir.com/2016/09/six ... attis.html


Il y a un documentaire dispo sur Netflix en ce moment sur les émeutes de 92. C'est violent, très violent.
https://www.netflix.com/fr/title/80184131
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour

Messagepar krouw2 » 19 Mars 2018, 10:13

Je suis en train de finir les mémoires de Jean-Marie Le Pen. Que l'histoire a été injuste avec ce grand homme
Macron est libéral et social, quand il t'encule les points de suture sont remboursés par la sécu
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar Xylophène » 19 Mars 2018, 11:27

kaptn_kvern a écrit:Il y a un documentaire dispo sur Netflix en ce moment sur les émeutes de 92. C'est violent, très violent.
https://www.netflix.com/fr/title/80184131


Merci, ça tombe bien, on vient de me filer des identifiants Netflix, je vais pouvoir y jeter un coup d'oeil.
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar pfff... » 02 Avr 2018, 14:24

En train de lire le dernier Le Carré "Legacy of spies". Pas encore fini mais le recommande déjà.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar rodolfo » 02 Avr 2018, 18:50

Merci, mais Totally spies, ça passe déjà sur France 3 et ma fille m’a déjà raconté l’histoire.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 05 Mai 2018, 20:24

Ma chronique littéraire du soir, que vous pouvez didn't read loler sans vergogne.

Image

C'est un roman français, écrit sous pseudo, et c'est une histoire de zombies (adapté récemment au cinéma mais j'ai pas vu le flim).

C'est une histoire de survival en solo, écrit sous forme de journal intime. Le personnage a survécu à l'apocalypse zombie, il est coincé dans son appart, dans un Paris peuplé de zombies ou il semble être rapidement devenu le seul survivant.
C'est prenant, intelligent, bien écrit, ça se lit très rapidement et avec plaisir. Un fond de critique sociale acerbe, comme dans toute bonne histoire de zombies.

Le point de vue est assez original, très peu d'action, pas de gore, c'est quasi tout le temps un huis-clos dans l'appart où le type tente d'organiser sa survie. C'est un peu Robinson Crusoé version zombies, échoué au milieu des morts-vivants.
Une bonne lecture d'été fun et pas prise de tête.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 06 Mai 2018, 06:10

En parlant de survival, me suis relu Ravage de Barjavel.
J'ai re-kiffé.
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 06 Mai 2018, 06:40

C'est Anne Franck contre les zombies, le retour.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar fernando » 06 Mai 2018, 08:02

laurentlille1 a écrit:C'est Anne Franck contre les zombies, le retour.


Rien à voir, il n'est pas dans la cave.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 06 Juil 2018, 09:25

Est-ce que quelqu'un a lu "le problème Spinoza"? J'ai trouvé ça plaisant à lire et didactique, mais je ne comprends pas la hype de ouf autour de ce livre.
Ca été un gros succès en librairie, plusieurs personnes m'ont dit que ça fait partie des meilleurs livres qu'ils aient jamais lu, et là j'avoue que ça m'échappe un peu.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar SAV » 06 Juil 2018, 11:26

Y'a un gros buzz autour de "My absolute darling" en ce moment.
Quelqu'un a une analyse juste du bouquin ?
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar pfff... » 06 Juil 2018, 11:52

fernando a écrit:C'est de la SF ukrainienne. Ca fait évidemment penser à 1984, on sent que l'auteur a eu la chance de grandir dans un pays soviétique, et qu'il en garde une tendresse particulière pour les sociétés totalitaires.


Comme Krow kwa.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar fernando » 06 Juil 2018, 12:06

SAV a écrit:Y'a un gros buzz autour de "My absolute darling" en ce moment.
Quelqu'un a une analyse juste du bouquin ?


Je l'ai noté dans la liste, ça a l'air très bien en effet mais pas eu de retour directs.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 06 Juil 2018, 13:14

fernando a écrit:Est-ce que quelqu'un a lu "le problème Spinoza"? J'ai trouvé ça plaisant à lire et didactique, mais je ne comprends pas la hype de ouf autour de ce livre.
Ca été un gros succès en librairie, plusieurs personnes m'ont dit que ça fait partie des meilleurs livres qu'ils aient jamais lu, et là j'avoue que ça m'échappe un peu.


Jamais entendu parlé avant ton post. J'ai lu quelques articles sur le sujet et ça m'a tout l'air d'être de la grosse branlette.
Si certaines personnes te l'ont loué, fuis-les !

SAV a écrit:Y'a un gros buzz autour de "My absolute darling" en ce moment.
Quelqu'un a une analyse juste du bouquin ?


Pas lu, entendu quelques léchages laudateurs. Ça sent le pétard mouillé.
Et j'ai été globalement déçu par les bouquins sortis chez Gallmeister (Sukkwan Island, Le Gang de la clef à molette, Lonesome Dove).

Sinon, je suis en pleine lecture de Diadorim de João Guimarães Rosa. C'est l'histoire d'un vieil homme qui raconte son passé de jagunço, soit l'équivalent brésilien du cowboy. Le type nous conte sa jeunesse passée à cavaler dans le sertao, ses aventures, ses amours, ses émerveillements. Une épopée dépaysante.
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar krouw2 » 06 Juil 2018, 13:16

Je vous conseille le livre de François Hollande
Macron est libéral et social, quand il t'encule les points de suture sont remboursés par la sécu
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar fernando » 06 Juil 2018, 14:15

Xylophène a écrit:Et j'ai été globalement déçu par les bouquins sortis chez Gallmeister (Sukkwan Island, Le Gang de la clef à molette, Lonesome Dove)..


J'aime bien en général ce qu'ils proposent, et notamment les livres de David Vann. Sukkwan Island c'était une bonne claque.

Le Gang de la clef à molette c'est sympathique mais de moindre intérêt.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : ChevalierBlanc, djezon-15, Google [Bot], kaptn_kvern, pfff... et 9 invité(s)

cron