Quel livre allez-vous lire cet été sur la plage ensoleillée?

Messagepar fernando » 21 Août 2018, 10:46

"La valse des adieux" a l'air chouette.

La lenteur j'essaierai peut-être de le relire un jour, d'autant plus que c'est assez court il me semble.
"Le rideau" en revanche c'est au-dessus de mes forces.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar SAV » 11 Sep 2018, 13:25

SAV a écrit:
fernando a écrit:
SAV a écrit:Y'a un gros buzz autour de "My absolute darling" en ce moment.
Quelqu'un a une analyse juste du bouquin ?


Je viens de le terminer. Livre pas dénué de qualités et auteur à suivre assurément. Il a du style. Y'a des choses vraiment intéressantes, par moments j'étais bien accroché à ma lecture, mais j'ai été un peu fatigué par la surenchère de gore/glauque/violence dans le dernier tiers du bouquin. J'ai trouvé que ça n'apportait rien au propos.
Au final je dirais bon livre, mais qui pêche par excès de sensationnalisme sur la fin, ça aurait pu être mieux. Personnellement je trouve que ça ne mérite pas ce buzz de dingue. Toutes les critiques sont dithyrambiques. Ce livre a des qualités incontestables mais aussi des défauts.

OK merci, je le laisse "comme même" dans ma liste.

Bon, je viens de le terminer et je partage globalement ton analiz.
Je m’attendais à plus accrocheur étant donné le buzz.
On va dire que l’éditeur a bien fait son boulot.
Perso ce qui m’a le plus ennuyé ce sont les longues descriptions sur la botanique et sur les armes à feu.
Mais sinon, oui, ça a du style.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Sep 2018, 19:10

Oui c'est relou le trip sur les armes à feu
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 24 Oct 2018, 10:20

Xylophène a écrit:Ah sinon, j'ai fini de lire une bédé, ça s'appelle Zaï, Zaï, Zaï, Zaï et c'est de l'excellent Fabcaro.
J'avais déjà lu son hilarant Carnets du Pérou - une parodie d'un guide de voyage au Pérou - et là, on reste dans le registre parodique mais avec une dimension absurde.
C'est l'histoire d'un type qui se pointe à la caisse d'un supermarché mais qui a oublié sa carte de fidélité. Commence alors les emmerdes avec pas mal de sketchs parodiant l'emballement médiatique et policier autour des faits divers. Y'a même un sketch spécial King Kong à base de complot juif mondial.
Bref, c'est du tout bon mais je conseille plutôt de commencer par les Carnets du Pérou, si ce genre de chose tente quelqu'un, c'est plus accessible.



Je viens de le lire (tjs à la pointe de l'actu BD), c'est vraiment fendart.

Un vrai festival, ça ne s'arrête jamais. Du même fabcaro j'ai lu aussi en plus récent "et si l'amour c'était d'aimer?", sorte de parodie de séries tv genre les feux de l'amour. Vraiment poilant aussi.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 24 Oct 2018, 11:26

Wow le déterrage de post! Mais sinon c'est bien fendard en effet, je l'avais acheté sur les conseils de xylo... il ya bien 3 ou 4 ans non?
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar fernando » 24 Oct 2018, 13:09

Le post que j'ai remonté date de 2015, donc c'est bien ça ^^
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 24 Oct 2018, 19:16

Such a good idea de remonter ce topic.
Je n'ai pas acheté de BDs depuis quelques lunes mais il me semble avoir vu dans une librairie il y a peu que l'excellent Fabcaro avait sorti un roman.

Sinon, j'ai fini hier Lord Jim de Joseph Conrad.
C'est l'histoire d'un marin anglais - Jim - qui choisit de lâchement fuir lors d'une avarie sur un bateau laissant ses nombreux passagers périr (?) (j'ai mis un ? pour ne pas spoiler). Ça raconte donc pour l'essentiel la culpabilité qui assaille le "héros" (sic) durant une bonne partie de l'histoire où celui-ci se voit poursuivit par cette histoire partout où il va. Et plus généralement, Conrad interroge sur la difficile équation entre les belles paroles et les actes, en particulier lorsque l'individu doit faire face aux pires embûches.
Conrad décrit avec une rare finesse psychologique les tourments du héros, et ce, avec un sacré style. Dommage qu'il y ait quelques longueurs dans le 2ème tiers du livre où l'intrigue a tendance à faire un peu de surplace mais ça reste un grand livre.
Qui mange du feu chie des étincelles

(proverbe flamand)
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 24 Oct 2018, 19:23

Tentant, j'irai l'acheter dans son magasin d'Englos.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Mrjo » 25 Oct 2018, 00:28

***Dommage qu'il y ait quelques longueurs dans le 2ème tiers du livre où l'intrigue a tendance à faire un peu de surplace mais ça reste un grand livre.***

C'est à dire ? Parce qu'avec Ryan air (et Manu) ils sont de plus en plus tatillons sur les dimensions des bagages.
Mrjo
 
Retour

Messagepar rodolfo » 29 Oct 2018, 22:34

Bon, je viens de finir "Face au Styx" de Dimitri Bortnikov.

Si vous avez un ennemi ou un membre de votre famille que vous n'aimez pas trop ou alors quelqu'un qui est expert en assurance mutualiste dans votre entourage, n'hésitez pas à lui offrir ce livre.

Certes, le russkov n'écrit pas dans sa langue maternelle et chie un roman littéraire hors norme. C'est un bel exploit avouons-le.

Par contre, c'est assez long et ennuyant, jamais très réjouissant et toujours au bord du gouffre et du précipice.

Un ami dépressif ? offrez-lui le bouquin ! Vous aimez la littérature ? Bin non, vous ne seriez pas sur PL.........

Next.

ps : pour les plus curieux https://www.kalinka-machja.com/Dimitri-Bortnikov-un-ecrivain-francais-d-origine-russe-decoiffant_a458.html
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour


Précédent

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Baratte, manulosc et 6 invité(s)