Quel livre allez-vous lire cet été sur la plage ensoleillée?

Messagepar krouw2 » 07 Juil 2019, 19:29

J' ai rien à voir avec les romans de gonzesses ,oim!
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar rodolfo » 08 Juil 2019, 06:33

fernando a écrit:up pour rodolfo (et pour les fans de post-apocalyptique intimiste comme Laurent et Bij)

Image

Superbe livre que je recommande à tous. Je connais personne qui n'ait pas aimé.


Bon bah, c’est parti !
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar SAV » 27 Juil 2019, 21:44

Je viens de le finir,
C’est bien écrit mais vu le pitch de départ je m’attendais à davantage de révélations et de rebondissements.
Next.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar fernando » 28 Juil 2019, 12:05

Ah nan c'est pas un roman d'espionnage
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 28 Juil 2019, 12:06

J’ai lu les 5 premières pages depuis le 08/07 :)

Pas une minute à moi pour lire...
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 28 Juil 2019, 12:09

Tu m'étonnes, avec tous ces clubs polonais en tour préliminaire de C1 et C3.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 28 Juil 2019, 18:05

Je l'ai bien reçu de la part de Fnac.com il y a 3 semaines, faudrait que je pense à défaire l'emballage
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar SAV » 29 Juil 2019, 23:13

fernando a écrit:Ah nan c'est pas un roman d'espionnage

Je ne m'attendais pas forcément à un roman d'espionnage, mais

Spoiler:
- On apprend très vite que la civilisation s'est progressivement éteinte, mais on ne sait jamais à quoi c'est dû exactement.
On sait que l'électricité s'est peu à peu éteinte, on évoque des épidémies de grippe, sans savoir si elles sont la cause ou la conséquence de cet écroulement.

- Pendant quasiment tout le roman, on apprend comment les 2 soeurs cultivent leur potager, font des conserves, font de la danse ou passent leur temps à lire l'encyclopédie...OK.

- A la fin, je m'attendais à un dénouement surprenant mais non, elles brûlent leur baraque et s'en vont vivre dans la forêt...OK²


Bref, un roman agréable à lire mais je suis resté sur ma faim.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar fernando » 30 Juil 2019, 08:11

SAV a écrit:
Spoiler:
- On apprend très vite que la civilisation s'est progressivement éteinte, mais on ne sait jamais à quoi c'est dû exactement.
On sait que l'électricité s'est peu à peu éteinte, on évoque des épidémies de grippe, sans savoir si elles sont la cause ou la conséquence de cet écroulement.

- Pendant quasiment tout le roman, on apprend comment les 2 soeurs cultivent leur potager, font des conserves, font de la danse ou passent leur temps à lire l'encyclopédie...OK.

- A la fin, je m'attendais à un dénouement surprenant mais non, elles brûlent leur baraque et s'en vont vivre dans la forêt...OK²




Spoiler:
Ce n'est pas le propos de savoir pourquoi la civilisation s'écroule. C'est un survival minimaliste et intimiste, et une surtout une fable écologique sur fond de fin de notre civilisation.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour


Messagepar rodolfo » 18 Août 2019, 10:03

Je viens de finir le roman féministe et agricole de Nando.

Original, dans l’air du temps, bien écrit.

Intéressant, mais moins marqué que mes dernières lectures « Face au Styx » ou encore Asta
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Août 2019, 13:30

rodolfo a écrit:dans l’air du temps,


A noter que ce roman date de 97 et qu'il a été récemment édité en Fransse. Peut-être parce qu'effectivement il est dans l'air du temps aujourd'hui.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 19 Août 2019, 09:09

Bonne remarque ! Je croyais que le livre était récent !

Je crois que je vais enchaîner sur Les Gratitudes de De Vigan.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 19 Août 2019, 12:46

Xylophène a écrit:
fernando a écrit:Jamais lu non plu.


Grave erreur.
C'est vraiment formidable et c'est l'un des livres les plus drôles que j'ai pu lire. Et la traduction d'Alice Schulman (qu'on trouve en poche chez Points) est une traduction moderne donc ça ne parait pas du tout daté.
C'est vraiment un pur régal de lecture. Seul le tome 2 (écrit 10 ans plus tard par Cervantès) a certaines longueurs mais ça reste quand même jouissif avec un Sancho Panza à se pisser dessus.
J'ai vraiment été surpris, je m'attendais à une histoire convenue et rabâchée dans un style poussiéreux. Ben non, pas du tout. On ne s'ennuie jamais et c'est vraiment poilant.
L'antidote parfait aux mois de janvier grisâtres.


Je viens de finir le tome 1 de Don Quichotte. Lecture drôle et plaisante en effet, la traduction rend la lecture plus fluide et agréable qu'on ne pourrait le craindre pour un roman qui date de 4 siècles.
Le personnage est bien givré et son écuyer fait bien rire enéfé. Quelques longueurs parfois cependant et des tirades parfois interminables pouvant courir sur plusieurs pages.

A la lecture de ton commentaire j'hésite à lire le tome 2 s'il est moins bon, car, c'est comme le tome 1, un bon gros pavé.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 19 Août 2019, 17:11

Content que ça t'ait plu.
Oui, le 2ème tome a pas mal de longueurs et est parfois répétitif. Cervantès a moins à dire et l'a probablement écrit à cause du succès du 1er. Le problème étant qu'il est aussi voire légèrement plus long que le 1er.
Mais il y a tout de même de quoi se faire une pinte de bon sang. La grosse différence avec le 1er est que c'est Sancho qui prend le dessus sur Quichotte et est souvent le moteur de l'action, au point qu'on a parfois l'impression que le personnage de Quichotte intéresse moins Cervantès. Donc les passages avec Sancho sont souvent très réussis par contre, Cervantès ne semble parfois plus trop savoir quoi faire de son hidalgo.

Et en ce qui me concerne, 2 lectures des plus recommandables ces dernières semaines :
- Le Sang noir de Louis Guilloux : roman qui se passe dans une petite ville bretonne pendant la guerre 14-18. On y suit Cripure, un professeur aigri et écrivain oublié, objet de moqueries mais orgueilleux. L'histoire est une critique assez acerbe du patriotisme hypocrite des lignes arrières. Il y a un peu de Céline ou de Gogol dans ces pages.
- La Liberté et la Mort de Nikos Kazantzaki : l'histoire de la lutte pour l'indépendance de la Crète du Capétan Michel, un dur à cuire comme on en fait plus, et de son entourage tout aussi tartignolesque. Ils ont de la personnalité dans ce pays, c'est le moins que l'on puisse dire. Bref, une grande et inoubliable saga avec de l'amuuur, des larmes et beaucoup d'hémoglobine.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 19 Août 2019, 20:55

Xylophène a écrit:Oui, le 2ème tome a pas mal de longueurs et est parfois répétitif.(...) Cervantès ne semble parfois plus trop savoir quoi faire de son hidalgo.


J'ai déjà eu ce sentiment sur la fin du 1er tome. Les délires et les tirades de Don Quichotte deviennent un poil répétitive, et le personnage disparaît parfois pendant des dizaines de pages par exemple lorsque des personnages rencontrés en cours de route racontent des histoires secondaires.
Je ne me vois pas trop m'enquiller les 600 pages du tome 2 si ça tourne en rond.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 15 Sep 2019, 20:58

rodolfo a écrit:Bonne remarque ! Je croyais que le livre était récent !

Je crois que je vais enchaîner sur Les Gratitudes de De Vigan.


Les gratitudes de De Vigan, c’est bof, bof.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 16 Sep 2019, 12:21

La fréquentation du futsal crou m'a donné l'envie de me replonger dans l'oeuvre de Maupassant (de même que dans celle de Tabatha Cash).
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Der » 16 Sep 2019, 14:56

Tu aimes les poils?
On se fait des bisous et on s'encule.
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 16 Sep 2019, 15:08

+1 fernando, je suis allé acheter les Misérables et Germinal.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Der » 16 Sep 2019, 15:09

laurentlille1 a écrit:+1 fernando, je suis allé acheter les Misérables et Germinal.

C'est pas de Dany Boon, ça?
On se fait des bisous et on s'encule.
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 16 Sep 2019, 15:09

Ah si t'as raison pour les Misérables.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar fernando » 16 Sep 2019, 15:53

Armentières, pauvre mais fier!
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar John Holmes » 16 Sep 2019, 20:11

fernando a écrit:de même que dans celle de Tabatha Cash).


Bon choix
French Golden Age
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar SAV » 17 Sep 2019, 12:30

Combo lecture et rachoumade : j'ai lu le premier tome de Outlander.
Ben je ne le conseille à personne.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar Xylophène » 21 Sep 2019, 10:36

Fini hier soir le monstrueux 2666 de Roberto Bolaño, roman-fleuve de plus de 1300 pages. Oui, c'est énorme mais ça se lit très bien et il s'agit plus ou moins de 5 romans qui ont pour point commun la ville mexicaine de Santa Teresa où un nombre ahurissant de femmes se sont faites violer et massacrer (inspiré de faits réels). Chaque partie ne porte pas directement sur ces assassinats mais les différents personnages y sont mêlés plus ou moins. Ces parties sont plus ou moins indépendantes l'une de l'autre : une partie est plus de l'ordre du roman policier, une autre une histoire de marivaudage, une autre un roman d'apprentissage, etc.
Je comprends mieux la réputation flatteuse du livre puisque, une fois entamé, il est difficile de ne pas y revenir tant l'auteur y dresse un portrait gigantesque et fascinant du mal contemporain.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar John Holmes » 21 Sep 2019, 20:10

Du coup c'est qui qui a ziguouillé et violé les gonzesses ?

Émile Louis, Nordhal, Fourniret, Allègre, Paulin, Guy George. ....
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar rodolfo » 21 Sep 2019, 21:19

Xylophène a écrit:Fini hier soir le monstrueux 2666 de Roberto Bolaño, roman-fleuve de plus de 1300 pages. Oui, c'est énorme mais ça se lit très bien et il s'agit plus ou moins de 5 romans qui ont pour point commun la ville mexicaine de Santa Teresa où un nombre ahurissant de femmes se sont faites violer et massacrer (inspiré de faits réels). Chaque partie ne porte pas directement sur ces assassinats mais les différents personnages y sont mêlés plus ou moins. Ces parties sont plus ou moins indépendantes l'une de l'autre : une partie est plus de l'ordre du roman policier, une autre une histoire de marivaudage, une autre un roman d'apprentissage, etc.
Je comprends mieux la réputation flatteuse du livre puisque, une fois entamé, il est difficile de ne pas y revenir tant l'auteur y dresse un portrait gigantesque et fascinant du mal contemporain.


Si en plus, il traite de Booba ou autre PNL...
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Xylophène » 22 Sep 2019, 13:14

John Holmes a écrit:Du coup c'est qui qui a ziguouillé et violé les gonzesses ?

Émile Louis, Nordhal, Fourniret, Allègre, Paulin, Guy George. ....


Pour en zigouiller plusieurs centaines, j'imagine qu'ils sont toute une équipe de frappadingues dans les parages : Emilio Luis, Patricio Allegrez, Enrique Braahmaar, Nordal El Landès, etc.
La vie en pull jacquard
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar John Holmes » 22 Sep 2019, 14:16

Une secte ????
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Baratte, John Holmes et 14 invité(s)