Rodolfo ce topic est pour toi!

Messagepar Deub » 22 Jan 2021, 16:10

Comme avant les sochaliens avec marvelous.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar fernando » 15 Mai 2021, 19:25

Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 04 Juin 2021, 08:26

En Pologne, le rap nationaliste en plein essor

Les rappeurs patriotiques portent un message en phase avec le pouvoir et sa dénonciation des « élites libérales et gauchistes », son discours antieuropéen ou sa défense de la famille traditionnelle.

Le rap, un courant musical né comme le cri de douleur des minorités exclues, peut-il être de droite, voire nationaliste ? Un quart de siècle après son implantation en Pologne, certains représentants de cette culture, née dans les ghettos noirs américains, ont pris un tournant atypique. S’inspirant du message non conformiste et antisystème, ils ont adopté un discours imprégné de valeurs patriotiques aux penchants nationalistes et ultracatholiques, qui épouse celui des nationaux-conservateurs du PiS (Droit et justice) au pouvoir à Varsovie.

C’est ce phénomène spécifique que met en lumière l’ouvrage intitulé Le Rap au service de la nation. Le nationalisme et la culture populaire (Wydawnictwo Naukowe Scholar, 282 pages, 42 zlotys, non traduit), de Piotr Majewski, chercheur en sciences culturelles à l’Ecole de sciences sociales et humaines de Varsovie (SWPS).

Il souligne que la droitisation de certains courants du rap est un phénomène progressif depuis près d’une décennie, mais qu’il vit désormais son âge d’or sous les gouvernements du parti de Jaroslaw Kaczynski, dont les représentants n’hésitent pas à exploiter son potentiel de propagande culturelle.

La Pologne et ses immenses barres d’immeubles grises héritées du communiste a toujours été une terre fertile pour l’art de rue, le rap et le hip-hop. Quand, dans les années 1990, le rap était en plein essor aux Etats-Unis, il était aussi solidement implanté en Pologne. Le chaos de la transformation démocratique post-1989, la transition brutale vers l’économie de marché et ses conséquences sociales ont constitué un environnement propice à son développement. Les groupes de rap amateurs foisonnaient alors dans les immeubles décrépits de l’immense quartier populaire que constituait à l’époque la majeure partie du pays.

Idéaux patriotiques

Les jeunes rappeurs dénonçaient de manière virulente les profondes inégalités économiques et sociales engendrées par la transformation démocratique, le manque de perspectives pour les groupes issus des classes non privilégiées, la corruption massive des responsables politiques en collusion avec le monde des affaires, autour d’un processus de privatisation perçu comme un pillage de la propriété nationale. Ces critiques étaient déjà le fonds de commerce du parti du Jaroslaw Kaczynski. Le rap n’en restait pas moins un phénomène antipolitique.

Jusqu’en 2012 et la sortie de l’album de Tadeusz « Tadek » Polkowski, précurseur du rap patriotique. Niewygodna prawda (« Une vérité qui dérange » ) est considéré comme le premier opus du genre, à la gloire notamment de héros polonais controversés de la seconde guerre mondiale et ouvertement promus dans les milieux de la droite nationaliste.

De nombreux représentants du « gangsta rap », un courant qui promeut le mode de vie hors la loi et « dépravé » comme échappatoire à la misère sociale, ont procédé depuis à une reconversion radicale vers les idéaux patriotiques et catholiques fondamentalistes, souligne Piotr Majewski. « C’est peut-être un courant minoritaire par rapport au rap dit “mainstream”, souligne le chercheur, mais c’est un courant particulièrement visible, car il est désormais amplifié par les médias progouvernementaux et les médias publics contrôlés par le pouvoir. »

Les populistes du PiS voient dans ces rappeurs les représentants d’une nouvelle génération de patriotes « intellectuels », porte-voix du « vrai peuple » censé voter pour le parti au pouvoir. Il n’est pas rare de les voir invités à la promotion d’événement culturels d’institutions publiques, comme l’Institut de la mémoire nationale (IPN), qui véhiculent le récit historique officiel du pouvoir, critiqué par les historiens de renom. Ces rappeurs participent aussi régulièrement à des événements culturels locaux dans les communes dirigées par des membres du PiS.

Nostalgie et homophobie

Le fond du discours porte un message en phase avec la propagande du pouvoir : une dénonciation des « élites libérales et gauchistes » corrompues et vendues aux intérêts étrangers, un discours souverainiste antieuropéen, un fort accent sur l’approche historique imprégnée de martyrologie propre à la Pologne, et la glorification des héros du passé, même les plus controversés. Les territoires polonais « perdus » à l’issue de la seconde guerre mondiale, situés désormais en Ukraine et en Lituanie, font l’objet d’une nostalgie aux relents impériaux.

L’homophobie et la misogynie sont également une constante. « Dans le rap patriotique, le modèle de la famille traditionnelle, où la femme doit porter et élever de jeunes patriotes prêts à se battre, joue un rôle central, souligne Piotr Majewski. Un fort accent est aussi mis sur le contrôle de la sexualité des femmes. Chaque rappeur patriotique digne de ce nom doit avoir au moins un titre consacré au péché de l’avortement. »

D’où la collusion affichée de ce milieu avec des organisations ultracatholiques et certains courants de l’Eglise, promouvant un « catholicisme de combat » contre la sécularisation en provenance d’Europe occidentale. Certains rappeurs patriotiques s’affichent aussi avec des groupuscules d’extrême droite. Une dérive bien loin des idéaux portés par les précurseurs de cet art de rue, mais au fort potentiel d’endoctrinement : près de la moitié de la jeunesse polonaise déclare écouter du rap « exclusivement » polonais.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 04 Juin 2021, 09:56

Intéressant mais un peu réducteur (j'imagine que ça vient du Monde ou de Libe?) parce que l'homophobie ou la misogynie n'ont pas attendu les polonais pour se développer dans le rap. C'est même plutôt une généralité.

Pour le reste, ça s'adapte à la culture locale.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Deub » 04 Juin 2021, 10:00

Mouais, ca serait bien d'avoir les paroles en question parce que rappelons que pour certains, chocacao est raciste voire fachiste.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar rodolfo » 04 Juin 2021, 10:23



C'était en 2014, bon et en anglais ^^

Ca déprogresse quand même un peu en Pologne et globalement dans tous les Pays de l'Est qui,il faut le dire, n'ont pas forcément envie de la mondialisation de l'Europe de l'ouest.

Doit-on leur reprocher de ne pas vouloir vivre le même "rêve éveillé" que nous ?
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Dageek » 04 Juin 2021, 10:28

Parce que tu penses que c’est vraiment de ça qu il s’agit ?
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar pepito_banzaï » 04 Juin 2021, 10:39

En Pologne ils ont quand même embrassé à mort le capitalisme hardcore, en ouvrant grand la porte aux entreprises occidentales. Tu prends la route entre Stargard et Szczecin t'as l'impression d'être à Englos entre les Leroy Merlin, Carrefour, Casto...
La vie est une pute qui te veut pas que du bien.
Avatar de l’utilisateur

pepito_banzaï
 
Retour

Messagepar rodolfo » 04 Juin 2021, 10:52

Dageek a écrit:Parce que tu penses que c’est vraiment de ça qu il s’agit ?



Bien sûr que oui.

La Pologne est aussi un pays d'agriculture. Donc bon, les mentalités ne sont pas trop à l'ouverture de base.

Après, comme dit dans l'article de Nando, c'est pas l'Europe de l'Ouest qui les fait rêver. Regarde juste les polémiques sur les réfugiés au sein de l'UE.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 04 Juin 2021, 10:53

rodolfo a écrit:

C'était en 2014, bon et en anglais ^^

Ca déprogresse quand même un peu en Pologne et globalement dans tous les Pays de l'Est qui,il faut le dire, n'ont pas forcément envie de la mondialisation de l'Europe de l'ouest.

Doit-on leur reprocher de ne pas vouloir vivre le même "rêve éveillé" que nous ?


Y'a des sacrées bonnasses dans ce clip
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 04 Juin 2021, 10:54

pepito_banzaï a écrit:En Pologne ils ont quand même embrassé à mort le capitalisme hardcore, en ouvrant grand la porte aux entreprises occidentales. Tu prends la route entre Stargard et Szczecin t'as l'impression d'être à Englos entre les Leroy Merlin, Carrefour, Casto...



Un peu comme en Chine ?

ILs sont à fond derrière les ricains surtout, mais plutôt l'Amérique de Trump.

Enfin, à fond, il ne faut pas en faire une généralité non plus. Dans les grandes métropoles, c'est beaucoup plus ouvert, mais ça ne va pas voter.

PS : Szczecin, très belle ville :)
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 04 Juin 2021, 11:07

Alors que tu fais la route entre Henin-Baumont et Lens, t'as l'impression d'être dans la Pologne des 80's.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar rodolfo » 04 Juin 2021, 11:36

laurentlille1 a écrit:Alors que tu fais la route entre Henin-Baumont et Lens, t'as l'impression d'être dans la Pologne des 80's.



:)
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar pepito_banzaï » 04 Juin 2021, 12:57

rodolfo a écrit:
pepito_banzaï a écrit:En Pologne ils ont quand même embrassé à mort le capitalisme hardcore, en ouvrant grand la porte aux entreprises occidentales. Tu prends la route entre Stargard et Szczecin t'as l'impression d'être à Englos entre les Leroy Merlin, Carrefour, Casto...



Un peu comme en Chine ?

ILs sont à fond derrière les ricains surtout, mais plutôt l'Amérique de Trump.

Enfin, à fond, il ne faut pas en faire une généralité non plus. Dans les grandes métropoles, c'est beaucoup plus ouvert, mais ça ne va pas voter.

PS : Szczecin, très belle ville :)


Clairement le pays est coupé en 2 entre d'un côté la majorité des grandes villes, moins religieuses, avec des idées progressistes et une ouverture d'esprit niveau mœurs et de l'autre côté les campagnes ou certaines autres villes où c'est tout le contraire.

Quand tu dis que ça déprogresse un peu, ça me parait un euphémisme quand t'as un gvt qui musèle les médias, la justice, tape sur les droits des femmes, parle d'"idéologie homosexuelle" et ne lève pas le petit doigt quand des villes se déclarent LGBT free zones.

La Pologne reste un beau pays malgré tout.

Ma copine est dégoutée de ce qui arrive à son pays, sa meilleure amie est partie en Allemagne. Heureusement la plupart de ses amis vivent dans des villes progressistes (Gdansk, Wroclaw...)
La vie est une pute qui te veut pas que du bien.
Avatar de l’utilisateur

pepito_banzaï
 
Retour

Messagepar fernando » 13 Août 2021, 14:04

La Pologne en danger d’isolement

L’adoption par la Diète polonaise, dans des conditions de légalité douteuses, d’une loi sur l’audiovisuel sont préoccupants pour les citoyens polonais et éloigne le pays des pratiques de l’UE et des Etats-Unis.


Editorial du « Monde ». Dans la dérive qui l’éloigne des pratiques démocratiques et du respect de l’Etat de droit, le régime polonais, dirigé par le parti de droite nationaliste Droit et justice (PiS), a franchi une nouvelle étape inquiétante, mercredi 11 août, avec l’adoption par la Diète polonaise, dans des conditions de légalité douteuses, d’une loi sur l’audiovisuel disposant que les médias du pays ne peuvent être détenus à plus de 49 % par des entités non européennes.

En pratique, le texte n’affecte qu’une chaîne, très populaire en Pologne, du groupe américain Discovery, et qui ne ménage pas ses critiques à l’égard du gouvernement du premier ministre, Mateusz Morawiecki, et donne la parole aux opposants boycottés par les médias publics.

Le passage en force de cette loi a donné lieu à une bataille parlementaire et à une rébellion de l’opposition au lendemain du limogeage par le premier ministre de son adjoint, membre d’un petit parti hostile au texte, marquant l’éclatement de la coalition qui gouverne la Pologne. Ce nouveau tour de vis du régime polonais place une nouvelle fois Varsovie en porte-à-faux avec les principes de l’Union européenne (UE).

La Commission de l’UE a dénoncé « un signal préoccupant pour la liberté d’informer et le pluralisme médiatique ». Fait nouveau, il accroît également les tensions avec l’allié américain, qui, par la voix de son secrétaire d’Etat, Antony Blinken, a exprimé sa « profonde préoccupation ».

Entorses aux principes démocratiques

Cette nouvelle dégradation confirme la double stratégie du gouvernement polonais visant à mettre au pas les deux contre-pouvoirs que sont la justice et les médias. Le PiS, au pouvoir depuis 2015, après avoir neutralisé le Tribunal constitutionnel, a tenté de purger la Cour suprême et a introduit une procédure permettant de sanctionner les juges pour le contenu de leurs décisions.

En parallèle, il a transformé les médias publics en instruments de propagande, fait racheter les journaux régionaux par une société pétrolière d’Etat contrôlée par des affidés du parti et arrosé les médias qui lui sont favorables de publicités d’Etat.

La Commission européenne avait donné à Varsovie jusqu’au 16 août, sous peine de sanctions financières, pour s’engager à respecter des décisions de la Cour de justice de l’UE, lui enjoignant de renoncer aux nouvelles procédures disciplinaires visant les juges. Le président du PiS et homme fort du pays, Jaroslaw Kaczynski, avait semblé reculer. La bataille qu’il a menée pour l’adoption de la loi sur les médias montre qu’il n’en est rien.

Face à ces entorses croissantes aux principes démocratiques, l’impuissance de l’UE apparaît manifeste. Adopté en décembre, le mécanisme de sanction conditionnant l’attribution des fonds du plan de relance européen n’intègre malheureusement pas explicitement le pluralisme des médias à l’Etat de droit, dont il constitue pourtant une manifestation essentielle.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Manœuvres politiques en Pologne autour du plan de relance européen

L’isolement croissant de la Pologne et sa dérive, qu’accroît le départ de la branche la plus modérée de la coalition du gouvernement, sont préoccupants d’abord pour les citoyens polonais. Mais ils le sont aussi pour l’UE et, désormais, pour les Etats-Unis, directement visés par le texte adopté mercredi.

Européens et Américains doivent utiliser tous les moyens de pression en leur possession, comme le versement des fonds du plan de relance et l’implantation des forces de l’OTAN, pour amener le gouvernement de la Pologne à respecter le socle des valeurs des démocraties, sous peine d’une marginalisation accrue du pays vis-à-vis de ses propres alliés.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 14 Août 2021, 08:12

Ils veulent aussi re-introduire les cours de couture pour les petites filles à l’école….

Et obligatoire pour les filles ^^
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar SAV » 14 Août 2021, 10:05

Dans l’absolu qu’ils fassent ce qu’ils veulent, ils sont souverains.
Après de tels opinions ouvertement racistes, homophobes et rétrogrades font tache au sein de l’UE et les pays occidentaux ont raison de protester, ils sont dans leur rôle.
Vivement le Polxit.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar krouw2 » 14 Août 2021, 13:05

ils ont toujours pu compter sur l' Europe en cas d'invasion en plus, que des ingrats
Hanouna 2027
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar rodolfo » 15 Août 2021, 13:38

Par rapport à la tv polonaise, surprenant que l’article ne mentionne pas TVN qui est dans le collimateur du gvt polonais.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar krouw2 » 16 Août 2021, 13:46

Hanouna 2027
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar SAV » 16 Août 2021, 19:01

rodolfo a écrit:Par rapport à la tv polonaise, surprenant que l’article ne mentionne pas TVN qui est dans le collimateur du gvt polonais.

C'est con c'était bien TVN
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar Der » 12 Oct 2021, 12:01

Image
On se fait des bisous et on s'encule.
Avatar de l’utilisateur

Der
 
Retour

Messagepar gblosc » 12 Oct 2021, 12:11

Polak ou pas, jlasak !
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar krouw2 » 12 Oct 2021, 14:28

c'est une polsak certainement
Hanouna 2027
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar fernando » 15 Nov 2022, 23:17

Un missile russe aurait tué 2 personnes sur le sol polonais, ouch...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar gblosc » 15 Nov 2022, 23:32

C'est assurément le tracteur qui a provoqué, arme de destruction massive
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar krouw2 » 15 Nov 2022, 23:36

Envoyons Daladier et Chamberlain négocier c'est forcément du bluff
Hanouna 2027
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar fernando » 15 Nov 2022, 23:39

Poutine qui provoque l'OTAN pour voir si ça va déclencher un duel inoffensif...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 16 Nov 2022, 00:15

à mon avis il va y avoir des vrais balles et ça va chauffer pour son cul
Hanouna 2027
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar rodolfo » 16 Nov 2022, 08:58

A priori ce serait les éclats d’un contre missile Ukrainien qui aurait atterri dans la gueule des paysans….

Un peu comme le médecin Lillois, quand ton heure a sonné….
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : bhnsedcvb657, krouw2 et 8 invité(s)