Droits TV

Messagepar Giallo » 10 Déc 2020, 09:41

Amazon intéressé par les droits du foot français? "Ce genre de chose ne peut pas s'annoncer sur un plateau de télévision", "je ne peux pas commenter cette question" - Frédéric Duval, Directeur Général @AmazonFrance
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Déc 2020, 09:04

Ligue 1 : « Mediapro a été machiavélique »… Bientôt le clap de fin entre la LFP et le groupe sino-espagnol ?

FOOTBALL La conciliation menée entre la LFP et Mediapro prendra fin le 18 décembre et on se dirige vraisemblablement vers la fin de l’aventure française pour le groupe sino-espagnol


• La conciliation menée par Marc Sénéchal, nommé par le tribunal de commerce de Nanterre, serait sur le point de porter ses fruits.
• Sauf retournement de situation de dernières minutes, la LFP devrait acter une rupture de contrat avec Mediapro avant la fin du mois de décembre.
• Une fois ses droits TV récupérés, celle-ci pourrait alors les revendre en partie à Canal +, qui se tient prêt à faire une offre.


La LFP et avec elle tout le foot français ne sont pas encore sortis des ronces, mais au moins les choses se précisent. Empêtrée dans une affaire impossible après la décision de Mediapro, le principal diffuseur du championnat de France, de ne pas payer ses deux premières tranches de droits TV (172,3 millions en octobre et 152,2 millions en décembre) qu’il doit à la Ligue, celle-ci aimerait vite trouver une issue de secours. Il en va ni plus ni moins de la survie de bon nombre de clubs professionnels dans l’Hexagone. C’est en ce sens que les résultats du conseil d’administration de la LFP qui s’est tenu mercredi matin étaient très attendus.

Invité à venir faire un point sur la conciliation qu’il mène avec Mediapro depuis plusieurs semaines maintenant, Marc Sénéchal, le conciliateur nommé par le tribunal de commerce de Nanterre, a affirmé devant les membres du CA de la LFP que les négociations touchaient à leur fin. En effet, selon les dernières indiscrétions de nos confrères de L’Equipe, celui-ci aurait informé l’instance que ce mauvais feuilleton ne pouvait désormais plus avoir que deux issues : soit la LFP accepte les conditions qu’il a négocié avec Mediapro, à savoir un abandon du contrat liant les deux parties, contre la garantie pour le groupe sino-espagnol de ne pas être poursuivi en justice, soit le clash synonyme à la fois de faillite de Mediapro et d’une intense bagarre juridique qui pourrait durer des plombes.
La conciliation devrait porter ses fruits

« La position de Mediapro semble avoir évolué, note Pierre Maes, auteur du livre Le business des droits TV du foot. Au départ, ils expliquaient qu’ils n’avaient pas l’intention de se retirer, qu’ils souhaitaient juste renégocier les droits à la baisse. On peut donc dire qu’on avance… Un peu. On a compris aujourd’hui qu’il ne s’agissait en fait que d’un défaut de paiement. Et aujourd’hui la seule volonté de la LFP, c’est de se débarrasser de Mediapro et de récupérer ses droits. » Ce serait effectivement une bonne chose.

Mais quid des 324,5 millions d’euros non perçus pour la diffusion par Téléfoot des matchs de L1 et de L2 depuis le début de la saison ?L’Equipe avance que Vincent Labrune, le nouveau président de la LFP, qui ne serait pas loin d’opter pour la première solution (accepter la conciliation avec Mediapro), songerait tout de même à réclamer des indemnités à Jaume Roures et Mediapro. Un moindre mal pour Pierre Maes, qui s’étrangle en repensant à la stratégie du groupe télévisuel ces dernières semaines.

« Une indemnité ? Ça serait la moindre des choses, oui. Parce qu’il ne faut pas oublier dans tout ça que Mediapro a été machiavélique dans ce processus : ils ont utilisé une procédure [la conciliation via le tribunal de commerce de Nanterre] qui est là à l’origine pour sauver les boîtes en difficultés de la faillite, procédure qui a été renforcée avec le Covid-19, et Mediapro a profité de ça pour diffuser deux mois de Ligue 1 sans payer ! Ils ont abusé des droits que lui donnait cette procédure. Je serais la Ligue, j’examinerais en profondeur tous les moyens que j’ai pour taper dedans. »

Canal+ attend le top départ

Ce n’est pas l’option envisagée à en croire les derniers bruits de couloirs après l’AG de mercredi. Et Canal dans tout ça ? Car si la LFP en vient à casser son contrat avec Mediapro, li va bien falloir que quelqu’un récupère le bébé. Pour le moment, la maison mère historique du foot français se tapit dans l’ombre, bien décidée à ne rien proposer tant que la LFP n’aura pas récupéré ses droits. Une posture on ne peut plus légitime selon l’expert des droits TV.

« Pour le moment il n’y a rien à acheter puisque les droits appartiennent toujours à Mediapro. Ils sont déjà bien gentils de se tenir prêt à reprendre le flambeau. » Pas au même coût, évidemment. Selon L’Equipe, Canal + pourrait mettre sur la table 590 millions d’euros (plus 100 millions de bonus liés à une hausse éventuelle de son nombre d’abonnements). « Ils sont en position de force et ne vont pas laisser passer l’occasion de corriger le marché et de le ramener à quelque chose de plus en adéquation avec la réalité du produit télévisuel qu’est le foot français », ajoute Maes.
Une forte baisse des droits TV à prévoir

C’est d’ailleurs peu ou prou ce qu’a annoncé Gérald Brice-Viret, le directeur des antennes et des programmes de Canal+, mercredi sur Europe 1 : « C’est fou cette histoire. Ils [Mediapro] vont nous mettre à terre la Ligue 1 alors que nous, on l’a magnifiée pendant plus de 30 ans. En tout cas Maxime Saada et tout le groupe Canal+, on sera là pour les aider, pour dialoguer avec eux mais il ne faut pas que les prix soient hors sol. » Vu le contexte quasi apocalyptique dans lequel s’est lui-même mis le monde du foot français, celui-ci n’est plus en position de négocier quoi que ce soit.

« Quand on signe un partenariat comme celui-ci, on s’engage, et donc les torts sont partagés », confirme Le député LREM des Alpes-Maritimes, Cédric Roussel, membre du groupe d’études sur « l’Economie du Sport » de l’Assemblée nationale qui a auditionné une bonne partie des acteurs de ce deal en mousse. « D’un point de vue du contrôle financier et du contrôle du modèle économique proposé par Mediapro, là il y a eu beaucoup trop de légèreté de la part des décideurs du foot français, souffle-t-il. C’est tout un état d’esprit qui est à revoir dans la manière dont ont été menées les négociations. » D’ici la fin de la conciliation, dont la date butoir a été fixée mercredi au 18 décembre, Mediapro et sa chaîne Téléfoot vont continuer de diffuser les matchs de Ligue 1, notamment le PSG-Lyon de dimanche. Son baroud d’honneur ? Ça y ressemble de plus en plus.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Déc 2020, 10:48

La fin d'une belle aventure. Un grand bravo à la Ligue.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dageek » 11 Déc 2020, 10:53

Image
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Déc 2020, 10:59

tweet d'une journaliste de téléfoot, ça sent la fin :

"Ça sonne comme la fin de ma belle aventure...

Merci à @telefoot_chaine
pour la confiance et à toute l’équipe.

Si des médias recherchent une journaliste sportive, je suis disponible et mes DM sont ouverts. Merci du partage !"
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Dageek » 11 Déc 2020, 11:05

Photo de sa reutch, ça peut aider à trouver une place
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar SAV » 11 Déc 2020, 11:18

Et Canal qui va récupérer le produit à moitié prix, sans forcer.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Déc 2020, 11:50

réunion d'urgence à la LFP ce matin
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Déc 2020, 12:17

INFO L'ÉQUIPE - Le feuilleton Mediapro-LFP concernant les droits TV touche à sa fin. Les deux parties ont trouvé un accord et la chaîne Téléfoot va s'arrêter.
A.H. et E.M. mis à jour le 11 décembre 2020 à 11h11


Une réunion se tient ce vendredi matin dans les locaux de la chaîne Téléfoot depuis 10h15. Elle a été convoquée à la hâte. Selon nos informations, Julien Bergeaud, le directeur général, a annoncé qu'un accord avait été trouvé avec la Ligue de football professionnel (LFP) et que la chaîne allait s'arrêter, sans donner encore de dates précises. On se dirige donc vers l'épilogue d'un dossier débuté en septembre, quand Mediapro avait refusé de payer l'échéance du mois d'octobre (172,3 M€) - elle n'a pas non plus versé celle de décembre (152,5 M€).

La Ligue pourrait récupérer les droits mais pas l'argent

Marc Sénéchal, le conciliateur nommé par le Tribunal de commerce de Nanterre afin de dénouer ce conflit, est donc parvenu à rapprocher la Ligue et le diffuseur sino-espagnol qui avait acquis les principaux matches de L1 et de L2 (pour la période 2020-2024) contre 830 M€ annuels. La date du 18 décembre, soit dans une semaine, avait été avancée comme deadline à cette procédure.

En parallèle, se tient au même moment un conseil d'administration de la LFP. Des négociations se sont déroulées jusque tard la nuit dernière. Reste à connaître le calendrier définitif de cette sortie de crise.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Dageek » 11 Déc 2020, 12:44

RIP telefoot (2020-2020) peti angel parti tro tot
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar rodolfo » 11 Déc 2020, 14:43

Ce serait bien qu'Amazon vienne emmerder C+ dans l'histoire.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Déc 2020, 14:44

Droits de diffusion des matchs de Ligue 1 : Mediapro et la LFP trouvent un accord de sortie de crise

Cet accord, qui doit encore être validé par le tribunal de Nanterre, prévoit que la Ligue de football professionnel récupère les droits de diffusion du championnat de France.


Une étape de taille a été franchie dans la nuit entre Mediapro et la Ligue de football professionnel (LFP). Vendredi 11 décembre, après deux mois de conflit sur les droits télévisés du championnat de France, les deux parties ont fini par trouver un accord qui prévoit la sortie du groupe espagnol. Celui-ci a lancé il y a quatre mois à peine la nouvelle chaîne de télévision payante consacrée au football, Téléfoot.


L’histoire n’est toutefois pas terminée. Pour entrer en vigueur, cet accord de sortie doit encore être validé par le tribunal de Nanterre, Mediapro s’étant en effet mis sous la protection d’une conciliation judiciaire pour faire face à ses difficultés financières. Une décision définitive est attendue entre le 18 et 21 décembre, selon nos informations. Dans cette hypothèse, la LFP pourra récupérer les droits de diffusion du championnat de France de football. Les responsables de Téléfoot ont visiblement pris les devants en convoquant les salariés pour leur annoncer la fin de l’aventure, comme l’a révélé L’Equipe dans la matinée.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Football et droits télé : « L’affaire Mediapro est due à la cupidité des clubs professionnels »

Cent millions d’euros sur la table

Mediapro, qui avait racheté en 2018 la diffusion des droits du championnat de football français de Ligue 1 et de Ligue 2 pour 820 millions d’euros, demandait l’abandon des recours juridiques à son égard de la part de la LFP, mais également des quatre opérateurs télécoms, Orange, Bouygues Telecom, Free et SFR, qui le distribuent à travers leur box. Le groupe audiovisuel catalan fondé par Jaume Roures, qui a déjà deux factures en souffrance d’un montant de 320 millions d’euros, va laisser une ardoise de taille aux clubs de football. Mais alors qu’il ne proposait pas du tout d’argent à la LFP, son président, Vincent Labrune, selon nos informations, a réussi à lui arracher un montant qui pourrait atteindre 100 millions d’euros pour solde de tout compte.

C’est cette somme qui va permettre à la LFP de payer les clubs, qui attendaient leur prochain chèque pour le 18 décembre. La Ligue avait négocié avec la banque, qui l’a aidée à payer les clubs en octobre, une ligne de crédit lui permettant de tenir jusqu’en décembre. Mais après avoir contracté un prêt garanti par l’Etat de 220 millions d’euros, et un premier prêt de 140 millions d’euros, Vincent Labrune n’avait pas envie d’alourdir un peu plus le fardeau financier de la LFP et de recourir à la ligne de crédit mise à disposition par la banque. Une fois l’étape de Nanterre franchie, la LFP devra trouver un nouveau diffuseur pour le championnat français. Pour le moment, Canal+ a fermé les écoutilles, au motif officiel qu’il attendait la résolution du conflit avec Mediapro.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Déc 2020, 14:44

Qui était à la tête de la Ligue au moment de cette décision mortifère?
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Déc 2020, 14:51

ChevalierBlanc a écrit:J'ai eu l'idée géniale de m'abonner pour un an à Téléfoot à la formule Netflix inclus pour 29,90 euros/mois. Je suis un putain de visionnaire...


up pour le génie visionnaire de Prince PD
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 11 Déc 2020, 14:52

J'espère qu'il a pris avec l'option "paiement de la totalité en avance" pour gagner 10€. ^^
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Xylophène » 11 Déc 2020, 15:16

fernando a écrit:Qui était à la tête de la Ligue au moment de cette décision mortifère?


Il me semble que c'était Quillot qui s'en était occupé. Il a décampé avant que ça tourne au vinaigre avec un bon gros chèque.

A l'image de l'élite française...qui n'assume jamais les conséquences de son incompétence.
"Voulez-vous ne pas vous tromper ? Tenez pour fausses toutes les idées chères à votre temps."

Gustave Flaubert
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Déc 2020, 15:19

Xylophène a écrit:
fernando a écrit:Qui était à la tête de la Ligue au moment de cette décision mortifère?


Il me semble que c'était Quillot qui s'en était occupé. Il a décampé avant que ça tourne au vinaigre avec un bon gros chèque.

A l'image de l'élite française...qui n'assume jamais les conséquences de son incompétence.


Ah ouais quand même

Le directeur général exécutif de l’instance était en poste depuis 2016. Il devrait toucher jusqu’à 1,59 million d’euros en raison de la rupture de son mandat.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-joli-cheque-que-percevra-didier-quillot-debarque-de-la-ligue-de-football-professionnel-1380909

Il méritait bien ça pour avoir mis dans la merde tout le football pro.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Déc 2020, 15:20

fernando a écrit:Qui était à la tête de la Ligue au moment de cette décision mortifère?


Nathalie Boy de la Tour

Selon les informations de L'Équipe, la présidente, Nathalie Boy de la Tour, a reçu l'équivalent de cinq mois de salaires, soit environ 130.000 euros pour la vente de ces droits télé



Et aussi Didier Quillot :

Didier Quillot, va également recevoir l'équivalent d'un an de rémunération. Il devrait donc percevoir deux versements, un en 2019 et l'autre en 2020 pour un montant total avoisinant les 500.000 euros.

Alors que la crise de la Covid-19 bat son plein, il décide d'arrêter les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 et de mettre fin à la saison 2019-2020, malgré des décisions contraires dans tous les autres pays européens. Il est évincé de ses fonctions le 10 septembre 2020 à la suite de l'élection de Vincent Labrune à la présidence de la LFP : il part avec un chèque de 1,59 millions d'euros. Au cours de ses 4 ans à la direction générale exécutive, il aura donc perçu au total près de 4 millions d'euros.


Image
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Déc 2020, 15:21

Ainsi, il pourrait toucher 1,49 million d’euros, puisque sur la dernière année de son mandat il a perçu 500.000 euros de salaire et près de 250.000 euros de bonus. Ce dernier lui a été versé en raison de la réussite de l’appel d’offres sur les droits de diffusion du football professionnel sur la période 2020-2024.


ah ah ah
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 11 Déc 2020, 15:24

Image

bonus :

Image
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 11 Déc 2020, 15:34

Entreprise fiable et espagnole dans la même phrase, ya personne à qui ça a mis la puce à l'oreille?

La seule chose bien que nous a apporté ce pays, c'est manu.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar bijams » 11 Déc 2020, 15:38

:)

Hé bé.
C'est comique comme situation. Et on vient faire chier les clubs pour une gestion vertueuse ou une garantie de solvabilité...
C'est beau.
Avatar de l’utilisateur

bijams
 
Retour

Messagepar manulosc » 11 Déc 2020, 15:40

J ai rien n avoir avec l Espagne moi
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar bijams » 11 Déc 2020, 15:41

Peut-être avec les Sino alors ?
Avatar de l’utilisateur

bijams
 
Retour

Messagepar manulosc » 11 Déc 2020, 15:58

Non plus
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 11 Déc 2020, 16:23

Tu es pourtant originaire de la péninsule ibérique manu.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar manulosc » 11 Déc 2020, 16:32

C est pas faux
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar gblosc » 11 Déc 2020, 16:51

RIP Marc Ingla
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar gblosc » 11 Déc 2020, 16:52

Que c'est beau ...


DROITS TV: MARC INGLA, LE DIRIGEANT LILLOIS QUI VALAIT UN MILLIARD
22/06/2018 à 11h14

Le directeur général de Lille, Marc Ingla, a joué un rôle capital dans les négociations entre la LFP et Médiapro sur les droits TV pour la Ligue 1 pour la période 2020-2024. Des droits qui rapporteront plus d’un milliard d’euros à la Ligue.
Le 29 mai dernier la Ligue de Football Professionnelle annonçait avoir gagné son pari : dépasser le milliard d’euros annuels de droits TV pour la Ligue 1. Tout cela grâce à un groupe audiovisuel espagnol méconnu en France : Mediapro. Derrière cet accord commercial sans précédent dans l’hexagone, le directeur général de Lille, Marc Ingla a joué un rôle capital.

Devant tous les représentants de l’Assemblée Générale de la LFP, le 8 juin dernier, le directeur général de la Ligue, Didier Quillot remerciait le dirigeant du Losc pour son aide active dans le dossier des droits TV. Il faut dire que c’est le dirigeant catalan qui a été au cœur des contacts entre Jaume Roures, le patron de la société espagnole dont il est proche, et la Ligue.

C’est au cours d’un déjeuner qui remonte à plus de 18 mois que le directeur général du Losc parle pour la première fois du groupe basé à Barcelone à la présidente Nathalie Boy de la Tour. Il sait que Mediapro peut être intéressé par la Ligue 1 et propose d’organiser une première rencontre entre les deux parties. Marc Ingla se veut rassurant sur le sérieux de l’entreprise avec laquelle il a déjà collaboré, notamment en leur vendant les droits TV du FC Barcelone quand il en était le vice-président.

Il facilite les discussions
En 18 mois, les rendez-vous se succèdent entre les dirigeants de Mediapro et ceux de la Ligue de Football Professionnelle. Ingla n’est jamais loin. En coulisse, il vante les mérites de la Ligue 1 auprès de Roures, et il fait de même au sujet de Mediapro auprès de Didier Quillot et Nathalie Boy de la Tour. Il met continuellement de l’huile dans les rouages pour faciliter les discussions. Et très vite, la Ligue comprend que le groupe audiovisuel est prêt à mettre le paquet. D’autant plus au moment où il est en passe de perdre sur le terrain juridique ceux de la Série A italienne.

En découvrant les offres des différents diffuseurs le 29 mai dernier, le directeur général de la Ligue n’a donc pas vraiment été surpris. Même si l’incertitude existe toujours jusqu’au dernier moment, il se doutait qu’il allait gagner son pari de dépasser le milliard d’euros annuel pour la L1, grâce à Mediapro qui va désormais devoir créer une chaine de sport en France. Car c’est bien l’objectif premier du groupe qui n’a pour le moment pas l’intention de revendre les lots acquis à d’autres diffuseurs.
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 11 Déc 2020, 16:55

et ?
I used to be a fan. Now I'm an air conditioner
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)

cron