Droits TV

Messagepar Giallo » 11 Déc 2019, 07:56

ce qu'il faut noter c'est que l'éclatement des diffuseurs n'a pas lieu dans tous les pays, en Italie par exemple, on peut tout voir avec la Sky et pas juste le foot, en Allemagne aussi je crois qu'il se vend un pack de chaînes avec tout et en plus de ça le prix est assez bas.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar despe » 12 Déc 2019, 12:24

Abo SFR à 26€ par mois dedans j'ai rmc sport et bein (en plus d'OCS et de la fibre) abo canal à 27€/mois (films, séries, rugby, F1 et un peu de foot)

seule raison de l'iptv serait d'avoir un abo fibre sans tv à moins de 20€ par mois et pouvoir recevoir les chaines anglaises pour esquiver les commentateurs françiais de merde.
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar Giallo » 12 Déc 2019, 12:47

rmc n'aura plus la c1 à partir de 2021, la premier league est déjà sur Canal également

l'option bein sera sûrement à rajouter à canal si tu veux suivre la C1
mediapro sera à rajouter si tu veux suivre la L1

donc si tu veux suivre la L1 + la ligue des champions tu devras t'abonner à Bein (on ne connait pas encore la tarification pour les abonnés Canal, si c'est pareil que maintenant il faudra compter 19€) + Mediapro (25€ d'après ce qu'ils ont dit)

donc 3 abonnements pour suivre juste ces deux compétitions, du coup moi l'iptv je commence à y trouver un intérêt quand même.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar gblosc » 12 Déc 2019, 15:07

Bientôt, ça coûtera moins cher de s'abonner à tous les stades qu'avoir des abo TV pour voir l'ensemble des compétitions ...
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Giallo » 13 Déc 2019, 22:25

Canal annonce vouloir créer une chaîne pour le top 14 et une chaine pour la premier league... ça sent l'augmentation de tarif...
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 18 Déc 2019, 09:37

ça se complique encore :

D'après les informations de L'Equipe, Médiapro a acheté le lot 2, qui comprend les matchs de la Ligue Europa, hors premiers choix (qui sont du côté de Canal++), et les rencontres de la Ligue Europa Conférence, nouvelle compétition de l'UEFA. La Ligue des Champions, elle, sera du côté de Canal+ et BeIN Sports entre 2021 et 2024. -
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Déc 2019, 10:11

Giallo a écrit: les rencontres de la Ligue Europa Conférence, nouvelle compétition de l'UEFA.


Qu'est-ce que c'est que cette merde qu'ils nous ont pondu encore?
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 18 Déc 2019, 10:21

gblosc a écrit:Bientôt, ça coûtera moins cher de s'abonner à tous les stades qu'avoir des abo TV pour voir l'ensemble des compétitions ...



C'est d'ailleurs pour ça que j'ai chosi l'abonnement L1 à Lille.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Giallo » 18 Déc 2019, 10:34

fernando a écrit:
Giallo a écrit: les rencontres de la Ligue Europa Conférence, nouvelle compétition de l'UEFA.


Qu'est-ce que c'est que cette merde qu'ils nous ont pondu encore?


c'est ta nouvelle compétition de coeur !

à toi les Trabzonspor - Žalgiris Vilnius et les Steaua Bucarest - AEK Athènes le jeudi soir sur Mediapro

32 participants et des matchs le jeudi soir

On ne sait pas encore tout du format de cette nouvelle compétition. Mais l’UEFA lève peu à peu le voile sur ses principales caractéristiques. Elle regroupera 32 équipes, comme la Ligue des Champions et comme bientôt la Ligue Europa, dont le nombre de participants va passer de 48 à 32 en 2021. 176 équipes seront sur la ligne de départ. Avec, comme chez ses grandes sœurs, trois tours préliminaires, un tour de barrage et enfin une phase de groupes (huit poules de quatre). Les matchs auront lieu le jeudi soir, avec une première salve à 18h45, et une deuxième à 21h00.

Après la phase de groupes, les premiers de chaque poule seront qualifiés pour les 8emes de finale. Les deuxièmes, eux, devront affronter les troisièmes des poules de Ligue Europa lors de barrages. Ce qui permettra de réduire le plateau final à seize participants. Le grand vainqueur sera directement qualifié pour l’édition suivante de la Ligue Europa. Une promotion semblable à celle qu’on retrouve actuellement entre la C3 et la C1. A titre d’exemple, cette saison, Chelsea participe à la Ligue des Champions grâce à sa victoire en Ligue Europa en 2018-19.

Seulement un club français sera qualifié

Dans le détail, qui participera à l’UEFA Europa Conference League ? Essentiellement des clubs issus des associations européennes les plus mal classées. Mais pas seulement. Ainsi, les associations classées de 1 à 5 au coefficient UEFA (Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne et France) enverront un représentant directement en barrage. Pour la France, il était prévu que ce soit le vainqueur de la Coupe de la Ligue qui bénéficie de ce billet. Avec la suppression de la deuxième coupe nationale, c’est le 5eme de Ligue 1 qui devrait récupérer le ticket. Ceux qui seront les plus représentés dans cette troisième Coupe d’Europe sont les pays dont le championnat se situe entre la 16eme et la 51eme place au coefficient UEFA. Ils bénéficieront de trois billets. On peut, entre autres, citer la Serbie, la Suisse, l’Irlande ou Malte. De quoi se faire une petite idée du niveau.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Déc 2019, 12:18

Une sorte de revival Intertoto.

Avec ce système de qualification du vainqueur pour la coupe "supérieure" la saison suivante, les coupes d'europe commencent à ressembler à la ligue des nations (belle compét en bois au passage) et ses différentes divisions.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 18 Déc 2019, 12:29

le seul avantage c'est que ça va peut être redorer le blason de l'Europa League, mais c'est vraiment le seul.

Sinon tous ces dispositifs ne font que tendre vers l'irrémédiable (hélas) : une ligue fermée
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 12 Fév 2020, 14:13

En décembre dernier, Canal+ et beIN Sports annonçaient des discussions exclusives en vue d'une distribution exclusive de beIN par le groupe Canal. L'accord englobait aussi la revente de deux matches de Ligue 1 à la chaîne cryptée pour la période 2020-2024. Le partenariat a été officialisé ce mercredi.

Personne n'en doutait mais c'est désormais officiel. Ce mercredi matin, Canal+ et beIN Sports ont annoncé par communiqué la finalisation de leur partenariat de distribution exclusive et de sous-licence. En décembre dernier, les deux groupes avaient annoncé des discussions exclusives. Une précaution d'usage avant de présenter le projet aux instances représentatives du personnel de beIN Sports France.

Dès l'été prochain, Canal+ proposera ainsi dans ses offres l'ensemble « des chaînes de sport premium de beIN Sports », indique le communiqué. Par ailleurs, Canal+ négociera la distribution de beIN sur toutes les plateformes et auprès de l'ensemble des opérateurs en France. On peut néanmoins penser que la chaîne cryptée privilégiera logiquement la mise en valeur de beIN dans ses offres d'abonnement. L'accord exclusif de distribution est valable pour une période de 5 ans renouvelable.

L'accord sur la Ligue 1 inclus dans le partenariat
De plus, beIN Sports a sous-licencié à Canal+ ses droits de la Ligue 1 pour la période 2020-2024 à prix coûtant, soit 330 millions d'euros par saison. La chaîne cryptée pourra ainsi diffuser dès la saison prochaine deux matches par journée de Championnat (le samedi à 21h00 et le dimanche à 17h00), dont 28 des 38 meilleures affiches de L1 de chaque saison, hors top 10 détenu par Mediapro qui proposera de son côté huit matches par journée. Pour rappel, Canal+ était reparti bredouille de l'appel d'offres des droits de la L1 organisé en mai 2018. Depuis, son président Maxime Saada répétait à l'envi que « le match n'était pas fini ». La finalisation de cet accord lui donne raison, même si l'offre Ligue 1 ne sera plus aussi puissante que ces dernières saisons.

À noter que beIN Sports continuera de commercialiser directement son application OTT (numérique) beIN Sports Connect pendant la durée de ce partenariat.

« Le marché français des chaînes sportives payantes est en train de connaître des changements radicaux, conséquences de l'arrivée de nouveaux acteurs, déclare Yousef Al-Obaidly, président de beIN Sports France. Les diffuseurs de contenu premium, ayant acquis des droits à un prix raisonné - établis sur la base de business plans rationnels - continueront à se développer avec succès. C'est précisément ce que fait beIN Sports, notamment en scellant ce partenariat avec Canal +. Ce partenariat est une étape majeure de nos ambitieux plans de croissance à long terme en France. »
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 02 Juin 2020, 11:02

la blague à 25 balles par mois continue :

Mediapro s'associe à TF1 pour créer sa chaîne "Téléfoot" en France

Oh l'étincelle, oh la foudre.

Alors que Mediapro avait acquis, il y a quelques mois, les droits TV pour la diffusion de la Ligue 1 et la Ligue 2 jusqu'en 2024, le groupe espagnol ne disposait pas encore de chaîne officielle sur le réseau français. Ce sera prochainement chose faite. La société va en effet s'associer avec le groupe TF1 pour créer la chaîne "Téléfoot", du même nom que la célèbre et historique émission de la Une. Ce partenariat renouvelable a été signé pour une durée de quatre ans.

Taclé par Roures, Al-Khelaïfi trouve la proposition de Mediapro rassurante

« La chaîne Téléfoot proposera en direct et en exclusivité l’essentiel et le meilleur de la Ligue 1 : plus de 80% des matchs, dont les dix plus grandes affiches et le match du dimanche soir, une offre magazine étoffée et unique, en semaine et le week-end, incluant le grand magazine du dimanche soir et l’éclairage des plus grands experts, peut-on lire dans le communiqué du groupe TF1. La chaîne diffusera également huit rencontres par journée de Ligue 2. » Et une petite sucrerie pour finir : le duo Grégoire Margotton-Bixente Lizarazu officiera sur la nouvelle chaîne pour commenter une vingtaine de matchs de Ligue 1 diffusés le dimanche soir, dont « les dix plus belles affiches de la saison » .


Source : SoFoot
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 27 Juil 2020, 08:26

Telefoot (Mediapro) pourrait co-diffuser la C1 et proposer le bouquet L1+L2+C1 à 29.99€ par mois (ou 25.99€ avec engagement d'un an)
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar despe » 17 Sep 2020, 10:00

Qui connait l'appli Watched? IPTV sur IOS et Android mais gratuit
Sur chaines francaises il y a RMC sport, Canal, Bein, pas encore Telefoot sur ce que m'a montré un collegue.
Mais apparemment il faut mettre "l'url d'un bundle" pour accéder à la liste de chaines.
Donc si quelqu'un connait et a un bon url je suis preneur.
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar despe » 17 Sep 2020, 10:09

Et pour ceux qui connaissent pas renseigner l'adresse https://huhu.to qui est le plus répandu apparamment.
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar Nougets » 17 Sep 2020, 13:10

C'est de l'iptv donc.
L'URL bundle doit pouvoir s'acheter QQ part.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar despe » 17 Sep 2020, 14:17

https://huhu.to/ marche très bien et gratuit en fait
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar fernando » 08 Oct 2020, 09:18

Football : Mediapro veut « renégocier le prix » des droits télévisuels pour la Ligue 1 et la Ligue 2

Le groupe espagnol, qui a lancé la chaîne Téléfoot, met en avant les effets de la crise provoquée par l’épidémie de Covid-19.



Mediapro souhaite renégocier le montant des droits de diffusion de la Ligue 1 et la Ligue 2 françaises à cause de la pandémie de coronavirus, révèle son principal dirigeant, Jaume Roures, dans un entretien paru jeudi 8 octobre dans L’Equipe.

« Nous voulons rediscuter le contrat de cette saison. Elle est très affectée par le Covid-19, tout le monde le sait car tout le monde souffre. On ne remet pas en cause le projet en tant que tel. Mais les bars et les restaurants sont fermés, la publicité s’est effondrée… Ce sont des choses que tout le monde connaît », explique M. Roures.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Téléfoot, nouvelle lucarne du football français, débarque lundi

Mediapro, qui a lancé cette saison la chaîne dédiée Téléfoot, a demandé un délai à la Ligue de football professionnel (LFP) pour régler son échéance du 6 octobre (172 millions d’euros) : « C’est plus compliqué que ça. Nous avons demandé à parler du contrat de cette saison à cause du Covid-19. Il est évident que le Covid touche beaucoup d’aspects de l’exploitation des droits. On veut parler de ça », insiste M. Roures.

Les droits fixés pour la saison 2020-2021 s’élèvent à 780 millions d’euros pour la Ligue 1 et 34 millions d’euros pour la Ligue 2, confirme M. Roures, en soulignant que « la Ligue a elle-même demandé au gouvernement de compenser ses pertes à cause du Covid. On est dans cette dynamique. On n’a pas un montant concret. On veut renégocier le prix. On a demandé d’établir un calendrier pour mener à terme cette négociation qui ne va pas être publique ».

« Le contrat a été établi dans des conditions qui n’ont rien à voir avec la situation actuelle », ajoute M. Roures. « C’est évident. Il faut en parler. Après, on verra comment cela se termine. On ne remet pas en cause le contrat, mais on remet en cause la situation actuelle (…) On a un accord pour quatre saisons. Il y a plusieurs façons d’arranger la situation actuelle ».

Interrogé sur l’échéance du 6 octobre, que Mediapro n’a pas payée, et sur la date du 17 octobre, à laquelle la LFP doit distribuer aux clubs les sommes versées par les diffuseurs, M. Roures n’est pas très encourageant : « C’est évident que le 17 octobre, on n’aura pas trouvé un accord. Mais on peut trouver des formules qui arrangent la situation économique des clubs ».
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dageek » 08 Oct 2020, 09:19

Cheur
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Giallo » 08 Oct 2020, 09:20

faut dire qu'ils doivent être loin de leur objectif d'abonnés...
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 08 Oct 2020, 13:31

La Ligue 1 est-elle un château de cartes ?

L’incapacité du groupe MediaPro à honorer ses engagements vis-à-vis de la Ligue de Football Professionnel (LFP), révélée le 7 octobre 2020, plonge le football français dans une zone d’incertitude et de turbulences. Autopsie d’un cataclysme industriel plus précoce que prévu.

MediaPro a joué de malchance

Il faut convenir que MediaPro a joué de malchance dans son aventure française : en faisant le pari, en 2019, du « rattrapage » des droits audiovisuels du football français (qui n’étaient que de 750 millions d’euros contre 1 milliard dans les 3 autres grandes ligues continentales i.e. Allemagne, Espagne, Italie), le groupe espagnol –prenant appui sur des fonds chinois- pouvait passer pour un investisseur téméraire mais rationnel. Quelques oiseaux de mauvais augure (des économistes du sport non enclins à la flagornerie) avaient émis des doutes sur la désirabilité du spectacle du football français auprès des consommateurs et sur le bien fondé d’un « saucissonnage » des journées de championnat qui, certes, multiplie les créneaux de diffusion, mais déstabilise les rythmes de vie des supporteurs autant que celui des téléspectateurs. Il était aussi visible que le nouvel acteur MediaPro n’avait pas bien examiné les comptes de BeInSports, le diffuseur « irrationnel » du football français, venu de son plein gré, dans un bateau plein de pétrodollars, perdre des centaines de millions pour doper les recettes du Paris Saint Germain et de ses concurrents sur le rectangle vert.

Se refaire la cerise à l’automne

MediaPro a joué de malchance car, dans ce contexte d’investissement à haut risque, une crise sanitaire majeure est survenue. Le football français, dans les yeux duquel brillaient déjà les millions promis par MediaPro, a soldé sa saison au printemps (se débarrassant au passage du « grincheux » lyonnais), estimant qu’il se « referait la cerise » quand viendrait la bise : quatre cent millions perdus au printemps seraient ainsi miraculeusement compensés par les quatre cent millions supplémentaires du contrat des droits TV. Dans les yeux du comptable de la ligue, l’exercice 2020 était déjà sauvé.

Le football sans spectateur n’est pas un bon spectacle télévisuel

Mais la crise dura plus longtemps qu’un singulier printemps. Le quasi huis-clos permanent dégrade non seulement les recettes de billetterie et hospitalités des clubs, mais aussi la qualité du spectacle télévisé : le football dans des stades vides n’est pas un produit très chatoyant (même si c’est à leur corps défendant, les spectateurs participent en effet à la production du spectacle sportif).

Un monde magique où les millions coulent à flots

MediaPro fit bonne figure tout l’été. La chaîne prit son envol et les abonnements allaient eux aussi, c’était une évidence, décoller. La seconde traite à payer, de 172 millions d’euros à échéance du 6 octobre 2020, ne serait qu’une formalité dans ce monde magique où les millions coulent à flots… Il fallut se rendre à l’évidence, le business plan de MediaPro, déjà difficilement tenable dans un monde épargné par la covid, est devenue insoutenable dans un écosystème frappé par la pandémie.

Un impératif plan de modération salariale

Il n’y a guère matière à se réjouir de ce défaut de paiement. Un grand nombre de clubs, déjà lourdement impactés par la faiblesse des recettes issus des mutations (ou transferts) et des recettes aux guichets, vont rapidement éprouver des difficultés à honorer les salaires des joueurs, des staffs et des salariés de leurs institutions. La LFP cigale va devoir maintenant lancer un plan de modération salariale si elle veut conserver un socle raisonnable d’équipes solvables dans ses championnats… et éviter l’écroulement d’un château de cartes qui paraît désormais bien fragile.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Giallo » 08 Oct 2020, 14:13

Le contexte a bon dos, cette histoire était déjà arrivée en Italie bien avant le covid, tout le monde le savait mais la ligue a joué la sourde oreille
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Giallo » 09 Oct 2020, 17:52

D'après @RTLFoot, Mediapro est loin de son objectif de 3,5 millions d'abonnés à Téléfoot.

Le groupe espagnol enregistrerait à l'heure actuelle 278.000 abonnés.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Xylophène » 09 Oct 2020, 18:16

Ça va finir par une baisse inévitable des droits TV, non ?
Soit Mediapro arrive à avoir une ristourne (peu probable) ou des "accomodements", soit la Ligue met Mediapro hors-jeu, refait un appel d'offres et Canal et BeIn ont des chances de remporter le lot mais à un prix bien moindre.
La vie en pull jacquard.
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar Giallo » 09 Oct 2020, 18:28

Xylophène a écrit:Ça va finir par une baisse inévitable des droits TV, non ?
Soit Mediapro arrive à avoir une ristourne (peu probable) ou des "accomodements", soit la Ligue met Mediapro hors-jeu, refait un appel d'offres et Canal et BeIn ont des chances de remporter le lot mais à un prix bien moindre.

Je ne vois que ça aussi
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Xylophène » 09 Oct 2020, 19:54

En même temps, ce ne serait pas la première fois que des Français se font rouler dans la farine par un prestidigitateur espagnol :

Spoiler:
Image
La vie en pull jacquard.
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 09 Oct 2020, 20:38

Xylophène a écrit:Ça va finir par une baisse inévitable des droits TV, non ?
Soit Mediapro arrive à avoir une ristourne (peu probable) ou des "accomodements", soit la Ligue met Mediapro hors-jeu, refait un appel d'offres et Canal et BeIn ont des chances de remporter le lot mais à un prix bien moindre.


ils vont lisser le prix sur l'année

je ne les vois pas refaire un appel d'offres où Canal+ les enculera à sec (avant d'enculer les futurs abonnés)
I used to be a fan. Now I'm an air conditioner
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

Messagepar Xylophène » 13 Oct 2020, 20:37

Je n'y avais pas pensé mais, pour Mediapro, ça me semble totalement râpé pour eux : les gens ne voudront plus s'abonner à un diffuseur qui risque de faire faillite. Je ne les vois pas du tout pouvoir remonter la pente vu qu'ils sont déjà en difficulté au bout de 2 mois.

Je sors mon marc de café et 2 scénarios se dessinent selon moi :
- les présidents de clubs vont chialer à L'Elysée chez Macron pour qu'il supplie le gouvernement chinois de débloquer les fonds pour la 1ère saison. Ensuite, la Ligue fait un nouvel appel d'offres (avec une baisse des droits).
- la Ligue casse le contrat, l'Etat accorde un prêt pour que les clubs finissent la saison, puis nouveau contrat (en baisse là aussi).
Dernière édition par Xylophène le 14 Oct 2020, 10:05, édité 1 fois.
La vie en pull jacquard.
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar ChevalierBlanc » 13 Oct 2020, 20:41

2020 restera une année exceptionnelle malgré tout....
"les gens du nord ont dans leurs cœur le soleil qui non pas dehors" Manu le 4 avril 2016
Avatar de l’utilisateur

ChevalierBlanc
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Dogue-son, Google [Bot] et 9 invité(s)

cron