Je vous présente mes respects/mes hommages

Messagepar Xylophène » 30 Juin 2018, 09:42

Assez des critiques incessantes, des polémiques oiseuses et du défouloir.

Voici enfin un topic où l'on peut présenter ses respects ou ses hommages à des personnes qui ont accompli de belles choses ou que l'on admire.

Tout d'abord, mes respects à manu, bien sûr.

Et mes respects à Roland Topor pour ce texte trouvé sur le touitteur :

Image
Image
Image


PS : j'ose espérer que je n'aurais pas à vous rappeler que l'on présente ses respects à un homme et ses hommages à une dame.
Le monde moderne ne sera pas châtié. Il est le châtiment.

Nicolás Gómez Dávila
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar ancien posteur » 30 Juin 2018, 11:20

Mes hommages donc à Zsa Zsa, la chienne la plus lside au monde.

Image

Image
ancien posteur
 
Retour

Messagepar manulosc » 05 Juil 2018, 11:31

qu est ce que j ai fait de special pour avoir un hommage
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar rodolfo » 05 Juil 2018, 13:46

OK, Krouw va sans doute apprécier :

Fils du peintre et sculpteur Abram Topor, le jeune Roland passe ses premières années à Paris, dans le 10e arrondissement, rue Corbeau (aujourd'hui rue Jacques-Louvel-Tessier), puis en Savoie où ses parents, immigrés juifs polonais, se cachent de l'occupant nazi entre 1941 et 19451.

Topor étudie aux Beaux-Arts de Paris à partir de 1955 et réalise en 1958 la couverture de la revue Bizarre, ce qui constitue sa première publication1.

En 1960, la Maison des Beaux-Arts organise sa première exposition, alors que son premier livre de dessins, Les Masochistes, est publié chez E. Losfeld. Il publie également sa première nouvelle, L’amour fou, dans la revue Fiction, à laquelle il collaborera régulièrement1.

À partir de 1961, Topor collabore au journal Hara-Kiri dont il partage le culte de l'humour noir, décapant et cynique mais aussi, dans une veine plus rose, au magazine Elle[réf. nécessaire].

En 1962, avec Fernando Arrabal et Alexandro Jodorowsky, il est l'un des créateurs du mouvement Panique.

Il est le frère de l'historienne Hélène d'Almeida-Topor et l'oncle de l'historien Fabrice d'Almeida.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Xylophène » 31 Août 2018, 19:08

Mes respects à Robert Mitchum pour son entrée princière sur le plateau du show de Dick Cavett en 1971.

Avoir autant la classe après avoir vidé le mini-bar de sa loge et en totale désinvolture, peu de monde en est capable.
Le monde moderne ne sera pas châtié. Il est le châtiment.

Nicolás Gómez Dávila
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar bijams » 03 Sep 2018, 13:31

Devenu planétairement célèbre en 1972 grâce à la série télévisée "Kung Fu", tiré, trente ans plus tard, de l'obscurité par Quentin Tarantino, l'acteur américain David Carradine est mort le 3 juin à Bangkok. Son corps nu a été retrouvé dans le placard de sa chambre d'hôtel. Il avait 72 ans. La police thaïlandaise, citée par l'AFP, a expliqué qu'"une corde était attachée autour de son cou et une autre à son organe sexuel", et privilégie la thèse de l'accident plutôt que celle du suicide.

L'acteur était depuis trois semaines à Bangkok, où il interprétait un rôle important dans le long métrage français Stretch, réalisé par Charles de Meaux et produit par MK2, un film noir situé dans le milieu des courses hippiques à Macao. Il restait trois jours de tournage à David Carradine.

En 2003, l'acteur s'était enfin débarrassé du sobriquet de "Petit Scarabée" qui le suivait depuis "Kung Fu" pour devenir Bill, le tueur au coeur froid que pourchasse Uma Thurman dans le diptyque de Quentin Tarantino, Kill Bill. Entre ces deux sommets, David Carradine avait tourné dans des dizaines de films, dont seuls deux ou trois sont restés dans les mémoires.

Image

Respect.
Armenteros, pauvre mais tos
Avatar de l’utilisateur

bijams
 
Retour

Messagepar gblosc » 03 Sep 2018, 14:31

Euh ça date un peu ça ?
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar John Holmes » 03 Sep 2018, 15:43

La photo c'est du récent nan.
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar guinness » 03 Sep 2018, 16:31

cela remonte à 1 an ?
Avatar de l’utilisateur

guinness
 
Retour

Messagepar Baratte » 03 Sep 2018, 17:08

guinness a écrit:cela remonte à 1 an ?

9 ans que le petit scarabée n'est plus ...
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar Xylophène » 30 Avr 2019, 09:06

Mes respects à Jean-Louis Murat pour sa dernière sortie médiatique :


20 Minutes a écrit:«PNL, ce sont des petits Macron ayant le QI d'une fourchette», estime Jean-Louis Murat


Le chanteur, qui vient de sortir un nouvel album, « Innamorato », n’a toujours pas sa langue dans sa poche et, dans une interview pour « Les Inrocks », dézingue, entre autres, PNL, Johnny Hallyday et Emmanuel Macron

« Il y a une force réelle dans les hommes de cette race, une sève amère, acerbe peut-être, mais vivace comme l’herbe du Cantal », écrivait Jules Michelet dans son Tableau de la France pour définir les Auvergnats. Si l’on peut sans doute trouver bien des contre-exemples à ce portrait, Jean-Louis Murat n’en fait pas partie.

Le chanteur, né à Chamalières (Puy-de-Dôme) et actuellement en pleine promotion de son nouvel album, Innamorato, a distillé sa « sève acerbe » tout au long d’une interview parue ce mercredi dans le dernier numéro des Inrockuptibles.

« Des chanteurs minables et ringards comme Johnny Hallyday »

L’artiste, qui se considère comme un « outsider » se réjouit de ne pas figurer parmi les plus connus du pays. « Je ne dirais évidemment pas que j’ai recherché l’insuccès, mais être adoubé par un peuple qui ne jure que par Johnny Hallyday ou Patrick Bruel m’aurait sacrément embêté », balance-t-il.

Au sujet de l’interprète d’Allumer le feu, il déclare un peu plus tôt : « A cause de la popularité de chanteurs minables et ringards comme Johnny Hallyday, c’est comme si on avait cultivé l’abrutissement en étendard national. Pourtant, le jour de sa mort, ce fut un soulagement. Comme un 6 juin 1944 [le jour du Débarquement en Normandie] pour la musique. A cause de lui, nous sommes passés pour des tocards pendant cinquante ans. »

Le Puydomois, qui ne lésine pas sur l’hyperbole, n’a pas forcément plus d’égards pour les artistes de la jeune génération. « PNL est au rap américain ce que Richard Anthony était à Bob Dylan. Autrement dit, une vaste et funeste blague, cingle Jean-Louis Murat. Ce sont des petits Macron qui essaient de faire du pognon en ayant le QI d’une fourchette ! PNL, c’est du niveau du Club Dorothée. Même La Bande à Basile, c’était mieux. »

« Farouchement "gilet jaune" »

Dans la bouche du chanteur, être qualifié de « Macron » n’est pas un compliment. « Au départ, je n’avais rien contre ce président, il fallait bien lui laisser la chance du débutant. Après deux années au pouvoir, Macron s’est malheureusement révélé être un vulgaire apprenti, un faux intellectuel et un vrai méchant », estime Jean-Louis Murat qui assure être « devenu farouchement "gilet jaune" ».

Il a d’ailleurs enregistré et mis en ligne six morceaux inspirés par ce mouvement. « Chroniquer l’actualité devrait faire partie du job », pense le chanteur qui ne cesse de démontrer que sa prose est suffisamment armée pour être un redoutable éditorialiste.

https://www.20minutes.fr/arts-stars/cul ... ouis-murat
Le monde moderne ne sera pas châtié. Il est le châtiment.

Nicolás Gómez Dávila
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar despe » 30 Avr 2019, 09:17

Xylophène a écrit:Mes respects à Jean-Louis Murat pour sa dernière sortie médiatique :


20 Minutes a écrit:«PNL, ce sont des petits Macron ayant le QI d'une fourchette», estime Jean-Louis Murat


Le chanteur, qui vient de sortir un nouvel album, « Innamorato », n’a toujours pas sa langue dans sa poche et, dans une interview pour « Les Inrocks », dézingue, entre autres, PNL, Johnny Hallyday et Emmanuel Macron

« Il y a une force réelle dans les hommes de cette race, une sève amère, acerbe peut-être, mais vivace comme l’herbe du Cantal », écrivait Jules Michelet dans son Tableau de la France pour définir les Auvergnats. Si l’on peut sans doute trouver bien des contre-exemples à ce portrait, Jean-Louis Murat n’en fait pas partie.

Le chanteur, né à Chamalières (Puy-de-Dôme) et actuellement en pleine promotion de son nouvel album, Innamorato, a distillé sa « sève acerbe » tout au long d’une interview parue ce mercredi dans le dernier numéro des Inrockuptibles.

« Des chanteurs minables et ringards comme Johnny Hallyday »

L’artiste, qui se considère comme un « outsider » se réjouit de ne pas figurer parmi les plus connus du pays. « Je ne dirais évidemment pas que j’ai recherché l’insuccès, mais être adoubé par un peuple qui ne jure que par Johnny Hallyday ou Patrick Bruel m’aurait sacrément embêté », balance-t-il.

Au sujet de l’interprète d’Allumer le feu, il déclare un peu plus tôt : « A cause de la popularité de chanteurs minables et ringards comme Johnny Hallyday, c’est comme si on avait cultivé l’abrutissement en étendard national. Pourtant, le jour de sa mort, ce fut un soulagement. Comme un 6 juin 1944 [le jour du Débarquement en Normandie] pour la musique. A cause de lui, nous sommes passés pour des tocards pendant cinquante ans. »

Le Puydomois, qui ne lésine pas sur l’hyperbole, n’a pas forcément plus d’égards pour les artistes de la jeune génération. « PNL est au rap américain ce que Richard Anthony était à Bob Dylan. Autrement dit, une vaste et funeste blague, cingle Jean-Louis Murat. Ce sont des petits Macron qui essaient de faire du pognon en ayant le QI d’une fourchette ! PNL, c’est du niveau du Club Dorothée. Même La Bande à Basile, c’était mieux. »

« Farouchement "gilet jaune" »

Dans la bouche du chanteur, être qualifié de « Macron » n’est pas un compliment. « Au départ, je n’avais rien contre ce président, il fallait bien lui laisser la chance du débutant. Après deux années au pouvoir, Macron s’est malheureusement révélé être un vulgaire apprenti, un faux intellectuel et un vrai méchant », estime Jean-Louis Murat qui assure être « devenu farouchement "gilet jaune" ».

Il a d’ailleurs enregistré et mis en ligne six morceaux inspirés par ce mouvement. « Chroniquer l’actualité devrait faire partie du job », pense le chanteur qui ne cesse de démontrer que sa prose est suffisamment armée pour être un redoutable éditorialiste.

https://www.20minutes.fr/arts-stars/cul ... ouis-murat


C'est qui ce fdp??
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar fernando » 30 Avr 2019, 10:18

Le sosie de Marko Basa, à moins que ce ne soit l'inverse.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Baratte » 30 Avr 2019, 10:35

Un mec qui se fait plaiz' .
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar krouw2 » 30 Avr 2019, 11:14

je crois avoir toujours entendu parler de lui sur des clashs de ce genre mais je suis incapable de citer une chanson
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar SAV » 30 Avr 2019, 22:57

krouw2 a écrit:je crois avoir toujours entendu parler de lui sur des clashs de ce genre mais je suis incapable de citer une chanson

Ca en dit long sur sa célébrité.

Son vrai truc connu c'était un duo avec Mylène Farmer.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar Dageek » 01 Mai 2019, 08:01

Niveau arnaque , elle se pose là celle là, quelque part entre Indochine et Soprano
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Baratte » 01 Mai 2019, 08:23

Toi , t'es roussophobe .
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar Giallo » 01 Mai 2019, 09:04

L'autre fois je l'ai vue jouer dans un film d'horreur la rouquine (Ghostland) bah à ma grande surprise c'était bien et elle jouait pas mal.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Xylophène » 01 Mai 2019, 15:06

SAV a écrit:Ca en dit long sur sa célébrité.


Heureux d'apprendre que la qualité se jauge à l'aune de la célébrité.

Rien qu'avec ces 3 chansons il peut se permettre de casser à peu près 95% de la scène françouze :


Le monde moderne ne sera pas châtié. Il est le châtiment.

Nicolás Gómez Dávila
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar krouw2 » 01 Mai 2019, 18:04

Je préfère son frère Edvin qui habite dans le Nord...Edvin Murat chti
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar John Holmes » 01 Mai 2019, 19:26

Y'a des boubourses ici qui n'y connaissent rien en Jean Louis Murat...
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar pepito_banzaï » 01 Mai 2019, 20:37

Xylophène a écrit:
SAV a écrit:Ca en dit long sur sa célébrité.


Heureux d'apprendre que la qualité se jauge à l'aune de la célébrité.

Rien qu'avec ces 3 chansons il peut se permettre de casser à peu près 95% de la scène françouze :


J'ai bien celle là aussi :
La vie est une pute qui te veut pas que du bien.
Avatar de l’utilisateur

pepito_banzaï
 
Retour

Messagepar krouw2 » 01 Mai 2019, 22:05

ok merci j'ai enfin pu écouter Murat. Je pense que ça ne va pas changer ma vie
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar rodolfo » 02 Mai 2019, 08:21

Dominique A > Jean-Louis Murat > La compagnie Creole > Michel Sardou.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar fernando » 02 Mai 2019, 08:24

Dominique A > Jean-Louis Murat > La compagnie Creole > Michel Sardou > Oasis
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dageek » 02 Mai 2019, 09:07

En parlant de ça les deux mongoles ont repris du sevice en solo . NUL Gallagher NUL
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Baratte » 02 Mai 2019, 09:18

Le vrai Gallagher est mort .Tu bluffes .
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar manulosc » 02 Mai 2019, 10:57

tu voit du bluff partout je pense
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar krouw2 » 02 Mai 2019, 18:16

manulosc a écrit:tu voit des bites partout je pense


pas faux
Hollande 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour


Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Dogue-son, John Holmes, krouw2 et 11 invité(s)