Murica..... Fuck yeah....

Messagepar John Holmes » 09 Nov 2016, 07:05

Lol, on est mal.... ou pas ?
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Giallo » 09 Nov 2016, 07:29

Brexit >>> Trump>>>> vous la sentez arriver la grosse vache en 2017 chez nous ?
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Dageek » 09 Nov 2016, 07:33

C est pas possible putain....

Gros débiles
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar pfff... » 09 Nov 2016, 07:45

John Holmes a écrit:Lol, on est mal.... ou pas ?


Clinton est belliciste et (vraiment) malhonnête, avec ses entrées à Wall Street.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 09 Nov 2016, 07:49

pfff... a écrit:
John Holmes a écrit:Lol, on est mal.... ou pas ?


Clinton est belliciste et (vraiment) malhonnête, avec ses entrées à Wall Street.

Il est là le problème. Trump a beau se permettre toutes les outrances qu'il veut, une partie de l'électorat même démocrate ne veut pas de Hillary Clinton. Elle représente tout ce que les gens détestent en politique.
Suis pas fan de M.Moore qui devient de plus en plus démago à mesure que sa carrière avance, mais il n'avait pas tord sur ce coup là :
http://www.huffingtonpost.fr/michael-moore/cinq-raisons-pour-lesquelles-trump-va-gagner/
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour

Messagepar guinness » 09 Nov 2016, 08:04

Il a rit, Il a rit !
Avatar de l’utilisateur

guinness
 
Retour

Messagepar pfff... » 09 Nov 2016, 08:29

Tout à fait monsieur Kavern. Les américains n etaient pas dupes. Clinton était le plus souvent un vote par défaut. En France, les gens voient Clinton comne integre Alors que c est tout le contraire. Un Sarkozy au féminin, au mieux.
"Ce sont souvent de grands enfants un peu timides, qui ont juste besoin de quelqu'un pour leur enfoncer un gros gode dans le fondement de temps en temps."
Avatar de l’utilisateur

pfff...
 
Retour

Messagepar despe » 09 Nov 2016, 08:44

On voit pas forcément Clinton comme intègre mais surtout Trump comme le summum de la connerie, un vrai danger
Avatar de l’utilisateur

despe
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 08:49

Donald Trump élu président des Etats-Unis
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar Giallo » 09 Nov 2016, 08:57

pfff... a écrit:
John Holmes a écrit:Lol, on est mal.... ou pas ?


Clinton est belliciste et (vraiment) malhonnête, avec ses entrées à Wall Street.


C'est sûr que point de vue probabilité d'une guerre, pas sûr qu'on perde au change...


Après il faut reconnaître une certaine ouverture d'esprit des américains qui, après le premier président noir, viennent d'élire leur premier président orange.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Dageek » 09 Nov 2016, 09:15

C est rien, attendons que Marty revienne prendre l Almanach de Donald Tannen
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar John Holmes » 09 Nov 2016, 09:15

Belliciste quel beau mot, pour une fois j'ai pas du googler !
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar fernando » 09 Nov 2016, 09:20

manulosc a écrit:Donald Trump élu président des Etats-Unis


Là t'as vraiment déconné sur le tirage au sort manu...
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 09:21

j ai rien fait
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar wipoLEgonbou » 09 Nov 2016, 09:56

Eh bien tu aurais du aller voter, on en serait pas là
Avatar de l’utilisateur

wipoLEgonbou
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 11:06

je ne suis pas citoyen americain
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar John Holmes » 09 Nov 2016, 11:15

T'as déconné Manu, ta première boulette...
ça sent la fin de règne...
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 11:20

tu bluff
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 18:46

Audiences : BFMTV bat la spéciale de "Quotidien" sur TMC et LCI pour la présidentielle américaine

Donald Trump est élu président des Etats-Unis. Depuis hier, les chaînes d'information en continu et radios couvrent la présidentielle américaine, tout comme TMC. La chaîne du groupe TF1 a en effet confié la totalité de sa nuit à Yann Barthès. Dès 23h30, et pendant neuf heures, l'animateur a proposé un "Quotidien" spécial pour couvrir minute par minute le combat qui opposait le républicain Donald Trump, finalement élu peu après 8h30, et la démocrate Hillary Clinton.
Côté audiences, BFMTV s'est imposée et a devancé Yann Barthès. Sur la tranche 23h40-2h19 - sans le film documentaire que TMC a lancé à cette heure-là -, la chaîne info pointe à 346.000 fidèles et 8,0% de PDA. De son côté, avec la première partie de la "Nuit américaine" de Quotidien", TMC a informé 256.000 personnes (5,9% du public). Quant à LCI, elle a pu compter sur 39.000 téléspectateurs, pour 0,9% de l'ensemble du public.



Sur l'ensemble de la journée, tandis que TMC affichait 4,1% de parts de marché, BFMTV pointait à 3,6% de PDA, contre 0,6% pour LCI et 0,2% pour iTELE, en grève. A partir de 2h du matin, BFMTV a même réussi à s'imposer en première chaîne de France, devant TF1, avec 17,4% de PDA entre 2h et 3h.
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar gblosc » 09 Nov 2016, 18:53

Tu as voté pour qui Manu ?
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 18:54

je vote en France seulement
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar gblosc » 09 Nov 2016, 18:56

C'est du racims ça !
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar manulosc » 09 Nov 2016, 19:08

non
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar John Holmes » 13 Nov 2016, 19:56

Image
"Une pute qui prend la place d'un fils de pute, quel concentré de putes dans le stades du roi des putes."
Matcheu - Novembre 2015 tjrs la phrase juste
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar Giallo » 13 Nov 2016, 22:37

on dirait 2 gamins dont la mère les force à se réconcilier
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 14 Avr 2017, 17:05

hé bé


Etats-Unis : Donald Trump coupe les vivres des cliniques pratiquant l’avortement

Le président américain a promulgué une loi permettant aux Etats d’interdire le transfert d’argent public à toute clinique qui pratiquerait des IVG.


Le président américain Donald Trump a promulgué une loi abrogeant une directive de l’ère Obama destinée à sanctuariser les financements publics des cliniques du planning familial. Le Congrès, à majorité républicaine, avait déjà abrogé la directive deux semaines plus tôt, déclenchant la colère des démocrates et de nombreuses associations de défense de l’avortement. La Chambre des représentants avait approuvé le texte en février.

Aux Etats-Unis, les fonds publics ne peuvent permettre de subventionner les avortements. Mais les cliniques comme celles du réseau « Planned Parenthood », dont beaucoup pratiquent des interruptions volontaires de grossesse (IVG), peuvent recevoir des fonds en remboursement d’autres soins de santé, comme des dépistages ou la contraception.

« Nouvel épisode de la guerre menée contre les femmes »

Cette nouvelle mesure de l’administration Trump permet ainsi aux Etats d’interdire le transfert d’argent public à toute clinique qui pratiquerait des avortements. Pour l’opposition démocrate, il s’agit « d’un nouvel épisode de la guerre menée par les républicains contre les femmes ».

A la fin janvier, M. Trump avait signé un décret rétablissant une loi bloquant le financement d’ONG internationales soutenant l’avortement. Au début du mois d’avril, les Etats-Unis ont également annoncé qu’ils cessaient de financer le Fonds de l’ONU pour la population. Ce fonds est destiné au planning familial et aux soins apportés aux mères et à leurs enfants dans plus de 150 pays. Le département d’Etat américain avait justifié sa décision par le fait que le fonds « soutient, ou participe à la gestion d’un programme d’avortement coercitif et de stérilisation involontaire ».
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Baratte » 14 Avr 2017, 19:07

Si un de ses brillants conseillers lui souffle que ça augmentera la proportion de bronzés et nwars dans la population , il prendra un contre-décret .
Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance.
Avatar de l’utilisateur

Baratte
 
Retour

Messagepar fernando » 04 Août 2017, 15:44

mais putain...


Donald Trump lance sa propre émission d’information spécialisée dans les « real news »
Toujours prêt à contourner les médias, le président américain a diffusé sur Facebook un simulacre de journal télévisé présenté par sa belle-fille.


« Je parie que vous n’avez pas entendu parler de tout ce que le président a accompli cette semaine à cause de toutes ces “fake news”. » C’est le lancement choisi par la présentatrice — et belle-fille de Donald Trump –, dans l’émission diffusée dimanche 30 juillet sur la page Facebook du président américain. Le bandeau qui l’accompagnait annonce : « Watch here for REAL news ! » [« Pour avoir de vraies informations, regardez ici ! »]

Dans la vidéo, d’un peu plus de deux minutes, Lara Trump passe en revue les « exploits » de son beau-père, devant un fond où apparaît l’adresse de son site de campagne. Donald Trump a fait don d’une partie de son salaire, Donald Trump a inauguré une nouvelle usine dans le Wisconsin, Donald Trump se réjouit du retour de la croissance… Le tout avec le ton, plus ou moins maîtrisé, d’un véritable journal télévisé.

Le nouveau programme est passé relativement inaperçu jusqu’à ce que Buzzfeed en parle, notant que les médias traditionnels, censés cacher les réalisations de M. Trump, ont bel et bien rapporté les informations en question. Mais ils ont aussi consacré plus de temps au chaos en cours à la Maison Blanche, à l’incapacité des républicains à abroger l’Obamacare ou encore au tweet présidentiel selon lequel les personnes transgenres n’auront plus le droit de servir à l’armée.


Trump en guerre contre les médias « mainstream »

Peu importe pour l’animatrice Lara Trump, la femme d’Eric Trump, qui a été la productrice d’« Inside Edition », une émission diffusée sur la chaîne CBS. Mais elle fait surtout partie du cercle rapproché du président, de plus en plus exclusivement composé des membres de sa famille. Et ce n’est pas un hasard si on la retrouve aux commandes de la nouvelle arme présidentielle dans sa guerre sans relâche contre les organes de presse dits « mainstream ».
Dès le début de sa campagne présidentielle, et depuis son élection, Donald Trump met en scène sa haine pour les médias traditionnels qui critiquent sa politique. Une hostilité qui vire à l’obsession, comme l’ont montré Les Décodeurs du Monde : les médias sont les premières cibles de ses attaques en 140 caractères.
« L’article du défaillant@nytimes sur la transition est tellement complètement faux. Ça se passe sans incidents. Et, j’ai parlé à plusieurs dirigeants étrangers »
La rumeur sur la création d’une chaîne télévisée Trump circulait depuis la campagne présidentielle. Dès ses débuts, certains soutenaient l’idée selon laquelle Donald Trump se présentait uniquement pour faire la promotion d’un projet secret de chaîne concurrente à la conservatrice Fox News.

Son unique moyen de « faire entendre la vérité »

L’arrivée effective du milliardaire à la tête du pays a vite balayé cette théorie. Mais Donald Trump a effectivement déjà joué sur les deux tableaux. A l’occasion du troisième débat, il a accueilli sur sa page Facebook un programme monté par une société de production qui n’avait rien à envier à une émission de télévision.
Avec ses 35 millions d’abonnés sur Twitter et les 25 millions de personnes qui suivent son actualité sur Facebook, il privilégie les réseaux sociaux pour contourner les médias. Dans un tweet récent, le chef de l’Etat va jusqu’à affirmer qu’ils sont son unique moyen de « faire entendre la vérité ».
« Seuls les médias “fake news” et les ennemis de Trump veulent que j’arrête d’utiliser les réseaux sociaux (110 millions de personnes). La seule façon pour moi de faire entendre la vérité ! »

Il y a néanmoins une différence entre utiliser des outils numériques pour communiquer directement avec le public afin d’envoyer des messages politiques sans passer par le filtre journalistique et s’approprier la forme et le style d’un média d’information.
Cette confusion des genres, qui s’appuie sur la défiance croissante de la population envers les médias, n’est d’ailleurs pas spécifique aux Etats-Unis. En France, l’annonce du parti En marche !, qui souhaite se constituer en « média », va dans la même direction.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar kaptn_kvern » 04 Août 2017, 16:53

Ils ont parlé du transfert de Neymar ?
I don't always listen to Pantera...but when I do, I get fucking hostile.
Avatar de l’utilisateur

kaptn_kvern
 
Retour

Messagepar Dageek » 04 Août 2017, 17:59

Putain l idiocracy a encore frappée
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Suivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Baratte, Dogue-son, gblosc, manulosc, pepito_banzaï et 10 invité(s)