[01T] Glorification de la région

Messagepar ChevalierBlanc » 23 Juil 2020, 11:00

Je sais quand même quel âge à mon fils...
"les gens du nord ont dans leurs cœur le soleil qui non pas dehors" Manu le 4 avril 2016
Avatar de l’utilisateur

ChevalierBlanc
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 23 Juil 2020, 12:41

:-)

Sacré fiston, il est comme son papa.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar manulosc » 31 Juil 2020, 12:04

Masque obligatoire dans les endroits les plus fréquentés dans la métropole lilloise même dans les parc
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar manulosc » 31 Juil 2020, 12:06

A partir du 3 août
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar fernando » 07 Août 2020, 08:59

Belle tranche de vie hier : j'étais en terrasse d'un bar Bd Victor Hugo. Un wesh wesh en voiture manque d'écraser un livreur Uber Eats, le gars d'énerve, ils ont des mots, et là le type en bagnole recule, et lui fonce dessus. Il a essayé de l'écraser volontairement. Le cycliste était monté sur le trottoir avec son vélo, le gars tout ce qu'il a heurté c'est une table vide sur la terrasse, mais c'était assez hallucinant.
Ca fait froid dans le dos de te dire que tu peux tomber sur des débiles qui sont capables de te tuer pour un oui ou pour un non, comme ce pauvre chauffeur de bus (à Bayonne il me semble).
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 07 Août 2020, 09:06

Et autre belle tranche de vie moulinoise qu'on m'a rapportée hier : une fille qui habite dans un coin bien craignos de Moulins, que je connais bien par ailleurs (le coin, pas la fille).
En bas de son immeuble il y a des places de parking officieusement réservées aux dealers. Un soir elle s'est garée sur une de ces places, un gars s'est pointé direct, elle a protesté, elle s'est fait tabasser et casser la mâchoire.

Depuis son lit d'hôpital, elle a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux pour en appeler à Aubry, au préfet, etc., pour faire quelque chose à Moulins qui devient une zone de non-droit. Résultat : elle a du déménager et vit sous protection policière (elle a un gamin de 2 ans). Ce quartier est gangréné par le trafic de drogue, tous ceux qui ont les moyens de s'en tirer le font. Ca déprogresse à grande vitesse.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar ursulet » 07 Août 2020, 09:07

fernando a écrit:Belle tranche de vie hier : j'étais en terrasse d'un bar Bd Victor Hugo. Un wesh wesh en voiture manque d'écraser un livreur Uber Eats, le gars d'énerve, ils ont des mots, et là le type en bagnole recule, et lui fonce dessus. Il a essayé de l'écraser volontairement. Le cycliste était monté sur le trottoir avec son vélo, le gars tout ce qu'il a heurté c'est une table vide sur la terrasse, mais c'était assez hallucinant.
Ca fait froid dans le dos de te dire que tu peux tomber sur des débiles qui sont capables de te tuer pour un oui ou pour un non, comme ce pauvre chauffeur de bus (à Bayonne il me semble).


Ca devient fréquent.
Toi qui entre au grand Stade, abandonne tout espoir...
Avatar de l’utilisateur

ursulet
 
Retour

Messagepar ursulet » 07 Août 2020, 09:09

fernando a écrit:Et autre belle tranche de vie moulinoise qu'on m'a rapportée hier : une fille qui habite dans un coin bien craignos de Moulins, que je connais bien par ailleurs (le coin, pas la fille).
En bas de son immeuble il y a des places de parking officieusement réservées aux dealers. Un soir elle s'est garée sur une de ces places, un gars s'est pointé direct, elle a protesté, elle s'est fait tabasser et casser la mâchoire.

Depuis son lit d'hôpital, elle a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux pour en appeler à Aubry, au préfet, etc., pour faire quelque chose à Moulins qui devient une zone de non-droit. Résultat : elle a du déménager et vit sous protection policière (elle a un gamin de 2 ans). Ce quartier est gangréné par le trafic de drogue, tous ceux qui ont les moyens de s'en tirer le font. Ca déprogresse à grande vitesse.


Y a pas que moilins à lille qui part en sucette.
Toi qui entre au grand Stade, abandonne tout espoir...
Avatar de l’utilisateur

ursulet
 
Retour

Messagepar Dageek » 07 Août 2020, 09:09

En appeler à Aubry pour régler quelque chose à Moulins, EDR ici
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar fernando » 08 Août 2020, 12:47

La vidéo en question :



Qui a fait l'objet d'un petit reportage sur Cnews :



On voit l'immeuble en question, c'est celui qui abrite la médiathèque de Moulins et le Prato pour ceux qui connaissent un peu ce quartier.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar SAV » 08 Août 2020, 14:02

fernando a écrit:Et autre belle tranche de vie moulinoise qu'on m'a rapportée hier : une fille qui habite dans un coin bien craignos de Moulins, que je connais bien par ailleurs (le coin, pas la fille).
En bas de son immeuble il y a des places de parking officieusement réservées aux dealers. Un soir elle s'est garée sur une de ces places, un gars s'est pointé direct, elle a protesté, elle s'est fait tabasser et casser la mâchoire.

Depuis son lit d'hôpital, elle a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux pour en appeler à Aubry, au préfet, etc., pour faire quelque chose à Moulins qui devient une zone de non-droit. Résultat : elle a du déménager et vit sous protection policière (elle a un gamin de 2 ans). Ce quartier est gangréné par le trafic de drogue, tous ceux qui ont les moyens de s'en tirer le font. Ca déprogresse à grande vitesse.

Tu reviens sûrement de vacances, ça date de 3 semaines cette histoire.
Ça a fait le tour des médias.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar fernando » 08 Août 2020, 14:07

En effet. Et ça m'a été rapporté par une connaissance. C'est bien moche en tous cas.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar SAV » 08 Août 2020, 14:14

Putain c’est clair.
J’imagine le quotidien des habitants vivant la peur au ventre.
Il y a pas mal d’années j’ai bossé vite fait à Porte de Douai, c’était déjà bien folklo.
c est pas moi sur les photo
Avatar de l’utilisateur

SAV
 
Retour

Messagepar John Holmes » 08 Août 2020, 20:50

Pov femme, pov moulinois
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar rodolfo » 10 Août 2020, 20:14

John Holmes a écrit:Pov femme, pov moulinois


Ouais enfin, elle en appelle à Martine Aubry, élue depuis plus de 20 ans sur la même thématique « Et encore plus de justice sociale !! »

Élue même quand elle ne gagne pas les élections par ailleurs...

On a la ville/le pays qu’on mérite.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar John Holmes » 11 Août 2020, 08:17

rodolfo a écrit:
John Holmes a écrit:Pov femme, pov moulinois


Ouais enfin, elle en appelle à Martine Aubry, élue depuis plus de 20 ans sur la même thématique « Et encore plus de justice sociale !! »

Élue même quand elle ne gagne pas les élections par ailleurs...

On a la ville/le pays qu’on mérite.


T'es un sans coeur.
"Connard =)"
ChevalierBlanc - janvier 2021
Avatar de l’utilisateur

John Holmes
 
Retour

Messagepar fernando » 11 Août 2020, 16:43

On va bientôt pouvoir tourner la saison 6 de The Wire à Lille



Meurtre en pleine rue à Lille Sud : un homme tué par balle, les suspects en fuite

Un homme d’une cinquantaine d’années a été tué par balle en pleine rue à Lille, dans la soirée du samedi 8 août 2020. Plusieurs suspects sont en fuite et activement recherchés par la police judiciaire.

D’après nos informations, l’homicide est survenu aux alentours de 23h, sur le Chemin des Broutteux, dans le quartier de la Briqueterie à Lille Sud. Les policiers ont été appelés pour un homme victime de plusieurs coups de feu dans la rue. Toujours selon nos informations, les suspects ont fait feu depuis une voiture avant de prendre la fuite.

Malgré l’intervention des secours, la victime, un homme d’une cinquantaine d’années, était décédée à l’arrivée des policiers sur place. Les enquêteurs ont aussitôt procédé à des investigations et relevés sur les lieux du meurtre.

La police judiciaire est en charge de l’enquête pour déterminer le mobile de cet homicide. D’après nos informations, la victime était connue des services de police notamment pour des faits liés aux stupéfiants.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Deub » 12 Août 2020, 18:59

Un peu de positif, notre région a du talent :

À Valenciennes, elle a créé Anatomic Jane, des bijoux en tricot inspirés de viscères

Ce qui m’intéresse, c’est de renverser l’intérieur et l’extérieur, rendre visible ce qui est caché. J’inverse les rôles, les frontières. Dans notre société, on sépare le corps et l’esprit, je veux faire l’unité… et relier notre part anatomique et notre spiritualité au sens large.


https://actu.fr/hauts-de-france/valenciennes_59606/a-valenciennes-elle-a-cree-anatomic-jane-des-bijoux-en-tricot-inspires-de-visceres_35409259.html

Si vous cherchez un cadeau original pour madame ...
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar fernando » 12 Août 2020, 19:28

Spa banal.

Aussi non je suis passé dans les rues piétonnes ce midi, la vache le nombre de boutiques qui ont baissé le rideau!
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Août 2020, 10:05

Image
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar rodolfo » 18 Août 2020, 12:18

On sait s'amuser à Calais.
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Deub » 18 Août 2020, 13:44

Date d'ouverture confirmée pour Lillenium (25 août).
Dans une semaine, les Lillois pourront enfin se rendre dans un centre commercial, le genre d'équipement qui manque dans le coin.
Et avec des commerces innovants en plus(Leclerc, Subway, Darty, Sephora, Camaïeu, H&M, SFR ...). J'ai hâte.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Août 2020, 13:57

Lillenium, c'est tellement anachronique comme projet, encore plus avec tout ce bordel de COVID...

J'en reviens toujours pas que Martine soit repassée.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dageek » 18 Août 2020, 14:33

On ne plaisante pas avec les priorités
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Août 2020, 15:44

Malgré les insultes et menaces, ces salariés doivent faire respecter le port du masque

Dans les bus, restaurants, magasins ou bars, ces salariés doivent chaque jour faire respecter le port du masque. Et pour eux, cela devient de plus en plus difficile. Témoignages.


Le chauffeur de bus tué à Bayonne, l’infirmière agressée dans un bus à Neuilly-sur-Marne, l’homme frappé dans une laverie dans le Val-d’Oise… Jour après jour, les agressions liées au refus de porter le masque se multiplient. Et pour ceux qui, dans les bus, les magasins, les bars ou les restaurants, doivent faire respecter cette obligation, c’est de plus en plus difficile à vivre. Témoignages à Lille, de salariés qui vont travailler « la boule au ventre ».

Le masque, source de tensions dans les transports

Sur le réseau de transport en commun Ilévia, on dénombre, selon Stéphane, chauffeur de bus et syndiqué à l’Unsa, deux agressions liées au refus du port du masque. « Il y en a eu une en juillet dans un bus, et une le week-end dernier dans un tramway », compte-t-il. « Cela n’a pas été jusqu’à la violence physique, mais cela traduit bien notre quotidien : les insultes, les menaces… »

« Cela crée beaucoup de tensions », confirme Maude, conductrice de bus depuis 15 ans. « Au départ, je demandais aux gens de mettre leur masque, mais à chaque fois cela vire aux insultes, aux menaces, aux gestes obscènes. Cela peut vite dégénérer », constate-t-elle ajoutant : « Et quand on ne dit rien, ce sont les autres passagers qui s’en prennent à nous parce qu’on laisse monter des gens sans masque. »

Parfois, je me sentais en danger. Alors maintenant, je préfère me mettre en retrait et ne plus rien dire. C’est de la résignation, mais malheureusement on est obligé, on n’a aucune sécurité derrière. Je vais travailler la boule au ventre.

Un constat partagé par Ahmed, secrétaire général adjoint FO Transports à Ilévia. « On nous laisse dans une situation critique. Ilévia ne fait rien pour nous alors qu’on est en première ligne. Même les médiateurs ne demandent plus aux gens de porter leur masque. »

Selon Sébastien de l’Unsa, ce contexte de tensions est à l’origine d’un taux d’absentéisme de 30% parmi les agents d’Ilévia.

« On m’a traité de pute à cause du masque »

Dans les restaurants, « la clientèle est plutôt compréhensive et cela se passe assez bien », estime Séverine, qui sert dans une brasserie du centre-ville de Lille. « Parfois, il faut râler un peu pour que les gens, notamment les touristes, le mettent avant d’entrer, mais en général, cela ne dégénère pas. Il y a une fois où des clients ont fait demi-tour pour aller dans un autre restaurant. »

Le problème, c’est qu’en plus de tout ce que l’on a à gérer d’habitude, il faut aussi qu’on reste très vigilant là-dessus. Pour des questions sanitaires bien sûr, mais aussi pour éviter que le resto se prenne une amende.

Pour Camille, elle aussi serveuse dans un bar-restaurant du Vieux Lille, c’est parfois plus compliqué. « Ce n’est pas mon job de dire aux gens de porter le masque », regrette-t-elle. « Normalement, s’ils font un peu attention à ce qu’il se passe, ils sont au courant qu’ils doivent le porter. Mais la plupart de ceux qui ne le mettent pas font semblant de ne pas savoir, ça m’agace. »


Alors Camille répète inlassablement aux clients qu’ils doivent le porter. « Mon père a eu la Covid-19, je sais ce que cela peut faire, donc je m’énerve d’autant plus. » Son agacement se confronte parfois à l’irritation des clients.

Une fois, un client m’a traité de pute parce que je lui demandais de le mettre en rentrant dans l’établissement. J’avoue que plus tard, j’ai craqué et j’ai pleuré. Je fais pas ce job pour qu’on m’insulte.

Étudiante, elle a « hâte de lâcher ce job à la rentrée pour ne plus être sous pression permanente ».

Dans les magasins, une obligation bien respectée

Dans les commerces, cela semble plus simple de faire respecter la mesure sanitaire. « J’ai eu un petit accrochage avec un couple, mais c’est tout », nous glisse Sandrine*, caissière en supermarché dans le centre-ville. « Il y a encore les restes du confinement où les gens ont compris nos difficultés. Ils voient que nous portons le masque toute la journée, qu’on est derrière notre vitre, alors je pense qu’ils comprennent que l’effort qu’on leur demande est moindre. »

Lire aussi : Près de Caen, la cliente ne veut pas mettre de masque, elle lance une bouteille à la tête de la caissière

D’autant que, dans les grands commerces, les agents de sécurité veillent au grain. « On me paye pour que les clients soient en sécurité, et c’est ce que je fais », résume Christophe*, agent de sécurité au centre commercial Westfield Euralille. « Parfois, des clients essayent de négocier avec moi mais je prends juste ma grosse voix et ils se calment tout de suite. Ils mettent leur masque ou ils font demi-tour. » Mais il relativise :

Je sais que faire 1m90 pour 100 kilos cela m’aide à me faire respecter. Mais je ne me sens pas non plus invincible. On a bien vu que des agents de sécurité peuvent aussi se faire agresser.

Dans les bars, « des menaces tous les jours »

A contrario des magasins, c’est dans les bars que l’obligation de porter le masque paraît la plus difficile à faire respecter. « Entre l’alcool, l’ambiance festive, l’effet de groupe, les gens oublient vite de le mettre », note Nicolas*, qui travaille en extra dans plusieurs établissements lillois. « Du coup on doit toujours le dire et le répéter. Mais plus il est tard, moins les gens réagissent bien. À chaque fois, j’essaye de garder le sourire mais quand on m’insulte, ça devient difficile de garder la bonne humeur. »

La bonne humeur, Guillaume, gérant du Privilège, rue Royale, l’a un peu perdue. « Avant on rigolait, on s’amusait. Maintenant, c’est prise de tête en permanence. Je ne suis plus patron de bar, je suis policier », déplore-t-il.

Entre le masque et les restrictions de place, on s’en prend plein la tête. On a des menaces du style « je vais te saigner » pratiquement tous les jours.

Guillaume ne voulait pas fermer durant l’été pour rattraper les pertes liées au confinement, mais « j’ai pété les plombs, j’en avais marre », dit-il. À la veille de reprendre le travail, il a déjà « un nœud à l’estomac ».

*Le prénom a été modifié à la demande de la personne.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 18 Août 2020, 16:12

On nous prive de notre liberté! ouin ouin
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Août 2020, 16:45

laurentlille1 a écrit:On nous prive de notre liberté! ouin ouin


https://actu.fr/societe/coronavirus/par-doute-ou-par-conviction-ils-refusent-le-port-du-masque-et-nous-expliquent-pourquoi_35332372.html

Pas totalement convaincue non plus par les arguments sur l’efficacité des masques, Nathalie, 44 ans, mère au foyer, elle aussi proche du mouvement des Gilets jaunes, y voit surtout un symbole. « Pour moi, c’est juste une muselière que le gouvernement nous met. On nous enferme, on nous empêche de manifester, on nous met un masque, on nous empêche de circuler. On nous traite comme des animaux en fait ! », peste-t-elle.

Sur Facebook, et « un peu sur Twitter aussi », elle essaye dit-elle, « d’éveiller les consciences. Je cherche des sources sur le sujet et je les poste pour que les gens se fassent leur avis au lieu de suivre le gouvernement et les médias comme des moutons ».

Je n’encourage pas forcément à ne pas le porter, je dis juste qu’il faut se poser des questions. Je fais un peu la lanceuse d’alerte.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 18 Août 2020, 17:06

Image

Avis d'un médecin sur la question, j'aime sa réponse.
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Dageek » 18 Août 2020, 17:25

J aimerai bien qu ils interviewent un de ces grands défenseurs des libertés individuelles après un petit séjour en réa tiens.
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Deub » 18 Août 2020, 17:42

fernando a écrit:J'en reviens toujours pas que Martine soit repassée.


Si les verts étaient allés chercher un peu de voix au centre au lieu de fusionner avec Générations et ses 3 électeurs et de faire du charme à LFI qui s'est empressé de voter Martine, ça aurait sûrement été différent.
Avatar de l’utilisateur

Deub
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Deub, fernando, Google [Bot], guinness, Nougets, Xylophène et 20 invité(s)