[01T] Politix, fonctionnaire et Cie

Messagepar rodolfo » 16 Mars 2020, 12:59

Nougets a écrit:Plus tôt que prévu.
Allocution ce soir 20h du pr.


Ils auront quand même bien merdé cette gestion de crise....
Avatar de l’utilisateur

rodolfo
 
Retour

Messagepar Nougets » 16 Mars 2020, 14:12

Ça on le saura que bien plus tard.
Pas assez de recul.
Je pense que confiner 60 millions ça peut pas se faire en 2 jours.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar Mrjo » 16 Mars 2020, 14:25

In fine on sera tous cons.
Mrjo
 
Retour

Messagepar Giallo » 16 Mars 2020, 15:02

Nougets a écrit:Ça on le saura que bien plus tard.
Pas assez de recul.
Je pense que confiner 60 millions ça peut pas se faire en 2 jours.

exact, on fera le point dans 8 jours, on verra si on a su limiter les dégâts par rapport à l'Italie qui a environ une semaine "d'avance" mais ça va être tendu. Mega respect au personnel hospitalier qui va en prendre plein la gueule.
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Nougets » 16 Mars 2020, 15:55

Ça va piquer fort ce soir.
- Ici la boue est faite de nos fleurs.
-... bleues, je le sais.
Avatar de l’utilisateur

Nougets
 
Retour

Messagepar laurentlille1 » 18 Mars 2020, 15:55

Image
Avatar de l’utilisateur

laurentlille1
 
Retour

Messagepar Xylophène » 18 Mars 2020, 16:51

Un autre :

Image
La vie en pull jacquard.
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar pepito_banzaï » 18 Mars 2020, 17:10

Génial !
La vie est une pute qui te veut pas que du bien.
Avatar de l’utilisateur

pepito_banzaï
 
Retour

Messagepar fernando » 18 Mars 2020, 21:14

Excellent
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar fernando » 24 Avr 2020, 11:41

Lille : le clash Aubry‐Baly qui relance le suspense des municipales

La gestion de la crise sanitaire a provoqué une tension extrême entre la maire PS de Lille et les Verts lillois. L’alliance de second tour est fortement compromise. Ce qui ouvre tous les possibles pour la victoire finale.


Les Verts lillois profiteraient‐ils de la crise pour faire de la basse politique politicienne ? C’est l’avis de Martine Aubry, encore essoufflée par la rage, quand elle raconte le coup « tellement énorme » que lui auraient joué ses partenaires de la majorité. « Nous n’avons plus rien en commun ! », assène la maire de Lille, qui ne veut pas entendre parler d’accord électoral entre elle et Stéphane Baly pour le second tour des municipales . Ce clash rebat d’un coup les cartes dans une bataille du beffroi qu’on disait jouée d’avance. Sans alliance entre les Verts et Martine Aubry, les trois qualifiés du premier tour (Martine Aubry, Stéphane Baly et la candidate macroniste Violette Spillebout) sont en mesure de l’emporter.

Rappel des faits : jeudi 16 avril, les journalistes sont invités à une visio‐conférence de presse de la liste « Lille verte » de Stéphane Baly. La tête de liste écologiste et quelques‐uns de ses colistiers exposent leurs propositions pour le confinement et l’après 11 mai. Des aménagements urbains favorisant la distanciation sociale (trottoirs élargis, tests de piétonisation, pistes cyclables…), une livraison de livres à domicile, la réouverture partielles des mairies de quartier.

Le lendemain matin, Martine Aubry convoque en urgence les journalistes pour le jour même afin de détailler l’action municipale en ces temps de confinement : panier repas pour les plus précaires, plate‐forme d’accompagnement scolaire, fabrique de masques… À plusieurs reprises, la maire de Lille prend soin de rappeler qu’elle travaille à toutes ces mesures depuis longtemps.

Certaines des mesures présentées, notamment sur l’urbanisme, se rapprochent de celles défendues la veille par Stéphane Baly… qui ironise dans un tweet sur la réactivité à retardement de la maire sortante.

https://twitter.com/StefBaly/status/125 ... 16037?s=20

Fureur de Martine Aubry. Un cap a été franchi dans la défiance, estime‐t‐elle : « À l’heure où les élus des villes doivent être en première ligne, c’est triste ! » L’édile rappelle avoir incité, vendredi 10 avril lors d’une première visio‐conférence, les présidents des groupes politiques du conseil municipal à lui transmettre leurs propositions. En bons élèves, les élus de droite, du RN et de La République en Marche (LREM) ont rendu leur copie la semaine suivante. Côté écolo, silence… Jusqu’au casus belli de la fameuse conférence de presse du 16 avril.

« Nous avons bien insisté, lors de cette conférence, sur le fait que nos propositions seraient rapidement transmises au maire, rétropédale Stéphane Baly, interrogé par Mediacités quelques jours plus tard. Les élus écolo sont au travail dans leurs délégations santé, éclairage public, jardins familiaux. Nous n’avons pas attendu ce jeudi pour proposer et soutenir des propositions, comme l’ouverture des marchés de plein air par exemple. » Jérémie Crepel, conseiller municipal délégué à la santé, confirme : « Depuis le début de la crise, j’ai fait des propositions au cabinet du maire et à Marie‐Christine Staniec‐Wavrant avec qui je travaille très bien. Je ne veux pas rentrer dans la polémique sur la gestion de cette crise. »

Rupture de confiance

Reste que le clash laissera des traces. « Je ne peux pas continuer à travailler avec des gens en qui je n’ai pas confiance », lâche Martine Aubry à Mediacités, très remontée contre l’aile gauche des écolos lillois. « Des dogmatiques qui n’ont rien fait pendant six ans, des p’tits gauchos qui ne nous apportent rien », tacle‐t‐elle. Elle les accuse même carrément d’avoir « décérébré » Lise Daleux, son adjointe au développement durable, avec laquelle Martine Aubry affirme, en revanche, avoir bien travaillé pendant dix ans.

L’intéressée nous répond tranquillement : « Je suis toujours complètement en harmonie avec les Verts. Il y a des gens qui ont pris la relève et ils font un travail formidable. » Il n’y aurait donc pas de divergences au sein des Verts. L’ancienne tête de liste écolo des municipales de 2014 explique son retour à un statut de simple militante, après douze ans d’engagement municipal, par son refus de devenir une professionnelle de la politique. Quant aux « cancres » verts, ils rejettent bien sûr ce procès en fainéantise. Et estiment au contraire avoir été snobés par Martine Aubry durant la majeure partie du mandat.

Reste qu’aux yeux des observateurs de la politique lilloise ce mini‐psychodrame est révélateur d’un changement de stratégie chez les Verts. Après avoir recueilli le score historique de 24,5 % des voix au premier tour, à seulement cinq points de Martine Aubry (29,80 %), les écolos lillois se disent qu’ils tiennent là une occasion unique : rafler la mise en partant seuls au deuxième tour. « Dans la région, Martine Aubry est la seule maire sortante à avoir obtenu un score aussi décevant. Les Verts sont persuadés qu’ils ont une fenêtre de tir pour prendre la ville », estime Pierre Mathiot, directeur de Sciences‐Po Lille. Tous les Verts ? Rémi Lefebvre, professeur de sciences politiques, ne le pense pas : « Il ne faut pas oublier que depuis les municipales de 2014 et les élections régionales de décembre 2015, beaucoup d’écologistes sont restés sur le carreau. La peur de tout perdre est encore très présente chez ceux qui préfèrent être au pouvoir, en capacité d’agir, plutôt que dans l’opposition. »

Tiraillé entre écolos réalo et « khmers verts »

À l’instar de la liste Europe Ecologie‐Les Verts de Yannick Jadot, qui a séduit lors des Européennes un électorat composite composé de gens ayant voté Emmanuel Macron ou Benoît Hamon à la présidentielle, Stéphane Baly est balloté par des forces contraires. « En ce moment, il est poussé par les Khmers verts de son équipe et rêve de décrocher une fiche Wikipédia à son nom, s’amuse un beffroilogue avisé. Prendre la 4ème ville de France à l’ex-numéro 2 du gouvernement, c’est bien mieux que conquérir Grenoble comme est parvenu à le faire l’écologiste Eric Piolle en 2014. »

Le pari est risqué. Si aucun accord ne devait avoir lieu entre Verts et socialistes, les ex‐partenaires se retrouveraient en lice avec la candidate LREM Violette Spillebout, troisième qualifiée pour le second tour avec 17,5 % des suffrages. Trois listes susceptibles de l’emporter, tant les incertitudes sont nombreuses. Vers qui se tourneront les 3 200 électeurs de Marc‐Philippe Daubresse, non qualifié pour le second tour ? Violette Spillebout ou Martine Aubry ? Les quartiers populaires du Faubourg‐de‐Béthune et de Lille Sud ont atteint des niveaux d’abstention de plus de 80 % dans la plupart des bureaux de vote ! Pour qui voteront ces abstentionnistes s’ils décidaient de se déplacer ?

Toutes ces questions sont bien sûr conditionnées au maintien du 1er tour – une issue de moins en moins vraisemblable. Mais si les résultats du 15 mars devaient être définitifs, les Verts n’auront pas d’autre choix, pour passer devant Martine Aubry, que de rallier à eux la majorité des 3 500 électeurs ayant voté pour l’Insoumis Julien Poix (8,85 % des voix). Une gageure si l’on se souvient du sondage de décembre dernier effectué pour La Voix du Nord : il montrait que 71 % sympathisants de La France Insoumise (LFI) jugeaient satisfaisant le bilan de Martine Aubry.

Discussion d’égal à égal ou supplétifs ?

« À la veille du second tour, nous réunirons notre collectif pour donner notre position », indique Julien Poix à Mediacités. La tête de liste LFI garde un souvenir mitigé de sa rencontre avec les Verts le lundi 16 mars, au lendemain du 1er tour. « Ce fut une discussion étrange en fin de matinée dans la cave de leur local, comme dans un épisode du Baron noir à la petite semaine. Je me suis senti comme le vieil oncle indigne qu’on veut cacher. Stéphane Baly n’est resté que deux minutes à la réunion et m’a laissé le sentiment qu’il préférait rester le vice‐roi de Martine Aubry plutôt que construire une majorité alternative avec nous. »

Lorsque la délégation verte, composée des quatre premiers candidats de la liste, rencontre quelques heures plus tard Martine Aubry et lui annonce qu’ils ont discuté avec les Insoumis, la réunion tourne court. « C’est très bien, partez avec eux, répond‐t‐elle du tac au tac. Vous avez plus de proximité avec eux qu’avec nous. » À cet instant, les écolos ont l’impression que la maire de Lille n’a toujours pas intégré les résultats de la veille. « Alors que nous étions venus parler d’égal à égal, elle nous voyait toujours et encore comme des supplétifs », témoigne l’un d’eux. Le lendemain, l’annonce du confinement général par le gouvernement évitera aux deux parties une difficile poursuite des négociations.

Quand on les interroge aujourd’hui sur leurs intentions, les Verts réitèrent le discours qu’ils tiennent depuis un mois : « Nous avons mis de côté toute réflexion de stratégie ». Soit. Mais pas au point de laisser Martine Aubry recueillir les lauriers d’une bonne gestion de la crise sanitaire sur la base de suggestions qu’ils lui auraient glissées à l’oreille… « Cela fait des années qu’elle s’approprie nos idées en faisant croire qu’elle en est à l’origine », souffle un colistier de Stéphane Baly. Sous‐entendu : il n’y a pas de raison que la crise l’aide à rempiler pour un 4e mandat. Le coronavirus a suspendu la campagne. Mais celle‐ci est loin d’être terminée à Lille.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Xylophène » 24 Avr 2020, 12:59

Quelle blague, les "écolos urbains" (oxymore).
La vie en pull jacquard.
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar manulosc » 19 Mai 2020, 08:17

La république en marche perd la majorité absolue un nouveau groupe vient d’être créé à l’assemblée avec d ancien de la rem. Le nouveaux groupe s appelle écologie democratie solidarité
Avatar de l’utilisateur

manulosc
 
Retour

Messagepar Dageek » 19 Mai 2020, 08:20

Cheurrrr
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar gblosc » 19 Mai 2020, 09:35

Ca devait être du tripotage de nouille la réunion pour choisir ce nom de groupe ...
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar Xylophène » 19 Mai 2020, 10:26

En même temps, c'était ça ou "Humanisme et Progrès".
La vie en pull jacquard.
Avatar de l’utilisateur

Xylophène
 
Retour

Messagepar gblosc » 19 Mai 2020, 10:43

Tant que ce n'est pas Egalité et Réconciliation ...
Avatar de l’utilisateur

gblosc
 
Retour

Messagepar krouw2 » 19 Mai 2020, 15:34

Au bout de 3 ans certains se rendent compte qu'il sont dans un groupe de droite libérale, quel scandale
Balkany 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar Dageek » 19 Mai 2020, 15:52

Ils veulent peut être se mettre en marche arrière
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar krouw2 » 19 Mai 2020, 16:23

tré draul le komic marséyai
Balkany 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar fernando » 19 Mai 2020, 16:39

krouw2 a écrit:Au bout de 3 ans certains se rendent compte qu'il sont dans un groupe de droite libérale, quel scandale


Ils sont en scission avec eux-mêmes, c'est complètement glucose.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar krouw2 » 21 Mai 2020, 14:48

en même temps one ne branche pas un Dx7 sur un double rack midi triphasé Roland et vice et versa
Balkany 2022
Avatar de l’utilisateur

krouw2
 
Retour

Messagepar fernando » 28 Mai 2020, 14:30

Hausse inédite du chômage en avril : 840 000 demandeurs d’emploi supplémentaires

Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité s’est accru de 22,6 % en avril dans l’ensemble du territoire. Il s’agit, depuis la mise en place en 1996 de ces séries statistiques, d’une hausse sans aucun équivalent.


Le marché du travail n’en finit pas de souffrir. En avril, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) s’est accru dans des proportions sidérantes : + 843 000 par rapport au mois précédent, sur l’ensemble du territoire (outre-mer compris, sauf Mayotte), d’après les données publiées jeudi par Pôle emploi et par la Dares – la direction des études du ministère du travail.

Il s’agit, depuis la mise en place en 1996 de ces séries statistiques, d’une hausse sans aucun équivalent : elle s’avère bien plus forte (+ 22,6 %) que celle relevée en mars – laquelle dépassait déjà tous les records (+ 7,1 %). En trois mois, les personnes à la recherche d’un poste ont vu leurs effectifs s’envoler de 1,065 million (+ 30,3 % depuis la fin de janvier) : elles sont désormais un peu plus de 4,575 millions dans cette situation – un niveau, là encore, inédit, puisque la barre des 4 millions n’avait jamais été franchie.


Toutes les tranches d’âge sont concernées, à commencer par les moins de 25 ans (+ 29,4 %). La progression est moindre pour les personnes plus âgées, tout en restant considérable : + 24 % pour les 25-49 ans et + 16,1 % chez ceux ayant au moins 50 ans. L’augmentation touche également toutes les régions, avec une intensité un peu moins marquée dans les territoires d’outre-mer.

Commerce, services à la personne, hôtellerie…

La tendance est portée par les personnes « qui recherchent un métier » dans de multiples secteurs, selon la Dares : commerce, services à la personne, hôtellerie et tourisme, transport et logistique, construction, travaux publics, industrie du spectacle…

A l’inverse, les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (catégories B et C) sont nettement moins nombreux (− 3 % par rapport à mars), car les opportunités d’embauche se sont évaporées. Ils sont venus grossir les rangs des personnes sans aucun travail, ce phénomène de vases communicants étant à l’origine des trois quarts de la hausse des effectifs dans la catégorie A. Le nombre d’individus dans les catégories A, B et C fait ainsi un bond de 209 000 en avril (+ 3,6 %).

Les entrées à Pôle emploi ont pourtant baissé en avril (− 19,1 % pour les catégories A, B et C). Mais dans le même temps, les sorties du dispositif se sont écroulées (− 35 %) : autrement dit, les personnes concernées restent inscrites dans les fichiers, notamment parce qu’elles ne trouvent pas de poste ou de stage de formation.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dageek » 28 Mai 2020, 14:54

Macron démission !!!
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar fernando » 28 Mai 2020, 14:55

Dageek a écrit:Macron démission !!!


N'importe quoi ichi. C'est la faute à Hollande.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar cahouete » 28 Mai 2020, 15:11

Bigard aurait fait mieux. ce n'est que mon avis
Avatar de l’utilisateur

cahouete
 
Retour

Messagepar Giallo » 28 Mai 2020, 15:13

fernando a écrit:
Dageek a écrit:Macron démission !!!


N'importe quoi ichi. C'est la faute à Hollande.

et des 35H
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar fernando » 28 Mai 2020, 15:36

cahouete a écrit:Bigard aurait fait mieux. ce n'est que mon avis


Bigard président, Francis Lalanne 1er ministre et un gouvernement de gilets jaunes. Ca fait froid dans le dos.

Quoi qu'en dise Baratte, je préfère encore rempiler pour 5 ans de Macron.
Despé : "Y a des limites au rugueux"
Avatar de l’utilisateur

fernando
 
Retour

Messagepar Dageek » 28 Mai 2020, 15:52

Vous avez juste peur du changement, bande de cadres dirigeants bourgeois.
Aussi non puisqu'on est dans le topic politique, même si c'est vrai que dans son cas à elle c'est qu'à moitié adapté...

https://www.ouest-france.fr/politique/s ... oronavirus.
Ségolène Royal supprime ses tweets favorables à la chloroquine
Avatar de l’utilisateur

Dageek
 
Retour

Messagepar Giallo » 28 Mai 2020, 15:55

fernando a écrit:
cahouete a écrit:Bigard aurait fait mieux. ce n'est que mon avis


Bigard président, Francis Lalanne 1er ministre et un gouvernement de gilets jaunes. Ca fait froid dans le dos.

Quoi qu'en dise Baratte, je préfère encore rempiler pour 5 ans de Macron.


Tex secrétaire d'état chargé de l'égalité homme/femme
ce message ne vient pas de moi
Avatar de l’utilisateur

Giallo
 
Retour

Messagepar Dogue-son » 28 Mai 2020, 17:18

Dageek a écrit:Vous avez juste peur du changement, bande de cadres dirigeants bourgeois.
Aussi non puisqu'on est dans le topic politique, même si c'est vrai que dans son cas à elle c'est qu'à moitié adapté...

https://www.ouest-france.fr/politique/s ... oronavirus.
Ségolène Royal supprime ses tweets favorables à la chloroquine


le lien est mort

https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/segolene-royal-assume-completement-avoir-supprime-des-tweets-pro-chloroquine-20200525

c'est mieux sur un forum de cadres
I used to be a fan. Now I'm an air conditioner
Avatar de l’utilisateur

Dogue-son
 
Retour

PrécédentSuivant

Retour vers Forum



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Deub, fernando, Google [Bot], ursulet, Xylophène et 30 invité(s)